Email catcher

ravoir

Définition

Définition de ravoir ​​​ verbe transitif

Avoir de nouveau (qqch.). ➙ récupérer. Il voudrait bien ravoir son jouet.
familier Remettre en bon état de propreté. Une poêle difficile à ravoir.

Synonymes

Synonymes de ravoir verbe transitif

récupérer, retrouver, recouvrer (littéraire)

[familier] rattraper, atténuer, compenser, racheter, réparer

Exemples

Phrases avec le mot ravoir

Leurs mères sont bien heureuses de les ravoir.Alphonse Daudet (1840-1897)
Je vais la fixer sur ce qu'elle pourra ravoir de son argent.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
On lui prend son cheval ; c'étoit un barbe blanc, il le veut ravoir.Jean Héroard (1551-1628)
Il fallut que le roi payât pour ravoir son chancelier.Anatole France (1844-1924)
Il a dû ravoir sa véritable lettre et y substituer l'autre.Daniel Lesueur (1854-1921)
De quoi ravoir les amoureux de musique ancienne et soulever l'enthousiasme de l'organiste.Ouest-France, 06/06/2017
On la tenait par ses lettres qu'elle eût voulu ravoir.Jules Michelet (1798-1874)
Il l'invite, sur son honneur, à tout tenter et à tout dépenser afin de la ravoir.Anatole France (1844-1924)
Après la fonte des neiges, je pourrai la ravoir, oui bien !Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Et, comme la malheureuse refusait d'entendre raison, voulait le ravoir simplement, tout de suite, la mère se fâcha.Émile Zola (1840-1902)
Recopier et refaire, c'est une façon de ravoir sa vie passée.Nord', 2015, Christian Angelet (Cairn.info)
J'étais comme étourdie, je n'ai pensé d'abord qu'à notre valise : de quelle façon la ravoir ?Émile Zola (1840-1902)
Le roi, bien content de ravoir son oiseau, fit préparer un grand festin, et y invita beaucoup de monde.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Tout en écrivant, il songeait à son turkey et aux moyens de le ravoir.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il faut ravoir cette lettre... à tout prix...Octave Féré (1815-1875)
Heureusement qu'il n'était pas très-enfoncé, et je pus le ravoir.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Mais quand elle apprend qu'une autre femme va vivre avec lui, elle se met à le désirer, vouloir le ravoir.Ouest-France, Émilie CHASSEVANT, 02/12/2019
Comme si rien n'était plus dur à ravoir que l'innocence.Lignes, 2017, Jacques Brou (Cairn.info)
Il n'était point parti à sa recherche, il ne s'était pas soucié de la revoir et de la ravoir.Victor Cherbuliez (1829-1899)
J'allais la ravoir, le tribunal me l'avait confiée.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de RAVOIR v. act.

& reduplicatif. Avoir une seconde fois. Quand on a perdu quelque chose, il faut tascher à la ravoir.
 
RAVOIR, signifie aussi, Retirer des mains d'autruy une chose qu'on a droit de retirer. Le retrait lignager est fort commode pour ravoir les biens alienez de sa famille.
 
On dit proverbialement d'un homme maigre ou convalescent qui mange bien, qu'il tâche à se ravoir, pour dire, qu'il tâche à reparer ses forces, à reprendre sa graisse.

Définition ancienne de RAVOIR s. m.

en termes de Marine, est un parc de rets ou filets qui est tendu sur les greves que la mer couvre & descouvre.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Dans les coulisses du travail d'Alain Rey Dans les coulisses du travail d'Alain Rey

Jusqu’au bout, Alain Rey a travaillé à l’enrichissement de son Dictionnaire Historique de la langue française. Bérengère Baucher, Directrice...

22/11/2022