piquet

 

définitions

piquet ​​​ nom masculin

Petit pieu destiné à être fiché, piqué en terre. Piquets de tente. ➙ piton. —  Droit, raide, planté comme un piquet, immobile.
anciennement Mettre un élève au piquet, le punir en le faisant rester debout et immobile. ➙ coin.
Piquet d'incendie : groupe de soldats consignés pour le service de protection contre les incendies. Piquet de grève : grévistes veillant sur place à l'exécution des ordres de grève.

piquet ​​​ nom masculin

Jeu qui se joue avec trente-deux cartes au cours duquel chaque joueur doit réunir le plus de cartes de même couleur, des séries.
 

synonymes

piquet nom masculin

pieu, palot

au piquet

au coin

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans chaque caserne on commande, en général, une compagnie de piquet (service de la place, incendies, services extraordinaires, etc...).Félix Chapuis (1853-?)
En été, sa pêche ; toute l'année, ce qu'il gagnait de sous à mon oncle, au jeu de piquet, augmentaient bien son revenu d'une centaine de francs.Paul Bourget (1852-1935)
Les termes du bésigue et du piquet s'élevaient seuls dans le salon d'utrecht, avec les gazouillements des jetons d'ivoire.René Boylesve (1867-1926)
Certes, la nuit était troublante, et plus d'un piquet, au loin, prenait une silhouette hostile.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Quiconque a fait le piquet ou a été mêlé à un conflit industriel sait que cela n'avait rien d'outrageant.Europarl
Mais il n'y a qu'un instant, j'ai pu, à l'aide de mes lunettes, distinguer deux longues lignes de chevaux au piquet sur la lande au delà du village.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Enfin la préfecture, qui ne m'avait imposé jusque-là qu'un seul garde, voyant cette force publique insuffisante, ne manquerait pas de m'envoyer un piquet respectable qui augmenterait considérablement mes dépenses journalières.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Quand, sur le sable des allées, il reconnaissait un piquet de chat, il n'avait plus de repos qu'il ne l'eût découvert et occis.Octave Mirbeau (1848-1917)
Je vous félicite de bien bon cœur, chère aimable amie, de ce que vous apprenez le jeu de piquet.Dorothée de Dino (1793-1862)
Adélaïde voulut partager le sort du peintre, en prétendant qu'il ne connaissait pas le piquet, et avait besoin d'un partner.Honoré de Balzac (1799-1850)
À ces jours seulement, un modeste écarté était permis ; les autres jours, on n'admettait que le piquet et le whist, jeux graves, réfléchis, et qui indiquent une éducation soignée.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
De l'autre côté du boyau, on m'appelle : un homme assis par terre, appuyé à un piquet.Henri Barbusse (1873-1935)
Même il fit mine de la changer de place, mais il enfonça le piquet juste dans le même trou, et il s'en alla, enchanté de son invention.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dehors, sur la place, dans les rues, aux carrefours, partout s'ébrouaient, piaffaient, ruaient, des chevaux au piquet, et quelques-uns stationnaient tête basse, crinière tombante, leurs grands yeux mornes.Amédée Delorme (1850-1936)
On ne sait pas où est l'autre moitié de cette sorte de piquet humain dont l'œil pend en haut, dont les entrailles bleuâtres tournent en spirale autour de la jambe.Henri Barbusse (1873-1935)
Une faible lueur filtrait sous ce piquet et s'étalait, en forme d'éventail, sur le gazon de la cour.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Pendant ce temps, la dernière voiture était arrivée et les chevaux avaient été attachés au piquet sur la lande.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
La cavalerie anglaise, craignant quelque piége, n'osa les poursuivre hors de l'enceinte de son propre camp, et le maharajah s'empara d'un cheval qui était attaché à un piquet des grand'gardes.Alfred Assollant (1827-1886)
Je faisais partie du piquet de droite et la première moitié du jour se passa bien.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Dans le fond, un attrait secret motivait sa visite, comme toutes celles qu'il faisait à sa pénitente, et c'était l'espoir d'une partie de piquet.René Boylesve (1867-1926)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PIQUET » s. m.

Baston pointu qu'on fiche sur le terrain pour marquer les angles & les mesures d'un plan qu'on veut tracer, d'un travail qu'on veut conduire. Un Ingenieur, un Jardinier, un Arpenteur qui aligne, qui divise, ou marque un espace, se sert du piquet & du cordeau.
 
PIQUET, se dit aussi de ces petits bastons pointus qui ont une coche vers le haut, qui servent à arrester les cordages des tentes. Planter le piquet, c'est camper. Lever le piquet, c'est decamper. Et on dit figurément qu'un homme a planté le piquet en quelque lieu, quand il y est venu demeurer, & s'y establir.
 
PIQUET, est aussi le plus fameux des jeux de cartes, qui se jouë entre deux personnes. Joüer une partie de piquet, un cent de piquet, c'est à dire, en cent points. Il y a le grand piquet, qu'on jouë avec 36. cartes ; le petit piquet, autrement le piquet sans six.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020