tourmente

 

définitions

tourmente ​​​ nom féminin

littéraire Tempête soudaine et violente. ➙ bourrasque, orage, ouragan. Une tourmente de neige. Pris dans la tourmente.
Troubles (politiques ou sociaux) violents et profonds. La tourmente révolutionnaire.

tourmenté ​​​ , tourmentée ​​​ adjectif

En proie aux tourments, aux soucis. ➙ anxieux, inquiet. Un être tourmenté. Un visage tourmenté.
littéraire Qui s'accomplit dans l'agitation, le tumulte. Une période, une vie très tourmentée. ➙ agité.
De forme très irrégulière. Un relief tourmenté. ➙ accidenté.
Trop chargé d'ornements. ➙ tarabiscoté. Un style tourmenté.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « tourmente »

Une jeune fille, en effet, tente toujours d'étouffer cette voix intime qui la tourmente et qui a pour elle un charme si puissant.Horace-Napoléon Raisson (1798-1854)
La tourmente ne fut pas de très-longue durée : une heure après avoir éclaté, le soleil se montrait brillant et radieux au milieu d'un ciel azuré.Bénédict-Henry Révoil (1816-1882)
Perdu dans une effroyable tourmente, disparaissant presque à chaque pas dans une immense couche de neige fondante, il parvenait enfin au but de son voyage.Émile Bouant (1847-1926)
Mais la mémoire musicale est ainsi faite, qu'elle nous tourmente et nous persécute jusqu'à ce que nous l'ayons rassasiée de ce dont elle est avide et inquiète.George Sand (1804-1876)
Je voudrais qu'entre ci et là vous fissiez l'impossible pour vos affaires ; c'est ce qui fait que j'y pense, et que je m'en tourmente tant.Madame de Sévigné (1626-1696)
Après trois jours, la tourmente ayant cessé, on essaya de nouveau de franchir cette redoutable montagne.Adolphe Thiers (1797-1877)
Je ne le tourmente pas pour ses modèles, quoique souvent... mais avec les artistes il ne faut pas y regarder de si près.Marie d'Agoult (1805-1876)
A peine ouverte, la voile donnait sans doute prise plus facile à la tourmente, et l'embarcation chavirait !...Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Moi, pendant ce temps-là, je perds ma journée, je ne vois rien arriver et je me tourmente l'esprit.Émile Zola (1840-1902)
Trop faible pour chanter pendant la tourmente, son cœur en s'épurant avait instruit le recueillement de son génie.Paul Mariéton (1862-1911)
On a beau n'être pas poltron, cela fait tout de même quelque chose de se sentir lancé dans la tourmente sur cette bête d'acier qui fonce comme une folle.Maurice Level (1875-1926)
Voilà la vieille mère qui se tourmente de n'avoir rien de bon à vous servir ; mais moi je dis que vous vous contenterez de notre bon cœur.George Sand (1804-1876)
Ce n'est pas un des moindres désagréments des voyages que ces transports longs et pénibles où l'impatience qui vous tourmente gâte les plus belles choses.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Il me tourmente pour que je le présente à ma sœur, chez laquelle il verrait une fameuse société : des actrices, des danseuses, des élégants, des gens qui mangent leur fortune...Honoré de Balzac (1799-1850)
Au reste, il ne faut qu'il s'en tourmente et le refus est aussi facile à justifier que l'acceptation.Albert Savine (1859-1927)
Il me faut la dure expérience que j'ai acquise de la vie pour conclure : cette tourmente passera.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Mais voilà qu'au milieu des éclairs et de la tourmente, j'aperçois venir à moi deux gendarmes à cheval.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Direz-vous, comme font les mystiques, que ce qui tourmente le corps est un bonheur pour l'âme ?Abbé Prévost (1697-1763)
Après des peines infinies, nous arrivâmes enfin au sommet ; mais, là, un ennemi plus terrible que tous ceux que nous avions vaincus jusqu'alors nous attendait : la tourmente.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Peut-être je vous rappelle plus vivement votre père, et cette idée vous impose malgré vous : je saurai par elle ce qui vous tourmente.Madame de Krudener (1764-1824)
Afficher toutRéduire

