usurier

 

définitions

usurier ​​​ , usurière ​​​ nom

Personne qui prête à usure (2).
 

synonymes

usurier, usurière nom

prêteur sur gages, fesse-mathieu (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Rien n'était changé ni à l'extérieur ni à l'intérieur de la demeure du vieil usurier.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Il y a quelque temps, il cherchait à emprunter à un usurier que je connais.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
A propos, continue-t-il, en tirant de sa poche les billets de banque de l'usurier, il faut que nous partagions ; voilà mille francs.Georges Darien (1862-1921)
Homme d'esprit, mais bas, sale, avare, portant sur le visage son âme d'usurier, il avait tout ce qu'il fallait pour éloigner une femme.Jules Michelet (1798-1874)
L'humanité a sur son grand-livre, comme l'usurier du coin, sa colonne des profits et pertes.Paul Féval (1816-1887)
C'est que l'espoir est un usurier qui ruine sans pitié tous ceux qui lui escomptent les joies de l'avenir.Émile Gaboriau (1832-1873)
Faisons cependant observer en passant que quelques physionomies, notamment celle de l'usurier, de sa femme et du comte palatin du saint empire romain, faisaient ombre au tableau.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Je prends donc le parti, ce matin, d'aller demander à l'usurier de reporter à trois mois la date d'échéance des effets.Georges Darien (1862-1921)
L'usurier sortit après avoir examiné les lettres de change avec autant d'attention qu'il en avait mis à examiner l'acte.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Silvia prit le vase antique, et fit tomber sur la tablette du grillage qui entourait la petite table de l'usurier tout ce qu'il contenait.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
La marchande à la toilette, qui exploite les misères des filles, reculerait devant les manœuvres de cet usurier de la soie et du velours.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ceux d'entre vous qui ont deux chemises en ont une sur le torse et l'autre chez l'usurier.Victor Hugo (1802-1885)
Il leur eût été bien pénible de se savoir mêlés à cette affaire, qui avait pris une tournure si mercantile entre les mains de l'usurier.Jules Verne (1828-1905)
Tout usurier que tu es, tu n'as jamais placé ton argent à un meilleur intérêt ; car cette chétive pièce t'en a sauvé aujourd'hui cinq cents.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Le diable était venu, et en emportant l'âme de l'usurier, il avait emporté son or, comme deux choses inséparables et qui n'en faisaient qu'une.Paul Lacroix (1806-1884)
Il estimait qu'il se tirait encore à bon marché de la main gantée de l'usurier.Émile Zola (1840-1902)
L'usurier, qui était toujours seul dans la semaine, vivait chez lui le dimanche, et gardait tout le jour sa femme de ménage, qui introduisait les visiteurs.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Ils frappèrent et sonnèrent plusieurs fois à la porte de la maison habitée par le vieil usurier, qui demeura sombre et silencieuse.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Le compte fait, il revenait à notre homme quinze cent et soixante francs : le brave usurier ne donnait pas ses coquilles.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Si vous êtes bourreau, vous pouvez être usurier comme vous pouvez être philanthrope ; si vous êtes victime, vous pouvez être le sentimentaliste qui soupire ou la dupe qu'on fait crever...Georges Darien (1862-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « USURIER, IERE » s. m. & f.

Celuy ou celle qui preste à usure sur gages, par obligation, qui exige des interests illegitimes. Les Juifs sont des grands usuriers envers les estrangers, mais non pas envers leurs freres, ou ceux de la même nation. On fait la recherche des usuriers de temps en temps.
Les mots de l’époque Féminicide Féminicide

Féminicide a été élu mot de l’année 2019 par les internautes, fidèles des Éditions Le Robert. Le mot n’était entré dans Le Petit Robert que quelques années auparavant, en 2015, et il témoigne d’une urgence de nommer des crimes jusque-là maintenus dans l’ombre. 

 

Aurore Vincenti 05/03/2020