Email catcher

saur

Définition

Définition de saur ​​​ adjectif masculin

Hareng saur : hareng fumé. ➙ familier gendarme.

Exemples

Phrases avec le mot saur

Il vola un jour un hareng saur qu'ils mangèrent délicieusement, sur le toit du pavillon de la marée, au bord des gouttières.Émile Zola (1840-1902)
En v'là un qui me fait peur, moi qui suis pas poltronne, et qui mangerais un gendarme comme on avale un hareng saur... mais celui-là !Jules Lermina (1839-1915)
Une odeur de saumure, de légumes fermentés, de harengs saurs, persiste autour de nous, imprègne nos vêtements...Octave Mirbeau (1848-1917)
Un hareng saur d'abord, un hareng saur ensuite, et je ne m'en suis pas dégoûté pour cela.Amédée Delorme (1850-1936)
Un hareng saur était l'unique objet mobilier, qu'il avait trouvé dans la première pièce.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Or, un jour, devant le morceau de journal qui enveloppait son hareng saur quotidien, il tomba en arrêt.Michel Corday (1869-1937)
Le poisson frais se substitue ainsi lentement dans l'alimentation des ménages aux produits salés et saurs.Revue du Nord, 2010, Christian Borde (Cairn.info)
Comme un vieil hareng saur.Alphonse Karr (1808-1890)
Il jeta un regard sur son laquais, qui restait suspendu aux anneaux du plafond, tel un hareng saur à la devanture d'un épicier, sans oser encore reprendre pied.Henry de Graffigny (1863-1934)
Ce vendeur ambulant, véritable intermédiaire culturel, travaille désormais aux côtés des métiers les plus ordinaires et les plus nécessaires, comme le marchand de harengs saurs ou le mercier itinérant.Communications, 2012, Danièle Alexandre-Bidon (Cairn.info)
Mais je ne sais même pas saigner un hareng saur... et me voilà encore sur le pavé.Louis Boussenard (1847-1910)
Il s'agit de représenter un collier de perles enroulé autour d'un hareng saur.Alphonse Allais (1854-1905)
Alors, tout en marchant, elle grignotait ses pommes de terre, déchiquetait de ses dents blanches son hareng saur, et se sentait fière, heureuse, confiante, libre.Jules Claretie (1840-1913)
Le boudin et la charcuterie, le hareng saur, le homard, et le gibier sont réfractaires.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il chercha dans une armoire s'il n'y avait pas quelques reliefs à manger ; il aperçut un morceau de pain granitique et un squelette de hareng saur.Henry Murger (1822-1861)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SAUR adj. m.

Quelques-uns écrivent par corruption sor, ou soret. Hareng salé & seché à la fumée. Les Fruitieres appellent un hareng saur, de l'appetit. Ce mot vient de saur, qui en vieille Langue Gothique signifie couleur rousse & enfumée, comme dit Menage aprés Scaliger. D'autres le derivent de insolatus, comme qui diroit halé & bruslé du Soleil. Borel le derive de saulrir, qui signifioit saler ; ou bien de saveur, parce qu'on saure le hareng pour le rendre de plus haut goust.
 
On dit proverbialement pour reprocher à une personne sa maigreur, qu'elle est maigre comme un hareng sauret.
 
SAUR, est aussi une couleur de poil de cheval, qui est un jaune obscur.
 
SAUR, en termes de Fauconnerie, se dit de l'oiseau pendant sa premiere année, où il porte encore son premier pennage qui est roux. Il ne se dit que des oiseaux de passage, & non des branchiers & des niais.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.