sarcasme

 

définitions

sarcasme ​​​ nom masculin

Dérision, raillerie insultante. —  Trait d'ironie mordante. Décocher des sarcasmes.
 

synonymes

sarcasme nom masculin

dérision, humour (sarcastique), ironie, moquerie

moquerie, épigramme, flèche, lazzi, pique, pointe, quolibet, raillerie, vanne (familier), fion (familier, région., Suisse, Québec), brocard (littéraire), trait (littéraire), lardon (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cet article, assez long, était un nouveau sarcasme lancé contre le malheureux prisonnier ; sarcasme plus cruel que toutes les railleries dont la société anglaise abreuvait le monarque déchu.André Le Glay (1785-1863)
Elle ne riait pas, cette présidente, mais on sentait en quelque sorte la pointe du sarcasme entre cuir et chair.Paul Féval (1816-1887)
Les remarques qu'il faisait sur eux étaient toujours perspicaces et pénétrantes, quoique penchant fréquemment vers le sarcasme.Auguste Angellier (1848-1911)
Les remarques qu'il faisait sur eux étaient toujours sagaces et pénétrantes, quoique souvent elles inclinassent trop au sarcasme.Auguste Angellier (1848-1911)
Mes dents claquaient de colère ; j'aurais pu rire pourtant, d'un rire de sarcasme, de défi ; mais je me mordis la bouche.Louis Ulbach (1822-1889)
Et les excentriques ont un cœur, n'en déplaise a, ceux qui me font l'honneur d'un sarcasme : une femme viendra...Hector Bernier (1886-1947)
Puis ce malheureux termina son imprécation en éclatant en sanglots ; car cette honnête et bonne nature ne pouvait longtemps soutenir ce ton de douloureux sarcasme.Eugène Sue (1804-1857)
Non-seulement je lui ai fait un affront, mais je l'ai bravée dans sa colère ; je l'ai narguée ; je lui ai rendu sarcasme pour sarcasme.Pétrus Borel (1809-1859)
L'académicien avait trop évidemment tort pour qu'il lui fût possible de répliquer par des raisons : il prit le parti du sarcasme, et presque des injures.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
De longs éclats de rire, partant de cette compagnie brillante et joyeuse, vinrent frapper son oreille comme un sarcasme.Octave Féré (1815-1875)
Sur un enthousiasme tendu au point où le mien l'est, il ne faut pas laisser tomber du sarcasme.Hector Bernier (1886-1947)
Il se souvint que le sarcasme est presque toujours une lâcheté : ne devait-il pas être généreux sans bornes ?...Hector Bernier (1886-1947)
Une immense malédiction, le grincement de dents, la haine, la méchanceté désespérée, un cri de rage contre l'association humaine, un sarcasme au ciel.Victor Hugo (1802-1885)
C'était une politesse douce, sans sarcasme, encourageant le trouble, rassurant la timidité, communiquant l'aisance par son aisance naturelle.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Paul, qui jusqu'alors avait tout subi sans trop se révolter, atteint en plein cœur par ce sarcasme, essaya de protester, en vain.Émile Gaboriau (1832-1873)
Parler de la diversité linguistique sans mettre au même niveau ces langues serait un sarcasme et une discrimination à l'égard des droits linguistiques des citoyens européens.Europarl
Jaloux et envieux de toute supériorité ; aujourd'hui bon, sensible, tendre même, demain dur, cruel, le sarcasme à la bouche.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Elle flairait la grosse commission, sans distinguer, dans « l'au revoir » railleur qu'on lui jetait, le sarcasme de l'ironie...Victor Margueritte (1866-1942)
La forme d'entretien amène à chaque pas la variété, l'imprévu, met en jeu l'érudition, justifie la boutade et le sarcasme, tout en laissant jour à l'effusion et à l'éloquence.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Sa bouche sensuelle et dissipatrice, aussi favorable au sarcasme qu'à l'amour, était embellie par les deux arêtes du sillon qui rattachait la lèvre supérieure au nez.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SARCASME » s. m.

Terme de Rhetorique. C'est une ironie forte & picquante, par laquelle un Orateur insulte à son ennemy, & le maltraitte cruellement de paroles.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020