Email catcher

pourpre pourpré

Définition

Définition de pourpre ​​​ nom et adjectif

nom féminin
Matière colorante d'un rouge vif, extraite à l'origine d'un mollusque (le pourpre, nom masculin).
littéraire Étoffe teinte de pourpre ; d'un rouge vif. La dignité de cardinal.
littéraire Couleur rouge vif.
nom masculin
Couleur rouge foncé, tirant sur le violet. ➙ amarante.
Anatomie Pourpre rétinien : pigment photosensible porté par les bâtonnets de la rétine, association d'une protéine et d'un pigment rouge.
adjectif D'une couleur rouge foncé. ➙ purpurin. Velours pourpre. Son visage devint pourpre. ➙ s'empourprer.

Définition de pourpré ​​​ , pourprée ​​​ adjectif

littéraire Coloré de pourpre. ➙ purpurin.

Synonymes

Synonymes de pourpre

nom féminin

souveraineté

adjectif

pourpré, purpurin (littéraire), pourprin (vieux)

Exemples

Phrases avec le mot pourpre

Bien qu'agréable à l'œil, la digitale pourpre doit rester une plante ornementale : toutes ses parties sont toxiques.Ouest-France, Emmanuelle FRANÇOIS, 08/08/2021
Le mannequin seul était resté sur l'ottomane, roide, immobile et recouvert de son linceul de pourpre.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Associant la chaise curule et la pourpre, il adopte un apparat inédit dont le sens n'est pas expliqué.Revue de philologie, de littérature et d'histoire anciennes, 2019, Dimitri Maillard (Cairn.info)
Les fleurs nombreuses, sont de couleur rose à pourpre pâle.Sciences Eaux & Territoires, 2011 (Cairn.info)
Le pourpre éclate sur le feuillage d'un groupe de jeunes hêtres.Ouest-France, Sébastien LUCOT, 29/08/2017
Les croix noires ou pourpre sont devenues l'emblème de la douleur des proches.Nouvelles questions féministes, 2017, Marylène Lapalus (Cairn.info)
Enfin le bout de l'aile, lavé de violacé sur un fond rembruni, rappelle, mais de loin, la riche pourpre de la première.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
L'assaillant l'avait en effet rouée de coups et avait déchiré sa tunique de pourpre.Revue historique, 2020, Agnès Bérenger (Cairn.info)
Il donnera des fleurs rose, rouge, mauve, pourpre ou blanches.Ouest-France, 30/11/2015
Mais seulement abstiens-toi de nuire, et enveloppe-toi dans ton manteau de pourpre.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Le flash étant très rapide, la pupille n'a pas le temps de se rétracter, ni le pourpre rétinien de se décolorer.Ça m'intéresse, 09/02/2018, « Pourquoi les yeux sont-ils souvent rouges sur les… »
Cette fois, les couleurs porteront sur du rose, du pourpre, avec quelques touches de blanc et de jaune clair.Ouest-France, Patrick CROGUENNEC, 28/04/2020
Elle peut atteindre 4 à 5 m de hauteur, ses feuilles 3 m, et sa tige, teintée de pourpre, un diamètre de 10 cm.Ouest-France, 11/05/2016
On peut éventuellement ajouter un demi-panais cuit à la crème et une demi-carotte pourpre glacée.Ouest-France, 26/12/2014
Le pourpre de l'indignation avait envahi le large visage de l'impudent quémandeur.Paul Bourget (1852-1935)
La couleur pourpre a été utilisée pour marquer tous les bâtiments civiques et militaires.Annales de Géographie, 2017, Emanuele Giordano, Dominique Crozat (Cairn.info)
Parmi les arbres recensés, on retrouve notamment le hêtre pourpre, le fragon, le chêne sessile, l'alisier torminal.Ouest-France, 17/10/2020
Les serviteurs sacrés, portant des peignes d'or, entrèrent, – les uns avec des éponges de pourpre, les autres avec des branches de palmier.Gustave Flaubert (1821-1880)
Reconnaissables à leur robe tirant sur le pourpre, voire la brique, ils sont sur la phase descendante de leur maturation.Capital, 17/02/2010, « Servir un grand vin, tout un art »
Cette industrie, comme par exemple celle de la pourpre tyrienne, semble cependant soumise à des objectifs d'abord commerciaux.Littératures classiques, 2009, François-Xavier Cuche (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

