percher

définitions

percher ​​​ verbe

verbe intransitif
(oiseaux) Se mettre, se tenir sur une branche, un perchoir.
familier (personnes) Loger, habiter. ➙ demeurer. Où est-ce qu'il perche ?
verbe transitif familier Placer à un endroit élevé. ➙ jucher. Pourquoi percher ce vase sur l'armoire ?

se percher ​​​ verbe pronominal

Se mettre, se tenir sur un endroit élevé. ➙ se jucher, grimper.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je perche

tu perches

il perche / elle perche

nous perchons

vous perchez

ils perchent / elles perchent

imparfait

je perchais

tu perchais

il perchait / elle perchait

nous perchions

vous perchiez

ils perchaient / elles perchaient

passé simple

je perchai

tu perchas

il percha / elle percha

nous perchâmes

vous perchâtes

ils perchèrent / elles perchèrent

futur simple

je percherai

tu percheras

il perchera / elle perchera

nous percherons

vous percherez

ils percheront / elles percheront

synonymes

percher

verbe transitif

jucher, placer

verbe intransitif

[familier] résider, demeurer, habiter, loger, crécher (familier), nicher (familier)

se percher verbe pronominal

se poser

se jucher, grimper, se hisser, monter

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pendant que le ministre poursuivait d'autres expériences nécessaires au but qu'il se proposait, un couple d'oiseaux, mâle et femelle, vint se percher sur un arbre voisin.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La disposition de ses ongles la rend impropre à percher sur les arbres.Jules Michelet (1798-1874)
Pour moi, confus et désolé, je pris mon vol du mieux que je pus, et j'allai, comme je l'avais annoncé, me percher sur la gouttière d'une maison voisine.Alfred de Musset (1810-1857)
Il ne faut donc pas la percher si haut, sur un corps inutile, qu'on n'en puisse plus du tout distinguer les traits dans la noirceur du bronze.Jules Lemaître (1853-1914)
Il le savait, peut-être, car il venait toujours se percher tout près de la rue, sur les arbres d'en face.Judith Gautier (1845-1917)
Je vous en supplie, ne tentez pas cette méchante ruine d'escalier sur laquelle un corbeau n'oserait se percher.Victor Hugo (1802-1885)
Quand la nuit approche, elle revient se percher auprès de la maison, sur les arbres ou sur les haies qui entourent le parc où on enferme les bestiaux.François Levaillant (1753-1824)
Lorsqu'elle est sans vie, il reprend son vol, et va se percher sur un arbre élevé qu'il a choisi pour le lieu de ses festins.Paul de La Gironière (1797-1862)
Les oiseaux qui les suivaient, après avoir tourné quelques instants autour d'elles, se dispersèrent dans les cieux pour se percher ensuite sur les rochers ou sur les taillis de mimosas.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Fort courts du moins et palmés, ils ne peuvent marcher, percher.Jules Michelet (1798-1874)
Le vieux moineau, au désespoir, s'arrache les plumes et va se percher sur un pîpal.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Il leur faut, pour percher, un endroit isolé, d'où ils puissent dominer la plaine, et – comme ils ne dorment jamais que d'un œil – s'envoler au premier objet suspect...Henri de La Blanchère (1821-1880)
Aussi l'alouette ne peut-elle pas embrasser une branche sous sa patte et est-elle obligée de ne jamais percher.Henri de La Blanchère (1821-1880)
La grille, qui n'avait pas été peinte depuis longtemps, posait sur un mur enduit de cailloutage, assez bas et assez large pour que les enfants vinssent s'y percher.Anatole France (1844-1924)
J'allai ensuite me percher sur une branche où s'alignaient une demi-douzaine d'oiseaux de différentes espèces.Alfred de Musset (1810-1857)
Des amis, il en a : ceux qui n'ont pas encore la défiance de l'homme et qui viennent percher à son arbre et causer avec lui.Jules Michelet (1798-1874)
Je me mis aussi à prendre ma volée, et fus me percher sur un toit voisin pour voir ce qui allait arriver.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Il est doux de se percher dans le bois verdissant, de regarder le soleil dans son char d'or et la lune dans son char de perles.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Plusieurs osèrent se percher, de place en place, sur le sommet des tiges en fleurs.Octave Mirbeau (1848-1917)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PERCHER » v. n.

S'exposer sur une perche. Tous les oiseaux se perchent sur des branches pour se reposer aprés un long vol, ou pour dormir.
 
On dit aussi d'un homme qui est monté en un lieu haut pour voir quelque spectacle, Où vous estes-vous allé percher ?
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020