Email catcher

raidir se raidir

Définition

Définition de raidir ​​​ verbe transitif

Faire devenir raide ; priver de souplesse. Raidir ses muscles. ➙ contracter. syn. ancien roidir ​​​ .

Définition de raidir (se) ​​​ verbe pronominal

Devenir raide. Tendre ses forces pour résister. Se raidir contre la douleur.

Conjugaison

Conjugaison du verbe raidir

actif

indicatif
présent

je raidis

tu raidis

il raidit / elle raidit

nous raidissons

vous raidissez

ils raidissent / elles raidissent

imparfait

je raidissais

tu raidissais

il raidissait / elle raidissait

nous raidissions

vous raidissiez

ils raidissaient / elles raidissaient

passé simple

je raidis

tu raidis

il raidit / elle raidit

nous raidîmes

vous raidîtes

ils raidirent / elles raidirent

futur simple

je raidirai

tu raidiras

il raidira / elle raidira

nous raidirons

vous raidirez

ils raidiront / elles raidiront

Conjugaison du verbe roidir

actif

indicatif
présent

je roidis

tu roidis

il roidit / elle roidit

nous roidissons

vous roidissez

ils roidissent / elles roidissent

imparfait

je roidissais

tu roidissais

il roidissait / elle roidissait

nous roidissions

vous roidissiez

ils roidissaient / elles roidissaient

passé simple

je roidis

tu roidis

il roidit / elle roidit

nous roidîmes

vous roidîtes

ils roidirent / elles roidirent

futur simple

je roidirai

tu roidiras

il roidira / elle roidira

nous roidirons

vous roidirez

ils roidiront / elles roidiront

Synonymes

Synonymes de raidir verbe transitif

bander, contracter, tendre

tirer, roidir (littéraire)

engourdir, ankyloser

radicaliser, durcir, renforcer

Exemples

Phrases avec le mot raidir

Mais nous ne devons pas pour autant nous raidir, nous bloquer.Ouest-France, François Régis Hutin, 14/07/2016
En effet sans planche, le bodysurfeur doit raidir son corps au maximum.Ouest-France, 05/07/2019
Peut-être que les positions se raidiront à ce moment-là.Europarl
Elle a senti le corps de l'enfant se raidir en elle.TOPIQUE, 2011, Monique Bydlowski (Cairn.info)
Et plus ses muscles vont raidir, plus ses os vont se déformer, entraînant d'inévitables souffrances.Ouest-France, 03/05/2021
À l'approche de l'autre, il peut se raidir, serrer ses mains et ses bras contre le corps.Savoirs et clinique, 2009, Pierre Madeuf (Cairn.info)
Cet art martial russe enseigne en priorité la respiration et la relaxation, essentielles pour gérer des situations de danger sans se raidir.Ça m'intéresse, 04/07/2021, « Arts martiaux : une école de patience »
Pourquoi a-t-on tendance à se raidir devant certains imprévus ?Ouest-France, Audrey Guiller, 12/08/2018
Ce rendez-vous électrique a vu le ministre se raidir peu à peu sous le feu nourri des questions des députés.Ouest-France, 23/07/2018
Il est pourtant trop simple et contribue davantage à raidir les protagonistes qu'à ménager les conditions d'un débat nécessaire aujourd'hui.Commentaire, 2008, Nicolas Georges (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ROIDIR v. act. & n.

Rendre roide. Descartes en son Traitté de l'homme explique comme les esprits roidissent les muscles & les nerfs pour causer le mouvement. Le froid engourdit & roidit les membres. Une longue corde a de la peine à se roidir, à être bien tenduë, si on ne s'aide du tour, du capestan.
 
ROIDIR, se dit figurément en Morale. Les Martyrs se sont roidis contre les Tyrans pour soustenir la verité de leur foy. Il ne faut pas qu'un Marchand se roidisse, se tienne si ferme, qu'il ne lasche rien de son mot. Ce General est si severe, qu'il se roidit contre les prieres : il est si habile, qu'il se roidit contre les difficultez, & les surmonte.
 
ROIDI, IE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine