préteur

définitions

préteur ​​​ nom masculin

Antiquité Magistrat romain chargé de la justice ; gouverneur de province (➙ prétoire).

prêteur ​​​ , prêteuse ​​​ nom et adjectif

Personne qui prête de l'argent, consent un prêt.
Personne qui fait métier de prêter à intérêt. Un prêteur sur gages.
adjectif Qui prête.

synonymes

prêteur, prêteuse nom

bailleur (de fonds), commanditaire, créancier, usurier (péjoratif)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « préteur »

Mais les devins mandés arrivent : si l'oiseau part impunément, la république mourra ; s'il reste, il ne menace plus que celui qui l'a dans sa main, le préteur.Jules Michelet (1798-1874)
Comme préteur, il avait volé les jeux des courses.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Allez donc à la chasse du futur préteur, car il le sera, puisqu'il est assez riche pour donner le spectacle gratis aux soixante-dix mille spectateurs que contient le cirque.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Catilina était encore préteur : il avait élevé son ambition jusqu'au consulat.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Le préteur les interrogea, les condamna à la peine des parricides et les livra aux licteurs en une même journée.Anatole France (1844-1924)
Je me récrie ; mais le préteur est inflexible.Georges Darien (1862-1921)
Chaque année le préteur formait une liste ou tableau de ceux qu'il choisissait pour faire la fonction de juges pendant l'année de sa magistrature.Montesquieu (1689-1755)
Et ce qui était très favorable à la liberté, c'est que le préteur prenait les juges du consentement des parties.Montesquieu (1689-1755)
C'est un homme qui a mangé le tiers de sa fortune pour arriver où il est, et qui mangera les deux autres tiers pour devenir préteur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le débat le plus généreux s'ouvre devant le préteur.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
A deux pas de nous, mon gendre, arrêté sous un réverbère, causait avec un homme mal vêtu, que je reconnus pour un préteur à gros intérêts.Henry Gréville (1842-1902)
Afficher toutRéduire

Exemples de « prêteur »

Il ne vit plus en lui le prêteur toujours disposé à faire une spéculation avantageuse : il retrouva l'ennemi patient et acharné de sa maison.Georges Ohnet (1848-1918)
Il nuit au prêteur, parce que, quand celui-ci a recours à l'emprunt, il est victime de la même spoliation.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ses volontés se tendirent davantage ; il ne regarda plus les gens que d'une façon nerveuse et profonde, comme s'il eût cherché un prêteur dans le premier passant venu.Émile Zola (1840-1902)
Le prêteur ne pourra donc pas réclamer une indemnité supérieure à 1 % du montant du crédit.Europarl
Il nous faut trouver ici un équilibre de manière à ce que le consommateur soit protégé du prêteur et réciproquement.Europarl
Il était fripier, prêteur d'argent, expert en matières d'or et d'argent, et il avait inventé un outil pour percer les perles.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
L'acte ne doit-il pas faire mention de la livraison des espèces, et les notaires déclarer les avoir vu remettre par le prêteur à l'emprunteur ?Honoré de Balzac (1799-1850)
Le rapport mentionne le prêteur en dernier ressort sans nous dire en quoi il consiste, ni comment il va fonctionner.Europarl
Le prêteur devra aussi informer clairement son client des avantages et des inconvénients de son offre de prêt.Europarl
Tant que la moindre trace de cette opinion subsisterait, il ne fallait pas espérer que le surintendant ni aucun de ses amis pussent trouver un seul prêteur.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Enfin, en ce qui concerne le crédit aux consommateurs, il conviendrait de prévoir une disposition garantissant le soutien du prêteur aux consommateurs.Europarl
Veuillez me mander aussi, si je dois le savoir vis-à-vis du prêteur, et si l'hommage de ma reconnaissance lui déplairait.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Rouget prêtait son argent à cinq pour cent par première hypothèque, avec subrogation dans les droits de la femme quand le prêteur était marié.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle ne devra pas être entachée par une option permettant au prêteur de réclamer une indemnité pour les coûts éventuels en l'absence de motifs justifiés et équitables.Europarl
Certaines questions complexes, comme les systèmes de garantie des dépôts ou le cas du prêteur en dernier ressort, doivent faire l’objet d’un réexamen dans ce contexte.Europarl
Il ne les obtient qu'à la suite d'une transaction, et cette transaction stipule toujours une rémunération en faveur du prêteur.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Si la banque se bornait à l'office de dépositaire sans prêter son crédit, c'était pour laisser le profit du prêteur aux puissants capitalistes du pays, avides de placements et d'escomptes.Émile Vincens (1764-1850)
Le prêt d'une carte en entraînerait l'annulation et il n'en pourrait être accordé une nouvelle au prêteur.Gabriel Richou (1852-1915)
Mais le prêteur qui avait fourni l'argent nécessaire allait maintenant jeter la veuve dans le chemin, en la dépouillant de sa propriété, et c'était encore grâce à lui.Pamphile Le May (1837-1918)
Car mettons-nous bien dans la tête que tout emprunteur suppose un prêteur, et que tout emprunt implique un prêt.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRESTEUR, EUSE »

Celuy qui preste. Il n'est presteur, s'il veut prester, qui ne fasse un detteur, dit Marot au Roy. Rabelais a fait un plaisant Chapitre pour loüer les Presteurs & les Emprunteurs. On fait le procés aux presteurs sur gages, comme à des usuriers.

Définition de « PRETEUR » s. m.

Magistrat fameux à Rome. Au commencement tous les Magistrats étoient appellez Preteurs. Ensuite on a appellé Preteurs, tous les Chefs d'armée, & les Empereurs même. Depuis on a fait des Preteurs pour rendre justice aux citoyens ; & d'autres Preteurs pour la rendre aux estrangers. Et enfin on en a creé pour les Provinces. Ce mot vient à praeessendo, ou à praeeundo, comme disent Tite Live & Varron. Son pouvoir étoit fort ample, car il pouvoit changer les loix, les abroger, & en faire de nouvelles : d'où vient que dans le Droit on fait souvent mention de l'Edit du Preteur.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

15/07/2021