Phrases avec le mot pourpré

Ayant suspendu le rameau sacré à la porte de la déesse, je parvins dans des campagnes amènes, vêtues d'une lumière pourprée.Anatole France (1844-1924)
J'arrivais en automne : j'eus des aurores pourprées, lilas, et des couchants d'or tout mon soûl.André Gill (1840-1885)
Il lui saisit les bras, les lui meurtrit, chercha de sa bouche le rire étincelant des lèvres pourprées, des dents blanches...Daniel Lesueur (1854-1921)
Dans un mois, cette clématite portera des fleurs pourprées, et d'année en année, ses fleurs de pourpre illumineront le vert de ses feuilles....Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Les nuages s'augmentant toujours, finirent par dérober la lune, et prirent cette teinte sulfureuse et pourprée qui annonce les violentes tempêtes.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Une fièvre pourprée l'emporta, lui et sa charmante femme (février 1712).Jules Michelet (1798-1874)
Elle s'assit au revers d'un talus, sur la bruyère qui, déjà, se piquait de points pourprés.Daniel Lesueur (1854-1921)
Huit filets, tendus la veille, sont ainsi levés sous l'oeil réprobateur du héron pourpré, dérangé dans sa quête.Ouest-France, 22/08/2016
Sculptée dans le granit doré, le poudingue (roche sédimentaire composée de galets arrondis) pourpré et le granit bleu, elle aurait pu disparaître.Ouest-France, Alice BROUARD, 30/07/2017
N'hésitez pas à associer ou contraster les formes (tapissante, arbustive, dressée), les textures et les couleurs (différentes teintes de vert, jaune doré, gris argenté ou bronze pourpré).Ouest-France, 26/04/2020
Les nefs en prenaient des allures intimes d'alcôve dans une lueur pourprée douce et tiède.Aimery de Comminges (1862-1925)
Des hérons pourprés ont été vus récemment, ainsi que la grande aigrette.Ouest-France, 15/08/2014
Une éruption sanguinolente le criblait de grumeaux pourprés.Daniel Lesueur (1854-1921)
Aube entra, et en même temps qu'elle, comme amenée par la jeune fille, parut une onde d'or pourprée qu'envoya le couchant.Berthe de Buxy (1863-1921)
Là, ils s'assirent et, les bras enlacés, s'abandonnèrent aux charmes du crépuscule à la teinte pourprée.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Que toute scarlatine soit pourprée ou rouge, cela va de soi ; mais tous les pourpres ne sont pas de même nature que la scarlatine.Charles Anglada (1806-?)
Elle avait fait éruption à la surface, comme la fièvre pourprée, mais sans laisser de trace dans le reste de son organisation.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Nulle main ne faisait la moisson des grappes odorantes et pourprées.Daniel Lesueur (1854-1921)
Une lueur pourprée incendiait les toits de chaume.Émile Souvestre (1806-1854)
Ils partirent au soleil levant et bientôt ils s'arrêtèrent en face d'une forêt, d'une vraie forêt de granit pourpré.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de POURPRE subst. fem.

Petit poisson de mer à coquille, qui a un bec long, & creux comme un canal, tout armé de cercles, & garni de pointes. Elle a autant de cercles sur le dos, qu'elle a d'années. La langue de la pourpre est grande d'un doigt, & est si dure & si picquante, qu'elle en perce les escailles des autres poissons de mer dont elle se nourrit. Elle prend sa grandeur en un an. Elle porte en son gosier une veine blanche qui enferme une liqueur de couleur de rose parfaitement rouge, tellement estimée par les Anciens, qu'on en teignoit les habits des Rois & des Empereurs ; mais on dit qu'il falloit prendre la pourpre vive pour avoir cette liqueur, car elle la perdoit en mourant. Les cabinets des curieux sont pleins encore de ces coquilles ; & si on ne s'en sert plus aux teintures, ce n'est pas qu'on en ait perdu l'invention, comme plusieurs croyent, mais c'est qu'on a trouvé le moyen d'en faire de plus belle, & à moindres frais avec de la cochenille, ou de la graine d'écarlate. Les Anciens estimoient fort la pourpre Tyrienne, qui étoit rouge. L'ordinaire étoit violette. Il y a de la pourpre claire, & de la pourpre foncée. Les Latins l'appelloient purpura, & les Grecs porphyra. Thomas Gage dit qu'encore à present la plus grande richesse de Nicoya en l'Amerique est la teinture de pourpre, qui se fait avec un poisson à coquille qui vit ordinairement sept ans, & qu'on trouve sur le bord de la mer. Il se cache environ le lever de la Canicule, & se tient ainsi caché durant 300. jours. On ramasse ces poissons au printemps, & en les frottant l'un contre l'autre, ils rendent une certaine salive ou glaire espaisse comme de la cire molle ; & ainsi cette teinture est dans leur gueule, & la plus fine est dans une petite veine blanche, n'y ayant plus rien dans le reste du corps qui puisse servir à quelque usage. Il y a aussi une espece de pourpre qu'on appelle buccine, ou cornet de pourpre, & porcelaine.
 
POURPRE, se dit figurément pour marquer la dignité d'un Roy, d'un Cardinal, d'un Senateur. Les Rois sont nés dans la pourpre, il faut respecter leur pourpre. Le mauvais Riche étoit vestu de lin & de pourpre. On a vû dans les magnificences des tentes d'or & de pourpre.
 
POURPRE. subst. masc. en termes de Blason est, selon quelques-uns, une des cinq couleurs des Armoiries mêlée de gueules & d'azur, tirant sur le violet ; selon les autres, de noir & de rouge, ou de la couleur de mauves. Elle signifie temperance, abondance, liberalité, dignité, & autorité, foy, pieté. La plus-part de ceux qui ont écrit du Blason, comme Favin, Geliot, les PP. Monet, & Menestrier, n'admettent point le pourpre pour couleur, n'étant pas simple, mais composé du mêlange égal de quatre autres. Ils le font passer pour un esmail mitoyen tantôt couleur, & tantôt metail. Les Espagnols l'appellent unamistion, tellement qu'on le peut mettre sur le metail & sur la couleur sans fausseté. Il est representé en graveure par une hacheure en barre, tirant de l'angle gauche du chef à l'angle droit de la pointe.
 
POURPRE, en termes de Medecine, est une espece de peste ou fievre maligne qui paroist par des eruptions sur le cuir semblables à des morsures des puces, ou de punaises, ou de grains de mil, ou de petite verole. Elles sont rouges, citrines, tannées, violettes, azurées, livides, ou noires ; & quand elles paroissent en grande quantité, c'est bon signe. Le vulgaire les appelle le tac ; d'autres lenticules, à cause qu'elles ressemblent aux lentilles ; d'autres papillots, parce qu'elles voltigent comme papillons sur plusieurs membres. Quelquefois elles s'étendent fort au large comme les eresipelles, suivant la qualité du venin.
 
POURPRÉ, ou Pourprin, se disent chez les Fleuristes des couleurs vives qui sont sur les fleurs approchant de la pourpre.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.