orage

 

définitions

orage ​​​ nom masculin

Perturbation atmosphérique violente, caractérisée par des phénomènes électriques (éclairs, tonnerre), souvent accompagnée de pluie, de vent. ➙ tempête. L'orage menace, éclate, gronde. Une pluie d'orage.
Orage magnétique*. —  Orage solaire*.
au figuré Trouble qui éclate ou menace d'éclater. —  locution, familier Il y a de l'orage dans l'air. ➙ électricité.
Médecine Orage cytokinique : choc* cytokinique.
 

synonymes

orage nom masculin

ouragan, tempête, tourmente

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La nuit était profonde, et le ciel, chargé d'épais nuages, annonçait un violent orage d'été, ce qui ne pouvait que favoriser notre entreprise.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le chant des oiseaux, les majestueuses harmonies du vent, ne lui causaient aucune impression ; les parfums des prairies après l'orage, celui des bois de chênes, étaient éteints.Alphonse Karr (1808-1890)
Ces vingt ans d'azur et de paix finirent brusquement dans la nuit sombre de l'orage.Léon de Tinseau (1842-1921)
Le pignon s'effondra quelques jours après sa naissance, et sa mère, au milieu de l'orage, fut obligée de chercher un abri avec lui chez un voisin.Hippolyte Taine (1828-1893)
Qui croit pouvoir baisser la tête en attendant que l’orage passe de l’autre côté souvent se trompe, comme le montre l’histoire.Europarl
Dans cette circonstance de la nuit et de l'orage, le cocher avait retardé sa course, cherchant du regard à quelle porte il devait se présenter ?Jules Janin (1804-1874)
Les trois couples, au contraire, sentirent qu'ils étaient perdus s'ils se séparaient dans ce moment ; ils prirent le parti de faire tête à l'orage.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Ce n'est qu'un mois après que ses nerfs se calmèrent et qu'elle ne craignit plus l'orage.Nikolai Rimsky-Korsakov (1844-1908), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Il était grand jour, huit ou neuf heures environ : c'était l'orage que j'entendais et non plus les batteries ; on frappait à ma porte et on m'appelait.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il a fait tête à un orage terrible, il s'est attiré des haines inextinguibles, le parti du désordre ne lui pardonnera jamais.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Si la mer est calme, et si le vent se tait, celui-là est un plus grand sorcier que moi, qui annonce orage et mauvais temps.Jules Janin (1804-1874)
Tout autre que lui eût succombé, son immense crédit lui permit de faire face à tout, l'orage passa sans le renverser.Émile Gaboriau (1832-1873)
Au retour de ces expéditions, je rentrais à la maison, en coup de vent, comme une trombe, comme un orage.Judith Gautier (1845-1917)
Une tempête qui s'éleva n'empêcha point les combattants de s'acharner à s'entre-détruire au milieu des ténèbres, et pendant le violent orage qui multipliait les dangers.Pierre Daru (1767-1829)
L'air était plein des âcres parfums qui s'exhalent de la terre humectée et des végétations meurtries par l'orage.Émile Souvestre (1806-1854)
A présent que l'orage est passé, je te permets, cher ami, de rire de moi tout à ton aise.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Il était à craindre que quelque orage ne se déchaînât dans les montagnes, et ils y sont terribles.Jules Verne (1828-1905)
Il avait fait dans la journée un peu d'orage, de lourdes nuées couraient encore dans le ciel et on recueillait la fraîcheur comme une rareté précieuse.René Boylesve (1867-1926)
Ils espéraient trouver quelque maison qui leur offrît un refuge contre l'orage maintenant tout à fait déclaré et de plus en plus violent.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Elle nous fit d'autant mieux participer à ses impressions qu'il était tard et qu'un gros orage bien effrayant grondait au dehors.Dorothée de Dino (1793-1862)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ORAGE » s. m.

Trouble de l'air causé par l'impetuosité des vents & des pluyes. La Mer Balthique, la Mer Aegée sont sujettes à de furieux orages. Les galeres vont terre à terre, parce qu'elles ne peuvent pas resister à l'orage ; elles ne s'esloignent pas des ports où elles puissent se mettre à couvert de l'orage. Les grands vaisseaux ne craignent ni les vents ni les orages, ne craignent que la terre & le feu. Les tremblements de terre se mettent au rang des orages. Les ouragans sont les plus violents de tous les orages. Ce mot vient du Grec ouranos, parce que les orages viennent du ciel. On dit encore en quelques lieux ourage. Du Cange derive le mot d'orage, de orago, qu'on a dit dans la basse Latinité en la même signification, qu'il croist estre formé ab aurà.
 
ORAGE, se dit figurément en choses morales, d'un malheur passager, d'un trouble public ou domestique qui ne dure gueres. Les esmotions populaires sont des orages qui se calment aisément. La dissention des Princes cause de grands orages, de grands troubles à la Cour. Le vaisseau de l'Eglise a esté long-temps battu de l'orage, mais il a surmonté tous les orages, toutes les persecutions des Tyrans.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020