vigne

 

définitions

vigne ​​​ nom féminin

Arbrisseau sarmenteux, grimpant, à fruits en grappes (➙ raisin), cultivé pour ce fruit et pour la production du vin. ➙ viti-. Pied de vigne. ➙ cep. Plant de vigne. Feuille de vigne. —  Culture de la vigne. ➙ viticulture.
Plantation de vignes. ➙ vignoble. Le cépage d'une vigne. Cette vigne produit un bon cru. —  Pêche de vigne, qui est à maturité en même temps que le raisin.
Vigne vierge : plante décorative grimpante.
 

synonymes

vigne nom féminin

raisin, pampre (poétique)

vignoble, clos

pied de vigne

cep

plant de vigne

cépage

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A cette vue, sa colère éclate et il ordonne que la vigne soit arrachée à l'instant.Pierre Clément (1809-1870)
Il pensait avoir cinq ou six de ces chapelles dans sa vigne, et ne regrettait pas son raisin, remplacé par un musée de bijoux antiques beaucoup plus fructueux.George Sand (1804-1876)
Le sergent frappa deux coups à la porte de cette sinistre demeure avec le cep de vigne qu'il tenait à la main.Gustave Aimard (1818-1883)
Les avenues sont recouvertes de berceaux de vigne et pavées de marbre blanc, de bien antiques dalles usées et verdies.Pierre Loti (1850-1923)
Une étude spécifique a montré que mille emplois sont concernés par cette décision européenne, ainsi que l'arrachage de 2000 hectares de vigne.Europarl
Nous mettons des feuilles de vigne aux antiques, et nos filles baissent le nez en passant, ce qui prouve qu'elles sont très avancées pour leur âge.Émile Zola (1840-1902)
La vigne est souvent cultivée dans des régions dans lesquelles d'autres formes d'activité agricole seraient difficiles, voire impossibles.Europarl
La vigne c'est leur vie, et on ne peut pas les pousser vers la sortie sans se soucier de ce que sera leur quotidien.Europarl
Les vins n'ayant plus de débouchés, deux hectares de vigne ne peuvent plus constituer un corps d'exploitation.Frédéric Bastiat (1801-1850)
L'université avait là ses jardins, ses allées, ses vergers en espaliers, sa fruiterie, et ses beaux treillis de vigne.Jean-Baptiste Capefigue (1801-1872)
Mais, viens, descendons par le sentier de la vigne et du jardin ; car, vois, l'orage approche, et le nuage enveloppera bientôt la clarté de la lune.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Celle-ci s'encapuchonne de joubarbe et de mousse ; les murs effrités dissimulent leurs lézardes derrière l'enchevêtrement du chèvre-feuille et de la vigne folle.Georges Eekhoud (1854-1927)
Puis, un beau jour, la commune fit jeter toutes ces masures à bas, et l'on sema à leur place de la vigne et des oliviers.Alphonse Daudet (1840-1897)
Ici, c'est la vigne ; ailleurs, ce sont les pommiers à cidre ; là, le colza ; plus loin, les fromages ; et le lin ; messieurs, n'oublions pas le lin !Gustave Flaubert (1821-1880)
Je crois qu'on y arriverait plus facilement en favorisant la culture de la vigne, de manière à rendre le vin abordable au peuple comme boisson journalière.Ernest Michel (1837-1896)
J'avais fait sortir, par trois portes différentes, trois petites troupes qui devaient se rejoindre auprès de la vigne suspecte et la cerner.Guy de Maupassant (1850-1893)
Nous les cherchions des yeux, quand un forgeron sortant d'une chaumière dont une vigne luxuriante dissimulait le délabrement, s'avança à notre rencontre.Claude-François de Méneval (1778-1850)
Pour la taille on ne laisse que deux yeux et 8 à 9 branches, selon la force de la vigne.Ernest Michel (1837-1896)
On mesurait les champs par mottes de terre, on comptait les arbres, les pieds de vigne.Jules Michelet (1798-1874)
Nono était persuadé que désormais, avec l'approbation paternelle, il pouvait traiter la vigne comme bon lui semblerait.Jules Girardin (1832-1888)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VIGNE » s. f.

Plante qui croist en arbrisseau, & qui produit des raisins. On l'appelle aussi bois tortu. On ne peut consacrer que sur du vin de vigne. Il y a des plants de vigne de muscat, de Bar sur Aube, de morillon, & d'autres especes de raisins. En Italie les vignes montent jusque sur les arbres. On doit faire trois labours, trois façons aux vignes, & les tailler, lier, eschalasser. On couche les sions de vignes pour les faire provigner. Le sep, le pampre, les feuilles de vigne. Ce mot vient du Latin vinea, qui a été ainsi appellé, selon quelques-uns, à vivendo, parce que la vigne vit & fait vivre long-temps.
 
On dit que la vigne coule, quand elle est en fleur, & lors que le grain tombe de la grappe, sans secoüer : que la vigne gele, quand le froid gaste le bourgeon, le brusle. La vigne gele quelquefois jusque dans sa souche ; & on appelle geleurs de vignes, les Saints qui viennent au mois d'Avril ou de May dans des jours qui sont assez froids pour geler les vignes, comme Saint Georges, St. Marc, St. Opportune, St. Nicolas.
 
Il y a une vigne sauvage qu'on appelle lambrusque, qui n'apporte jamais de fruit meur, mais qui pousse seulement une fleur qu'on appelle oenanthé. Matthiole dit que le chou est si ennemi de la vigne, que si on le mange au commencement du repas, il empêche de s'enyvrer ; & si c'est sur la fin, il desenyvre.
 
La vigne vierge, est celle qui sert à faire des palissades le long des murs, qui monte fort haut, & qui ne porte point de fruit. Elle est ainsi nommée, parce qu'elle vient de Virginie en l'Amerique.
 
La vigne porrette, ou porrée de chien, est une plante qui croist dans les vignes ; ce qui l'a fait nommer ampeloprasum, ou porrum agreste. Les paysans la mangent cruë en salade, ou en compote, & la gardent toute l'année.
 
VIGNE, se dit aussi du plant de plusieurs seps de vigne. Un clos de vigne, une vigne de tant d'arpens. On dit qu'une vigne est vendangée, quand on en a cueilli le raisin ; & ironiquement, quand elle a été gelée, greslée, ou ruinée par quelque accident, comme par un passage de gens de guerre, &c.
 
VIGNE, se dit figurément en termes de l'Escriture, en parlant de l'Eglise, & du salut des ames. On ne doit embrasser l'estat Ecclesiastique que pour travailler à la vigne du Seigneur.
 
VIGNE, se dit proverbialement en ces phrases. Ce sont les vignes de la Courtille, belle monstre, & peu de rapport. On dit d'un libertin, d'un homme sans soucy, qu'il ne se soucie pas qui fera les vignes aprés sa mort. On dit aussi d'un homme qui est pris de vin, qu'il a mis le pied dans la vigne du Seigneur. Celuy qu'on trouve saisi de raisin cueilli, dit qu'il l'a pris dans la vigne à son oncle, c'est la premiere en sortant du village. On appelle par injure un homme sot & mal basti, un Jean des Vignes.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020