Exemples de « tourmenté »

J'aurais pourtant dû être tourmenté par ce qui, au contraire, me rassurait, par ce que je croyais du bonheur.Marcel Proust (1871-1922)
La colonel se déclara satisfait par ces renseignements, mais, en réalité, il l'était aussi peu que possible, désolé au contraire et tourmenté.Hector Malot (1830-1907)
Je m'en suis fort tourmenté étant jeune, à cause qu'on me sifflait toujours ; mais, à l'heure qu'il est, je n'y songe plus.Alfred de Musset (1810-1857)
Cette atroce volonté soutint cependant cet homme tourmenté plus de jours qu'il ne l'eût espéré lui-même, à cause de l'implacable rigueur avec laquelle il s'y conforma aussitôt.Paul Bourget (1852-1935)
Tout homme qui a fait le mal est déjà puni, parce qu'il est privé de tranquillité, est tourmenté par sa conscience.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Point du tout ; jamais je ne me suis vu plus chagrin, plus tourmenté que du moment où je m'embarquai sur ce bâtiment.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Alexandre n'éprouvait point d'ailleurs ce besoin de prendre à l'infini, cet appétit d'annexions qui avait tourmenté certains princes de l'autre siècle.Albert Vandal (1853-1910)
Enfin je l'ai tant tourmenté, tant supplié, je suis restée deux heures à ses genoux.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je crois qu'au fait tout le monde a été plus ou moins tourmenté de cela.Eugène Delacroix (1798-1863)
Je me souviens qu'il tenait sous le bras ce livre, que nous avions en grande estime, et dont il était souvent tourmenté.Alfred de Vigny (1797-1863)
Son site, plus uni, et son sol moins tourmenté, nous offrent quelque chose de plus calme et de plus champêtre.Charles Deguise (1827-1884)
D'abord, cette lettre lui assurait une chose, qui souvent avait tourmenté ses nuits : c'est que sa fille vivait !...Alexis Bouvier (1836-1892)
Je me mets aussitôt à un volume de contes... le genre n'a pas un grand succès... mais je suis tourmenté par deux ou trois idées à formes courtes.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Pourtant, il fallut bien la quitter ; et je partis, déjà tourmenté de toutes les horreurs de la jalousie.Adelaïde de Souza (1761-1836)
Je suis tourmenté par une comparaison qui me poursuit et dont je me débarrasserai ici.Émile Zola (1840-1902)
Vous me paraissez croire que j'attache un grand intérêt à la politique, que je suis tourmenté sous ce rapport, que j'ai de grands soucis d'ambition : c'est une complète erreur.François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Tourmenté du besoin de dormir, j'eusse préféré la plus mauvaise auberge au plus beau palais du monde, mais force me fut de céder à ses instances.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
N'ayant pu rien avaler le jour précédent et tourmenté d'une fièvre étrange, il avait demandé à boire.Léon Bloy (1846-1917)
Il est de bonne heure encore quand nous montons à cheval pour commencer l'étape du jour, sous un ciel couvert et tourmenté d'où cependant les averses ne tombent plus.Pierre Loti (1850-1923)
Ces discours amusaient un vieux ministre dont l'âme était usée, et qui se rappelait vaguement que, dans sa jeunesse, il avait aussi été tourmenté par des intrigues d'amour.Benjamin Constant (1767-1830)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOURMENTE » s. f.

Orage qui se forme par l'émotion de l'air & des flots. La tourmente nous prit, lors que nous étions prés du port, il fallut se remettre en mer. Cette coste est sujette aux tourmentes. On ne peut naviger la mer des Indes que pendant six mois, à cause des tourmentes. Il y a un Cap qu'on appelle le Cap des tourmentes, ou tourmenteux.
Drôles d'expressions Être bien, mal luné Être bien, mal luné

Être bien, mal luné : être de bonne, de mauvaise humeur. 

Alain Rey 23/04/2020