précipité

définitions

précipité ​​​ , précipitée ​​​ adjectif

Très rapide dans son allure, son rythme. Il s'éloigna à pas précipités.
Qui a un caractère de précipitation. Tout cela est bien précipité. ➙ hâtif.

précipité ​​​ nom masculin

Dépôt obtenu quand se produit la précipitation (2).

synonymes

précipité, précipitée adjectif

rapide, haletant, pressé

hâtif, bâclé

précipité nom masculin

dépôt, précipitation

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sous leur effort la réflexion cesse, et l'homme est tout d'un coup précipité dans l'action.Hippolyte Taine (1828-1893)
Tous les viscères sont extraits avec les doigts, et le poisson est précipité dans un baril de sel.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Mais, malgré son départ précipité, il arriva trop tard ; elle avait rendu le dernier soupir.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ce fut un moment de muette extase, troublé seulement par le battement précipité de leurs cœurs.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Une figure se présente d'un pas précipité ; elle s'arrête, – se détourne, – s'arrête encore, – c'est elle enfin !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je m'étais redressé sur mon lit et j'écoutais au milieu de l'obscurité, quand je fus précipité brusquement au milieu de la chambre.Jules Verne (1828-1905)
Elle ne le regarda ni plus ni moins qu'elle ne faisait de coutume, bien qu'elle fût informée de son départ précipité et en connût la cause.René Boylesve (1867-1926)
Ce mouvement précipité fut pourtant bien différent de celui de la peur ; elle ne songea plus à s'en aller.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
Je me fusse précipité mille fois, si la rapidité du mouvement m'en eût laissé les moyens.Jacques Cazotte (1719-1792)
Enfin, d'un coup terrible, le lion fut précipité, alla choir à six encolures, et, en foudre, le spelaea était sur lui, commençait de lui ouvrir le ventre.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Partout où son épée aurait pu être utile, il se serait précipité pour la tirer.Henri Welschinger (1846-1919)
Sa fausse sécurité disparut ; il entrevit l'abîme ouvert devant lui, et vers lequel il marchait d'un pas si précipité.Georges Ohnet (1848-1918)
J'ai quelque peine, moi-même, à me rappeler de quelle hauteur j'étais en ce moment précipité.Marie d'Agoult (1805-1876)
Un moment il l'a vue tomber et il s'est précipité sur elle, l'a soulevée, l'a prise dans ses bras.Gaston Leroux (1868-1927)
Il s'échappe enfin, mais il entend derrière lui le pas précipité d'un homme qui veut l'atteindre.Edmond About (1828-1885)
Je n'avais pas encore eu le temps de comprendre pourquoi le capitaine me faisait cette recommandation, quand je fus précipité sur le tapis.Jules Verne (1828-1905)
Un parti de francs-tireurs, poursuivi par un détachement prussien très supérieur en nombre, s'était précipité dans le village.Léon Séché (1848-1914)
Maintenant qu'on l'a précipité tellement vers son déclin, sait-on bien ce qu'on a fait là !Jules Michelet (1798-1874)
Elle eut horreur de voir ce pauvre petit corps précipité ainsi, et, à force d'argent, elle obtint qu'on la descendît.Jules Michelet (1798-1874)
Elle s'est mise en travers du cours des choses européennes, il y a un siècle, et l'a précipité dans une direction nouvelle.Ernest Lavisse (1842-1922)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRECIPITÉ » s. m. & adj.

Terme de Chymie, qui ne se dit proprement que des substances qu'on a dissoutes dans quelque liqueur corrosive, comme de l'eau forte, & qu'on a contraintes d'abandonner leur dissolvant, & de se precipiter au fond du vaisseau, en y versant de l'eau commune.
 
Le mercure precipité est une dissolution de mercure qui se fait au feu de lampe pendant deux mois, qui le reduit en poudre rouge & brillante. C'est sa meilleure preparation pour les fievres d'accez & pour les maladies veneriennes.
 
Le precipité blanc est du mercure revivifié, du cinnabre dissous dans de l'eau forte de nitre & d'alun ; & quand on y verse de l'eau salée, on le trouve precipité au fond en substance blanche. On fait aussi un precipité jaune de mercure, & de couleur de rose, auquel on donne le nom de turbit mineral, parce qu'il trouble l'oeconomie du corps, en purgeant avec violence toutes les humeurs. On fait aussi des precipitez de cinnabre, de cuivre, des precipitez diaphoretiques, &c. suivant les diverses preparations.
So British... ou pas ! Glamour Glamour

Synonyme de charme, sensualité, élégance, le terme glamour est facilement identifié comme un mot provenant de l’anglais ; il est d’ailleurs récent en...

Dr Orodru 15/09/2021