Email catcher

piton

Définition

Définition de piton ​​​ nom masculin

Clou, vis dont la tête forme un anneau ou un crochet. Pitons d'alpinisme.
Éminence isolée en forme de pointe, d'une montagne. ➙ pic. Des pitons rocheux.
(Canada) Bouton de commande d'un appareil, d'un mécanisme. ➙ pitonner. Les pitons d'un ordinateur. ➙ touche. locution, au figuré Être sur le piton, en pleine forme. Être de bonne heure sur le piton : se lever tôt.

Synonymes

Synonymes de piton nom masculin

clou, broche, vis

[rocheux] éminence, aiguille, montagne, pic

Exemples

Phrases avec le mot piton

Une magnifique monture de bronze doré permettait de poser les cornes, le piton en l'air, sur une cheminée, une console ou une corniche.Théophile Gautier (1811-1872)
En mai, les pompiers ont contrôlé que les premiers pitons posés résistaient bien à une traction de 2,5 tonnes.Ouest-France, 05/07/2015
Dans un paysage contrasté où se mêlaient pitons, collines et plaines, l'activité militaire consistait en ratissages diurnes et nocturnes.Ouest-France, 19/03/2015
Parallèlement, de nombreux éléments comme les pitons de levage, la serrurerie, les tableaux électriques ou le tuyautage, ont été préfabriqués ou réalisés chez des sous-traitants, locaux ou français pour l'essentiel.Ouest-France, Véronique COUZINOU, 16/01/2021
Les pitons (vrais et faux) sont éloignés les uns des autres mais cette distance est savamment calculée.Revue française de psychanalyse, 2004, Éric de Léséleuc, Lionel Raufast (Cairn.info)
Le palefrenier avait, en outre, acheté les quatre pitons et les deux cadenas.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Chaque fois, un groupe mixte, à pied, prenait position sur le piton dominant le point d'eau.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2007, Pierre Durand (Cairn.info)
Chaque piton coiffé comme d'un chapeau par son village est un spectateur qui assiste aux drames tour à tour terribles ou charmants de la mer.Joseph Vilbort (1829-1911)
L'absence de piton ajoutait à l'hypothèse d'une glissade en un endroit dénué de difficulté, mais exposé.Le débat, 2001, Paul Yonnet (Cairn.info)
On ignore, toutefois, si des terres au-delà de l'enceinte appartenaient encore à l'agglomération, et si tout le sommet du piton rocheux était occupé.Revue archéologique, 2008, David Louyot (Cairn.info)
Elles occupèrent deux pitons qui touchaient la rivière.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Nous nous installions au pied de ces pitons sous le couvert de la forêt.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2004, Claude Collin (Cairn.info)
La majorité des alpinistes fabriquent alors individuellement leurs pitons avec l'aide d'un ferronnier.Movement & Sport Sciences, 2017, André Suchet (Cairn.info)
Nous voici au milieu des hauts pitons et des profonds abîmes.Joseph Vilbort (1829-1911)
On s'approchait le plus possible des postes situés généralement sur des pitons.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2004, Claude Collin (Cairn.info)
Les pitons sont alors surtout utilisés pour fixer la corde au moment de redescendre en rappel, rarement pour assurer la progression.Movement & Sport Sciences, 2017, André Suchet (Cairn.info)
Durant cette période la majorité des alpinistes fabriquent eux-mêmes leurs pitons avec l'aide d'un ferronnier.Movement & Sport Sciences, 2017, André Suchet (Cairn.info)
Vingt ou trente villages ressemblent, sur leurs pitons, à des ruches d'abeilles.Joseph Vilbort (1829-1911)
Ces compagnies occupèrent deux pitons situés près de la rivière.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Sur place, la beauté de ce piton volcanique d'un million d'années est tout aussi saisissante.Ouest-France, 29/01/2018
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PITON s. m.

Fiche pointuë en forme de clou, dont la teste est platte & percée. Un piton sert à soûtenir des tringles ou verges de fer, à retenir des crochets, &c.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.