pampre

 

définitions

pampre ​​​ nom masculin

Branche de vigne avec ses feuilles et ses grappes.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Bacchus y paraissait aussi, couronné de lierre, appuyé d'une main sur son thyrse, et tenant de l'autre une vigne ornée de pampre et de plusieurs grappes de raisins.François de Fénelon (1651-1715)
Qu'ils tournent le feuillet : sous le pampre est le fruit.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Le lierre, ce pampre inutile mais somptueux, se marbre de tons d'écarlate et d'or.Albert le Roy (1856-1905)
Rose, amoureuse, fraîche, elle m'aborde couronnée de pampre et de fleurs !Pétrus Borel (1809-1859)
Elle avait dépassé la moitié du chemin ; autour d'elle maintenant c'est partout des vignes bien cultivées, en pleine sève, les grappes déjà bien formées sous le pampre d'un vert intense.Jean Aicard (1848-1921)
La coiffure de pampre vous ira à merveille.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
En parlant ainsi, elle arracha à un buisson un rameau de pampre sauvage, et, le roulant sur lui-même, elle s'en fit un chapeau de verdure.George Sand (1804-1876)
Paul fumait une cigarette et arrachait de la main les feuilles d'un pampre qui garnissait le treillage en losange.René Boylesve (1867-1926)
Le valet de pied pousse devant moi les battants de la grille en fer forgé sur laquelle le pampre enroule son feuillage doré, comme jadis.Paul Bourget (1852-1935)
La fumée d'une cheminée s'élève entre les sarments et le pampre naissant d'une vigne.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et quel soupir d'allégeance il poussait sous ce pampre enchanté.Jules Janin (1804-1874)
Le lierre, ce pampre inutile, mais somptueux, se marbre de tons d'écarlate et d'or.George Sand (1804-1876)
Derrière la cabane était un bosquet de hauts peupliers, où grimpait en festons le pampre des vignes.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Virginie s'y promenait à son bras, sur les feuilles de pampre tombées.Gustave Flaubert (1821-1880)
Les enfans étaient couronnés de violette, les adolescens de myrte, les hommes de chêne, les vieillards de pampre et d'olivier.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PAMPRÉ »

en termes de Blason, se dit de la grappe de raisin attachée à sa branche. Ollier porte trois grappes de raisin d'azur pamprées de sinople.

Définition de « PAMPRE » s. m.

Feuilles de vignes qui tiennent à la branche, au sarment. Les Poëtes ont souvent dit que les Bacchantes s'en couronnoient, & enveloppoient leurs javelots de pampre. Les espics dorez, les pampres verds. Ce mot vient du Latin pampinus. Menage.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020