ruban

définitions

ruban ​​​ nom masculin

Étroite bande de tissu, servant d'ornement, d'attache (➙ faveur, galon ; bolduc). Ruban de velours. Nœud de rubans.
Bande de tissu servant d'insigne à une décoration (➙ cordon). Le ruban de la Légion d'honneur.
Bande mince et étroite d'une matière flexible. Ruban adhésif. ➙ scotch. Ruban de balisage. ➙ rubalise.

synonymes

ruban nom masculin

bolduc, faveur (vieilli)

galon, extrafort, ganse, liseré, passement

[insigne] brassard, cocarde, cordon

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cependant on m'avait apporté du ruban verd : j'en mis le premier à mon chapeau, et j'en distribuai à ceux qui m'environnaient.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Pour rester invaginée dans le bout de ce ruban creux, l'extrémité postérieure du nouveau-né s'étrangle d'abord un peu, puis se renfle en bouton.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Je me mis à pleurer de toute mon âme cette mèche de cheveux et ce bout de ruban tombés sous mes fatals ciseaux.George Sand (1804-1876)
Une petite fille, les cheveux attachés avec un ruban bleu, penchée à une fenêtre, parlait de lui à quelqu'un qui se trouvait à l'intérieur.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Puis, d'une chose à une autre, elle en arriva, sans savoir comment, à parler du ruban bleu qu'elle n'avait pu acheter.Émile Zola (1840-1902)
Et il nourrissait de la haine contre les habits bourgeois et le ruban rouge qu'il conservait, bien dissimulés, pour le jour où toucher son trimestre de pension.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Au loin ceux-ci rapetissaient toujours vers les cimes qu'ils enguirlandaient d'un long ruban mobile de lances droites.Paul Adam (1862-1920)
Je dérangeai le ruban de mes cheveux, pour m'en faire une couronne ; je cueillis une petite branche qui fut le sceptre, et je me tins debout dans la voiture.Judith Gautier (1845-1917)
Tout le long de l'immense avenue, une double file d'équipages enguirlandés va et revient comme un ruban sans fin.Guy de Maupassant (1850-1893)
Tout à coup, un élégant gentleman, col droit irréprochable, escarpins vernis, ruban violet à la boutonnière, entre dans la salle.Alphonse Allais (1854-1905)
Elle s'essuya les yeux comme si elle eût versé des pleurs, et joua par un geste distrait avec le long ruban rose de sa ceinture.Honoré de Balzac (1799-1850)
Quant aux autres, il se peut faire qu'ils obtiennent le droit de porter, dans la suite, un ruban sur leur poitrine.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
À notre gauche se prolongeait une suite de collines tapissées d'une herbe haute, et du plus beau vert ; une rivière traversait la plaine, et semblait un large ruban d'argent.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Et c'était pitié de voir combien d'espoirs, d'inquiétudes et de ruines traînaient déjà à ce bout de ruban rouge...Alphonse Daudet (1840-1897)
Ils portaient avec eux une longue croix de bois peinte en noir, aux deux bras de laquelle étaient nouées des banderolles de ruban violet.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Après avoir admiré son visage, elle admira sa démarche, son exquise simplicité, ses airs de tête et jusqu'au moindre ruban qu'elle portait.Alfred de Musset (1810-1857)
Le bonnet seul déplut ; il était trop serré et il en faisait des béguines ; le roi y fit ajouter un ruban.Jules Michelet (1798-1874)
Au-dessus d'elle, entre les maisons rapprochées, s'étendait un ruban de ciel pâle, envahi par le clair de lune.Pierre Louÿs (1870-1925)
Les jarretières sont d'un ruban large, fort léger et travaillé très-clair, semblable à celui dont les paysans se servent à leurs noces.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Bientôt, à l'aide d'un ruban, ses cheveux sont rattachés sur sa tête avec autant d'adresse que d'élégance.Jacques Cazotte (1719-1792)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RABANS »

Terme de Marine. Ce sont de petites cordes qui servent à attacher les voiles les unes aux autres, à les ferler, & à faire plusieurs manoeuvres. On les appelle autrement commandes. Elles sont faites de vieux cables & filets, & les garçons en portent toûjours à la ceinture pour servir au besoin.

Définition de « RUBAN » s. m.

Tissu plat qui sert à noüer, lier, & serrer quelque chose. Il sert aussi à orner les habits. On fait des rubans de fil pour noüer des caleçons ; des rubans de laine, de padoüe, pour border des habits ; des rubans de soye, pour faire des garnitures, des ceintures ; des rubans d'or & d'argent, pour des noeuds d'espée, &c. On fait du ruban large, demi-large, & de la nompareille, qu'on appelloit autrefois faveur. Les François aiment à porter de grosses touffes de rubans. A Paris on estime les rubans d'Angleterre, à Londres ceux de Paris. Les meilleurs rubans sont ceux qui sont doubles en lice ; des rubans de Tours, des rubans à double lice.
 
RUBANS, sont aussi des ornements d'Architecture qui paroissent des rubans tortillez, dont il y en a à baguettes, & d'autres sans baguettes.
Vidéos La redingote, par Karim Duval La redingote, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020