repu

définitions

repu ​​​ , repue ​​​ adjectif

Qui a mangé à satiété. ➙ rassasié. Lion repu. Je suis repu.
au figuré Assouvi.

synonymes

repu, repue adjectif

assouvi, gavé, rassasié, coufle (familier, région.)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La robe abaissée jusqu'aux hanches, il gisait derrière un monceau de victuailles, trop repu pour en prendre, mais s'obstinant à ne point les quitter.Gustave Flaubert (1821-1880)
L'eau épaisse de mollusques, grasse d'atomes animés, nourrit richement le poisson pour l'usage du phoque, qui, bien repu, s'endort sur son rocher d'un lourd sommeil que rien ne rompt.Jules Michelet (1798-1874)
Le rat, pendant quelque temps, s'était donc repu autour de moi sans que j'en eusse connaissance.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Il retombe, épuisé d'énervement stérile, aux prises du doute, au gouffre de soi-même veule et repu.Hector Bernier (1886-1947)
Ce qui avait été prévu arriva : notre ami, chargé des éloges du dehors, nous revint repu de gloire.Jules Janin (1804-1874)
Elle montrait un grand calme repu, une tranquillité énorme, que rien ne troublait, pas même un sourire.Émile Zola (1840-1902)
L'île accablée, que seule affraîchissait la brise accourant du large, ayant assourdi ses tumultes, apaisé ses haines, oublié ses guerres et repu ses entrailles, s'assoupit.Victor Segalen (1878-1919)
Pour mon compte, je me déclare repu, et je n'attendais pas de notre campagne plus qu'elle n'a donné...Jules Verne (1828-1905)
Mon bidet s'était largement repu dans les hautes herbes de la prairie ; et, quand je le sanglai le matin, il avait un ventre parfaitement arrondi.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Leurs cantiques partaient d'un estomac repu et leur adoration s'entourait de toutes les formes sous lesquelles on avait reproduit les augustes traits de monarque, ami de l'olivier.Eugène Chavette (1827-1902)
Le canonnier, bien repu, se trouve seul en face de son supérieur, qui déjà a pris une pose académique.Édouard Corbière (1793-1875)
Dès qu'il se serait repu, après quelques semaines de torpeur, sa faim effroyable se réveillerait, il lui faudrait sans cesse de la chair de femme pour la satisfaire.Émile Zola (1840-1902)
Ce dernier mot ne s'emploie que dans cette phrase familière ; il a pu et repu.Thomas Maguire (1776-1854)
Ils te rencontreront, toi et tes camarades, lorsque tu seras repu, et ils sauront se servir, aussi bien que toi, de leurs antennes en massue pour te demander à manger.Henri de La Blanchère (1821-1880)
La mollesse des oreillers et des matelas énerve, et rien ne vaut le sommeil animal, duquel on sort repu et brisé comme après un rude massage.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Un quart-d'heure ne s'était pas écoulé que le petit sauvage, repu et content, dormait comme une souche.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Quand cet oiseau est repu et qu'il digère, il rentre entièrement sa tête entre ses épaules.François Levaillant (1753-1824)
Puis il s'est levé, repu, et moi je me suis réveillé, tellement meurtri, brisé, anéanti, que je ne pouvais plus remuer.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les bienfaiteurs de l'humanité meurent dans l'exil ou sur la croix ; et toi, tu mourras lentement et à regret dans ton nid, vieux vautour chauve et repu !George Sand (1804-1876)
Aussitôt il est repu de débordements et d'exterminations ; et l'envie le prend de se rouler dans la bassesse.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire
So British... ou pas ! Spoil Spoil

Emblématique de la culture populaire contemporaine (séries, littérature…), ce terme issu du verbe anglais to spoil « gâcher » s’est imposé en...

Dr Orodru 15/09/2021