provocateur

 

définitions

provocateur ​​​ , provocatrice ​​​ nom et adjectif

rare au féminin Personne qui provoque, incite à la violence. ➙ agitateur.
Personne qui incite qqn, un groupe à la violence, à l'illégalité, dans l'intérêt du pouvoir ou d'un parti opposé. —  adjectif Agent provocateur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le magistrat ayant arrêté un provocateur, ils osent en faire autant, comme s'ils eussent été magistrats.Jules Michelet (1798-1874)
Et déjà, ces terribles épithètes : traître, agent provocateur, circulaient de bouche en bouche, et gonflaient de colère toutes les poitrines.Émile Gaboriau (1832-1873)
Quiconque a vu son interprétation démonstrative, sa danse moqueuse dans son action contre les organismes humanitaires et dans ses démonstrations sait qu'il est assez intentionnellement provocateur.Europarl
Il alla jusqu'à me dire, sur un ton provocateur, que je serais bien contente, l'automne venu, de pouvoir sortir encore par des temps incertains.Michel Corday (1869-1937)
Elle compose à l'homme des traits et une attitude où se révèle je ne sais quoi de provocateur.Charles Wagner (1852-1918)
Et elle regardait le roi de cet œil fier et provocateur qui allume les flammes du désir chez les plus froids et les plus sages.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Rien de tel ne s'est produit, mais aujourd'hui, je constate avec satisfaction que ces mêmes mots n'ont plus du tout ce caractère provocateur.Europarl
Écrivez au ministre de la guerre qu'il soit traduit devant une commission militaire, et jugé comme provocateur à la guerre civile et au renversement du gouvernement établi.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Le major, plus indigné de cette injustice que de sa disgrâce, se retira après un salut non moins provocateur que l'adieu qu'il obtint pour réponse.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Et il arrondissait le bras qui agitait son marteau, en promenant un regard provocateur sur l'assistance, dont les murmures s'apaisèrent dans un silence émouvant.Jules Verne (1828-1905)
Le capucin eut un rire sauvage et provocateur, auquel il ne manquait que d'être sincère.Octave Féré (1815-1875)
L'un d'eux, même, insinua que je pourrais bien être un provocateur envoyé par la police.Léon Bloy (1846-1917)
Allons, pensez que c'est un agent provocateur qui vous a fait prendre cela ; moi, je dis que c'est un ennemi personnel.George Sand (1804-1876)
Grand émoi, car un tel cri n'est poussé que par un agent provocateur ou par des internationalistes excessivement prononcés.Charles Péguy (1873-1914)
Très brièvement – certains vont probablement me trouver un peu provocateur – mais je souhaite vous faire part de ma conviction personnelle.Europarl
Elle se montrait à la lumière du soleil avec son regard provocateur, de jadis, avec ses dents éclatantes.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Armand alla ouvrir, et se jeune femme entra, portant sur ses traits réguliers un air demi revêche, demi provocateur.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Néanmoins, lorsque la foule, clairement excitée par un provocateur, est arrivée sur les lieux et a commencé à saccager le bâtiment du parlement, la police est intervenue.Europarl
Aux éclats de sa mère il opposait un silence poli, et, par cela même, provocateur ; s'inclinant avec l'apparence du plus profond respect à mesure que la voix maternelle augmentait d'intensité.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Un rapport d'initiative devrait, selon moi, être un document courageux – parfois même provocateur – libéré des vieux dogmes.Europarl
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Patience, patients ! Patience, patients !

Le patient, la patiente a toutes les raisons d’être impatiente.

Aurore Vincenti 13/05/2020