cordon

 

définitions

cordon ​​​ nom masculin

Petite corde (attache, ornement, tirage). ➙ cordelière, lacet, lien. Cordon de sonnette, de rideaux. —  locution Tenir les cordons de la bourse : régler les dépenses.
➙ cordeau (2). —  Cordon Bickford, pour l'allumage des explosifs.
Ruban qui sert d'insigne aux membres d'un ordre honorifique. Le grand cordon de la Légion d'honneur, l'écharpe de grand-croix.
(analogie de forme)
Cordon ombilical, qui rattache l'embryon au placenta. —  sans complément, locution (au figuré) Couper le cordon : devenir autonome, adulte (➙ s'émanciper).
Tendon saillant.
Bord façonné d'une pièce de monnaie.
Série (de choses ou de personnes alignées). ➙ file, ligne, rangée. Un cordon d'agents de police. —  Cordon sanitaire, ligne de postes de surveillance sanitaire.
Cordon littoral : bande de terre qui émerge à peu de distance d'une côte.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Où sont toutes ces brillantes babioles dont tu aimais à te parer : l'étoile, le cordon, la couronne ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Villefranche, qui venait d'apercevoir sur le sol un petit octangle de cuir fixé à un cordon, le ramassa.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Arrivé au dernier, le greffier étendit la main vers un cordon de laine verte qui pendait au-dessus de son pupitre et qui correspondait à une sonnette.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Nous avons fait la cuisine à bord et préparé un repas homérique ; toutes les pattes, blanches ou brunes, ont prêté leur concours au cordon-bleu.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Les thérapies géniques somatiques, qui utilisent des cellules souches extraites du corps humain après la naissance ou du cordon ombilical et du placenta, sont à un point charnière.Europarl
En effet, qu'on imagine une sorte de long cube, formé de troncs, juxtaposés verticalement, solidement fichés dans le sol, reliés à leur partie supérieure par un épais cordon de branchages.Jules Verne (1828-1905)
Maintenant, acheva-t-il en laissant retomber le cordon de sonnette, appelez vos gens, si vous l'osez.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Nous disposons d’alternatives très efficaces telles que les cellules souches adultes et la recherche sur les cellules sanguines du cordon ombilical.Europarl
Des études récentes ont montré que nous, les femmes, en tant que mères, nous transmettions un patrimoine toxique à nos enfants par le cordon ombilical.Europarl
Mais elle s'était échappée et tenait un cordon de sonnette, adossée contre le mur, près de la cheminée.Émile Zola (1840-1902)
Le foin y pousse dans les rues, les duchesses y font la soupe, en l'absence du dernier cordon bleu, mangé par les cuirassiers.Paul Féval (1816-1887)
Ils employaient le même moyen pour nuire à leurs ennemis, qui souffraient des douleurs incroyables pendant tout le temps qu'on tirait le cordon.Paul Lacroix (1806-1884)
Autour de la convention, les doyens d'âge forment une chaîne, et marchent unis par un cordon tricolore.Adolphe Thiers (1797-1877)
Et, au bout des rues ainsi occupées, des cavaliers s'échelonnaient, établissant un vaste cordon autour de cette place.Michel Zévaco (1860-1918)
Ce déjeuner lui fit oublier son neveu pour ressusciter plus vive son ambition de posséder un cordon bleu.Eugène Chavette (1827-1902)
En moins d'une minute le cordon fut descendu, la lettre attachée et introduite dans la chambre.Gaston Lavalley (1834-1922)
Le premier service avait été enlevé pour faire place aux rôtis, puis à la pâtisserie, qui, placée au centre de la table, s'entourait d'un double cordon de dessert.Paul Féval (1816-1887)
Un double cordon de cavaliers et de fantassins se déploya aussitôt pour reconnaître la campagne.Amédée Delorme (1850-1936)
Nous nous sommes mis d'accord avec tous les partis démocratiques pour former un cordon sanitaire contre l'extrême-droite.Europarl
Mais l'homme gris y arriva avant elle, et saisissant le cordon il le releva assez haut pour qu'elle ne put l'atteindre.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CORDON » s. m.

Petits brins de corde qu'on tortille pour en faire une plus grosse. Cette corde est composée de trois, de quatre cordons.
 
CORDON, se dit aussi quelquefois de ce qui sert à lier, ou à entourer quelque chose. Des cordons de souliers. Des cordons de bourse. Un cordon de chapeau, de soye, d'or, ou d'argent. Des cordons de caleçon. Des cordons à pendre un miroir, des tablettes.
 
CORDON, est quelquefois une marque de Chevalerie. On appelle un Cordon bleu, Celuy qui est Chevalier de l'Ordre du Saint Esprit, qui porte un ruban large de cette couleur, au bout duquel pend la croix de l'Ordre. Le cordon de Saint Michel est meslé de plusieurs coquilles d'esmail. Chaque Ordre de Chevalerie a un cordon different.
 
On appelle aussi en termes de devotion, le Cordon Saint François, un certain cordon garny de noeuds, que portent les Confreres de la Confrairie instituée à l'honneur de ce Saint. Les indulgences du Cordon St. François.
 
CORDON, en termes d'Architecture, est un certain rang de pierres qui avancent, & qui marquent les divisions d'un bastiment, & sur tout un parapet, dans le corps de la muraille. Les murs de cette place sont élevés jusqu'au cordon.
 
On appelle aussi cordon, ou filet, ce qui regne sur la circonference d'une monnoye.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020