pressoir

 

définitions

pressoir ​​​ nom masculin

Machine servant à presser (certains fruits ou graines). Pressoir à huile. —  sans complément Machine à presser les raisins pour la fabrication du vin.
Bâtiment abritant cette machine.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
S'il est quelques vignobles qui produisent du vin de qualité assez supérieure pour qu'il se vende, net et au pressoir, à 60 fr.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il fallut alors songer à un pressoir, qui était de toute nécessité.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
En général, ils possèdent seuls des colombiers et des pigeons ; presque partout ils obligent le paysan à faire moudre à leur moulin et vendanger à leur pressoir.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
On sait que la couleuvre se replie, se rétrécit ou s'allonge à volonté ; ainsi mon pressoir ressemble à une peau de serpent.Louis Ange Pitou (1767-1846)
De l'autre côté se trouvaient le chenil, les écuries, la boulangerie, le pressoir et les granges.Gustave Flaubert (1821-1880)
Et puis, après tout, ce ne sera jamais aussi terrible que le pressoir de fer auquel votre enseigne me fait songer...Michel Zévaco (1860-1918)
Voilà qui est fort bien, notre pressoir est bon, il n'y a rien à craindre, il n'y a qu'à serrer, notre corde est bonne.Madame de Sévigné (1626-1696)
On aurait dit que tout devait tomber ensemble ; que les gens, entassés les uns sur les autres, devaient se fondre entre les balustrades, comme les grappes sous le pressoir.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Nous avons ensuite parcouru tout ce grand carré qui est à droite, et la grange, et les basses-cours, et la vinée, et le pressoir, et les bergeries, et les écuries.Denis Diderot (1713-1784)
Avec un bon pressoir, on retire encore tout près d'un quart de la cuvée.Joseph Audibert (1854-1921)
Il lavait acheté, il s'en servait, il le mettait au pressoir, et, comme d'un pressoir coulent le cidre et le vin, de ce pape écrasé, coulait l'or.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Nous traversâmes une première cour entourée des bâtiments nécessaires aux exploitations rurales, une grange, un pressoir, des étables, des écuries.Honoré de Balzac (1799-1850)
On distinguait les navigateurs au balancement de leur démarche, tandis que les hommes d'agriculture sentaient le pressoir, les herbes sèches et la sueur de mulet.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le domaine avait naturellement son moulin, son four, son pressoir pour le vin, son pressoir pour l'huile et son colombier.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
De cela, au moins, elle était sûre : autant que de cette jalousie qui la broyait comme un pressoir, où elle n'était plus qu'une grappe douloureuse.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Les dahlias se sont fanés ; on a rentré le regain ; on a cueilli et mis au pressoir les grappes de la vendange.Émile Blémont (1839-1927)
Sois la fécondité des adorations et des sourires et réjouis-toi du supplice d'être écrasée au pressoir, pour être bue, vin pur, dispensatrice des ivresses royales.Remy de Gourmont (1858-1915)
N'ai-je pas été foulé comme dans un pressoir à vin et jeté au rebut avec des sifflets et du mépris ?Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
En face, de l'autre côté de la cour, se trouvaient la grange, le pressoir et l'étable.Jacques Cartier (1491-1557)
Les événements imprévus sont la vis du pressoir, nous sommes le raisin, et les banquiers sont les tonneaux.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRESSOIR » s. m.

Grande machine propre pour presser de la vendange, ou autres fruits dont on veut tirer ou espreindre le jus, la liqueur, ensorte que le marc demeure tout sec. L'arbre, la vis d'un pressoir. Le raisin au sortir de la cuve se met sous le pressoir. Il y a aussi des pressoirs à verjus, à cidre, à huile. Ce Seigneur a un pressoir bannal, où tous les habitans doivent porter leur vendange.
 
On dit proverbialement d'une personne qu'on a fait rougir, qu'elle est devenuë rouge comme la sebile d'un pressoir. Ce mot vient du Latin pressorium. Menage. Les Italiens disent palmento, & les Latins parmentum, torcular.
Les mots croisés du Robert Les mots de l'orthographe Les mots de l'orthographe

Vous soignez votre réputation de champion(ne) en dictées toutes catégories ? Alors testez vite notre grille de mots croisés dédiée aux mots de l’orthographe !

25/11/2020