rampe

définitions

rampe ​​​ nom féminin

Plan incliné qui sert de passage entre deux plans horizontaux. Rampe d'accès.
Plan incliné pour le lancement d'engins catapultés. Rampe de lancement de fusées.
Partie en pente d'un terrain, d'une route, d'une voie ferrée. ➙ côte, montée.
Balustrade à hauteur d'appui, le long d'un escalier (→ main courante*). —  locution, figuré et familier Tenir bon la rampe : tenir bon. Lâcher la rampe : mourir ; abandonner la partie.
Rangée de lumières disposées au bord d'une scène de théâtre. « Les Feux de la rampe » (film de Chaplin). —  locution Passer la rampe : produire de l'effet sur un public. Acteur qui ne passe pas la rampe.

synonymes

rampe nom féminin

montée, côte, grimpée, inclinaison, pente, grimpette (familier)

balustrade, main courante, [Nautisme] tire-veille

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les grappes de raisins, les branches de pêchers, et les lianes fleuries, qui s'enroulaient autour de la rampe sculptée, étaient déchiquetées, à grands coups de couteau.Romain Rolland (1866-1944)
Il se met à courir autour de la balustrade, en se tenant à la rampe par une main.Comte de Lautréamont (1846-1870)
L'acte qui a mis ma vie privée sous les feux de la rampe était d'une extraordinaire bêtise.Europarl
Il y avait, au bas des marches, un bananier dont les feuilles larges retombaient sur le velours de la rampe.Gustave Flaubert (1821-1880)
Vous nous accuserez peut-être de vous porter un peu plus haut que terre, mais ce qui s'élève dans le ciel n'est-il pas aussi clair que ce qui rampe ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ils montèrent deux étages par un large escalier à rampe de bois, dont les marches déjetées penchaient tout à fait du côté opposé au mur, et semblaient prêtes à tomber.Stendhal (1783-1842)
Là, penché sur la lourde rampe de fer, l'œil interrogeant les ténèbres, l'oreille interrogeant le silence, il demeura un instant immobile et sans respiration.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
A trois des parois était fixée une barre de bois, pareille à une rampe d'escalier, à laquelle on se tenait pour les exercices.Judith Gautier (1845-1917)
Mais, dès qu'il eut saisi la rampe à deux mains, il fut renversé à son tour.Jules Verne (1828-1905)
Mais le lendemain, en approchant de la rampe, la première figure que j'aperçus, ce fut la sienne.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Une salve terrible nous éclate à la figure, à bout portant, jetant devant nous une subite rampe de flammes tout le long de la bordure de terre.Henri Barbusse (1873-1935)
Et vivement il s'avança, sur le bout des pieds, vers la rampe, pour se pencher et regarder en l'air.Eugène Chavette (1827-1902)
Il lui fallut un quart d'heure, avant de passer sous une des arches de la rampe de droite, tellement la foule s'y écrasait.Émile Zola (1840-1902)
Une rampe monte en serpentant à une vieille porte de la ville qui reste debout, flanquée de ses deux tours décrénelées que fleurissent de petits œillets roses.Anatole France (1844-1924)
Au bout de l'allée étroite, humide et obscure, il y avait un méchant escalier à rampe de bois.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Il pleurait, il poussait des cris, il s'accrochait aux rideaux de son appartement, puis aux portes et à la rampe de l'escalier.Henri Welschinger (1846-1919)
Le plus grand a des marches en pierre et une rampe en fer ; l'autre est en bois.Ferdinand Berthier (1803-1886)
Les fauteuils sont disposés comme les sièges au théâtre et tous les flambeaux du château sont rassemblés pour former la rampe.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Les vieilles tours se dressaient, mélancoliques et menaçantes, au-dessus de la rampe déchirée, et des routes mystérieuses s'enfonçaient au loin dans la forêt.Paul Féval (1816-1887)
Accrochée des deux mains à la rampe, soutenue par deux locataires, elle a descendu les six étages, degré par degré, soufflant et geignant.Victor Tissot (1845-1917)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAMPE » s. f.

Terme d'Architecture. Le trait ou la partie d'un escalier à plusieurs noyaux qui va en montant le long d'un mur. Cette rampe est trop courte, trop droite. La rampe est contenuë entre deux pailliers. On appelle aussi rampe, la balustrade qui termine les marches. Cette rampe de ces ouvrages a cousté tant.
Les deux font la paire Épices et espèces Épices et espèces

Le mot « espèce » est utilisé depuis le Moyen Âge : attesté au XIIIe siècle, son sens est notamment celui de « catégorie d’êtres vivants » (le « genre...

Dr Orodru 15/09/2021