rature

 

définitions

rature ​​​ nom féminin

Trait que l'on tire sur un ou plusieurs mots pour les annuler ou les remplacer.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais je vais bien plus loin, je dis : il ne dépend pas de l'auteur de faire une rature dans son œuvre quand il l'a publiée.Victor Hugo (1802-1885)
Dans ses manuscrits, de longues pages se suivent sans une rature.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il peut faire une correction de style, il ne peut pas faire une rature de conscience.Victor Hugo (1802-1885)
Enfin la seule rature de ses lettres, c'est à la signature.Madame de Sévigné (1626-1696)
Mais toujours, il esquisse, médite, rature, corrige, surcharge, recommence, et, quand tout est fini, recommence encore, ajoute deux notes au début d'un adagio de sonate, terminé depuis longtemps et gravé.Romain Rolland (1866-1944)
L'écriture était précise, fine et serrée ; pas une rature.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Après plus d'un essai et plus d'une rature, elle parvint assez bien à reproduire les lettres qu'elle avait devant les yeux.Alfred de Musset (1810-1857)
Elle dicta ainsi quatre énormes pages, article par article, sans hésitation, sans rature, tant ses idées coulaient limpides et arrêtées.Octave Féré (1815-1875)
Enfin elle se décida et fit une rature ; il fallait avouer que ce n'était plus qu'un brouillon.Alfred de Musset (1810-1857)
Il était écrit d'une écriture nette, précise, sans aucune rature.Camille Flammarion (1842-1925)
Il y a trente ans, ce quartier disparaissait sous la rature des constructions nouvelles.Victor Hugo (1802-1885)
Son père avait eu ses biens confisqués pour une petite rature qu'il fit à son profit dans un acte.Jules Michelet (1798-1874)
Il dictait sans que presque jamais une rature vînt modifier le premier jet de sa phrase ou interrompre le facile enchaînement de ses idées.Bathild Bouniol (1815-1877)
Il s'imposerait, à chaque rature, la tâche d'apprendre par cœur, entre son lever et son coucher, tout ce qui traiterait du nom biffé dans les pages désignées par l'index.Raymon Roussel (1877-1933)
Elle a de gros défauts, des ridicules aussi, et ses créations sont rarement belles ; mais, chaque année, elle se corrige et se rature avec une admirable constance.Jules Legras (1866-1939)
De temps en temps il le relit et le corrige ; il prend conseil de ses amis, puis de ses ennemis ; point d'édition qu'il n'améliore ; il rature infatigablement.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il en possédait toutes les parties tellement présentes à son esprit que la dernière copie fut écrite par lui sans brouillon sous les yeux et presque sans rature.Gabriel Monod (1844-1912)
Et je me rappelle maintenant qu'il y a, au-dessus d'une rature, deux ou trois mots ajoutés de la main même du grand vicaire....Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RATURE » s. f.

Trait de plume qui efface quelques mots, lignes, ou pages d'un écrit. Les Notaires sont obligez de faire parapher par les parties les ratures qui se font dans les minutes des contracts, compter toutes les lignes de ratures. Les ratures qu'on fait sur le parchemin avec le canif sont fort suspectes. Un Auteur ne sçauroit faire trop de ratures, de corrections, quand il compose un ouvrage. On appelle aussi ratures, les raclures de parchemin, ce qu'on oste des peaux, quand on les prepare.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020