orge

 

définitions

orge ​​​ nom féminin et nom masculin

nom féminin Plante herbacée à épi simple, cultivée comme céréale.
nom féminin Grain de cette céréale, utilisé surtout en brasserie (➙ malt). —  nom masculin Orge perlé*. Orge mondé.
Sucre* d'orge.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ils m'ont donné un sac préparé d'avance : il y en avait plusieurs ; ils se seront trompés, ils m'ont donné de l'orge pour du son.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Lorsqu'ils recueillent de l'orge ou du froment, ils l'enferment, après l'avoir fait sécher, dans des puits fort profonds, qu'ils creusent dans le roc ou dans la terre.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Les trois premiers jours, sa nourriture se composa de bouillons, d'œufs frais et de gelée ; et sa boisson de tisane d'orge, de chiendent et de réglisse chaude.Joseph Adrien Le Roi (1797-1873)
Ailleurs, verdissent des blés d'orge et de froment de la plus belle venue ; là, peu ou point d'herbes parasites.Joseph Vilbort (1829-1911)
J'étais alors dans les mois de novembre et de décembre, attendant ma récolte d'orge et de riz.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Aussitôt il se mit à vanner l'orge et à nettoyer la mangeoire, humilité qui obligea l'homme à lui conter de bonne grâce ce qu'il lui demandait.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Les plus favorisés, et ils sont peu nombreux, y ajoutent du pain d'orge et de seigle, et quelques produits importés.Émile Bouant (1847-1926)
Des chevaux blancs étaient là, une centaine peut-être, et qui mangeaient de l'orge sur une planche au niveau de leur bouche.Gustave Flaubert (1821-1880)
D'autres marchands s'approchèrent, elle remplit mes poches de tout ce qu'ils avaient, de paquets tout ficelés, de plaisirs, de babas et de sucres d'orge.Marcel Proust (1871-1922)
On sème encore du froment, de l'orge, du lin, et du maïs, mais pas en grande quantité.René Desgenettes (1762-1837)
Le père a cherché à se rendre utile ; il donne l'orge à ma jument blanche et l'attache au piquet, lorsque je viens visiter mon orangerie.Joseph Vilbort (1829-1911)
Il ne se demandait pas comment d'un simple grain il pouvait sortir un épi, mais combien l'épi rendrait de grains de blé, d'orge ou d'avoine.Jules Verne (1828-1905)
L'ascension est pénible, sous une pluie torrentielle, par des séries de gorges étroites et sans vue, ensemencées de blé ou d'orge.Pierre Loti (1850-1923)
On trouva en outre dans la ville cent mille rations de biscuit, du riz, des tentes et une grande quantité d'orge.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Cette fois nous défrichâmes environ un arpent, qui fut partagé en trois portions égales pour recevoir le froment, l'orge et le maïs.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Ces incommensurables tapis de blé et d'orge étaient à lui comme ces moulins aux larges ailes, ces bois d'ormes, ces ruisseaux et tout ce qu'enferme l'horizon.Léon Gozlan (1803-1866)
Il y a de la bonne écorce de bouleau et de la paille d'orge dans le fond.Jules Verne (1828-1905)
Le général était retourné à ses confitures, et son aide de camp à ses sucres d'orge.Jules Verne (1828-1905)
Tu me dis qu'il y a bonne mesure et tu fais mesurer de l'orge pour du son ?Comtesse de Ségur (1799-1874)
Tantôt essayant les sucres d'orge, les réglisses, les jujubes, tantôt humectant les fruits secs d'une rosée bienfaisante, tantôt pétrissant la « castonnade » à même le tonneau.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ORGE » subst. masc.

Le peuple le fait feminin. C'est un des petits bleds qu'on seme en Mars. Il y a de l'orge blanc, de l'orge rouge, & de plusieurs autres sortes suivant les lieux. La plante a sa feuille plus large que le froment, & plus rude. Son tuyau est plus court & plus fresle, quoy qu'il ait huit noeuds. Sa racine est chevelue. Son espi a une barbe longue & picquante pour le deffendre des oiseaux, son grain est assez gros, & a esté choisi par les Geometres pour servir de fondement à toutes les mesures, dont elle est la plus petite. Ce mot vient du Latin hordeum.
 
On fait du pain d'orge. L'orge sert à faire de la tisanne, de la biere. En Espagne on donne de l'orge aux chevaux, au lieu d'avoine. En plusieurs lieux on l'appelle marseche.
 
On appelle orge mondé, une potion qu'on fait avec de l'orge dont on a fait tomber la peau. Les Dames prennent de l'orge mondé pour se conserver le teint frais & s'engraisser.
 
On appelle de la futaine à grains d'orge, certaine futaine figurée à la façon des grains d'orge.
 
Grain d'orge, est le nom qu'on donne à la plus petite des mesures geometriques. Le pied se divise en 12. pouces & le pouce de 12. lignes, qu'on appelle autrement grains d'orge.
 
On appelle aussi en Imprimerie grain d'orge, des notes de plein chant rondes, ou en lozange, qui valent la moitié d'une mesure.
 
On dit proverbialement, qu'on fait bien son orge ou ses orges en quelque part, pour dire qu'on y gagne beaucoup. On dit aussi, il faut mourir petit cochon, il n'y a plus d'orge, pour dire, qu'une mort est inévitable. Il faut se garder en passant à Lagni de demander combien vaut l'orge.
Le mot du jour Ce qu’autorise le couvrefeu Ce qu’autorise le couvrefeu

On peut écrire plusieurs types de billets sur la langue. Il y a d’abord ceux des passionnés, des exégètes, qui vous font goûter avec une verve jubilatoire les mille et une richesses truculentes de l’histoire d’un mot.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 03/11/2020