parier

 

définitions

parier ​​​ verbe transitif

Engager (un enjeu) dans un pari. Je parie une bouteille de champagne qu'il acceptera. —  Parier sur un cheval. ➙ jouer. —  sans complément Parier aux courses.
Affirmer avec vigueur ; être sûr. Je parie que c'est lui. —  Vous avez soif, je parie ?, je suppose, j'imagine.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je parie

tu paries

il parie / elle parie

nous parions

vous pariez

ils parient / elles parient

imparfait

je pariais

tu pariais

il pariait / elle pariait

nous pariions

vous pariiez

ils pariaient / elles pariaient

passé simple

je pariai

tu parias

il paria / elle paria

nous pariâmes

vous pariâtes

ils parièrent / elles parièrent

futur simple

je parierai

tu parieras

il pariera / elle pariera

nous parierons

vous parierez

ils parieront / elles parieront

 

synonymes

parier verbe transitif

jouer, engager, mettre en jeu, miser, risquer

affirmer, être sûr de, ficher son billet que (familier), mettre sa main au feu que (familier), gager (littéraire ou vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y a gros à parier que nous ne serons pas partis dans huit jours.Eugène Chavette (1827-1902)
La méthode inventive devait de toute nécessité amener l'anarchie des intelligences, parce qu'il y a l'infini à parier contre un qu'une infinité de rêveurs ne feront pas le même rêve.Frédéric Bastiat (1801-1850)
S'il ne désire pas voyager, s'il se dit fatigué, il y a gros à parier qu'il l'est en réalité.Charles Burlureaux (1851-1927)
A peine ouvrons-nous la bouche pour dire une nouvelle, qu'un de ces jeunes gens propose de parier contre.Montesquieu (1689-1755)
Et cependant je veux parier que mon ami eût été moins satisfait s'il eût trouvé tout dans l'état où il l'avait laissé.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Si un poète loue les vers d'un autre poète, il y a à parier qu'ils sont mauvais et sans conséquence.Jean de La Bruyère (1645-1696)
Je voudrais parier aussi qu'il s'est défendu quelque temps contre sa maladie et qu'il en est venu à l'aimer.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Il y a mille à parier contre un que la chance ne tournera pas ainsi ; mais il faut tout prévoir.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
On peut parier avec autant de vraisemblance pour ou contre, tant il y a peu à compter sur une marche suivie, franche, conséquente, là où les résolutions définitives se prennent.Dorothée de Dino (1793-1862)
Mon compagnon, qui déjà plusieurs fois avait passé dessus, s'offrit à parier qu'il me conduirait jusqu'au beau milieu, sans même que je me fusse douté de son existence.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il y avait à parier que l'épreuve imposée à sa patience ne serait pas de longue durée, car il avait dépassé nombre de voitures et de piétons sur la route.Paul Mahalin (1838-1899)
Voulez-vous parier qu'il ne donnera pas un sou, et que nous aurons supporté inutilement ses habitudes répugnantes ?Émile Zola (1840-1902)
Jamais il ne la reverrait : c'était à parier cent contre un, car elle n'avait même pas pris la peine de lui demander son nom !Paul Féval (1816-1887)
Il s'échauffait en pérorant et proposait obstinément de parier qu'avec un bateau comme ça, il ferait six lieues à l'heure sans se presser.Guy de Maupassant (1850-1893)
Cela ne sera pas non plus profitable aux petits consommateurs : il y a en effet fort à parier que le prix du sucre ne va pas diminuer pour eux.Europarl
Chacun de nous désigna tout haut son élu, en se bornant à parier pour l'honneur.Raymon Roussel (1877-1933)
De plus ils aiment à parier, à propos de n'importe quoi, rien que pour se créer une émotion passagère qui les change un instant de leur froideur continuelle.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Dans ses fatigues extrêmes, ses marches, ses combats acharnés, il y avait à parier qu'il périrait.Jules Michelet (1798-1874)
Ils se tenaient debout, pleins de joie et de curiosité, prêts à parier pour ou contre chacun des combattants.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je pourrais, je crois, parier cent contre un, que cela ne vous est jamais arrivé.Théodore Aynard (1812-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PARIER » v. act.

Gager qu'une telle proposition est vraye, qu'une telle chose arrivera, qu'un tel joüeur gagnera. Il a parié dix pistoles que la nouvelle qu'il a debitée estoit vraye. Il a parié qu'il sauteroit ce fossé à joints pieds. Cet homme ne veut pas joüer, mais il parie tantost pour l'un, tantost pour l'autre. Ce mot vient de pariare, parce que quand on parie, on met de part & d'autre des paris choses semblables.
Le dessous des mots En selle, Gisèle ! En selle, Gisèle !

La grande boucle est l’un des événements sportifs majeurs en France.

Marie-Hélène Drivaud 17/09/2020