savon

définitions

savon ​​​ nom masculin

Produit utilisé pour le dégraissage et le lavage, obtenu par l'action d'un alcali sur un corps gras. Pain de savon. Savon liquide.
Un savon : morceau moulé de ce produit. Un savon de Marseille. —  locution, familier Passer un savon à qqn, le réprimander.

synonymes

savon nom masculin

savonnette

[familier] réprimande, remontrance, admonestation (littéraire), algarade (littéraire), semonce (littéraire), engueulade (familier), attrapade (familier), lavage de tête (familier, vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On avait pour s'asseoir une chaise, un tabouret et une vieille caisse à savon ; il affectait d'en rire.Gustave Flaubert (1821-1880)
Mais je n'étais qu'un enfant essayant de souffler des étoiles au lieu de souffler ses bulles de savon.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Les cendres lavées qui entrent dans la composition du savon ont besoin de recevoir un mélange d'eau et de chaux.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
On s'en sert pour la construction des canots ; et de sa cendre, mêlée avec de l'huile de palmier, on fait du savon.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Elle prit du savon, elle lui laboura les épaules, tandis qu'il se raidissait, afin de tenir le coup.Émile Zola (1840-1902)
Et, d'ailleurs, il allait lui donner de l'eau, du savon, du linge, enfin le nécessaire.Émile Zola (1840-1902)
Parfums de la poudre de fleur de riz à l'iris et du savon vert tendre au suc de laitue, donnez à cette œuvre une actualité agaçante !Théodore de Banville (1823-1891)
Il fut installé dans une vieille caisse à savon et on lui offrit d'abord de l'eau à boire.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ses parents le chargeaient toujours d'en tirer quelque chose, soit un paquet de cassonade, du savon, de l'eau-de-vie, parfois même de l'argent.Gustave Flaubert (1821-1880)
Heureusement ces anges rient de tout : une brosse qui tombe, une brique de savon qui glisse, voilà des éclats de joie !Honoré de Balzac (1799-1850)
Et sortant un mouchoir de sa poche, il s'essuyait le visage et retirait de sa bouche un petit morceau de savon.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle mousse et nettoie fort bien ; mais elle use le linge beaucoup plus vite que le savon.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Aux raisons tirées du sentiment succédait la logique implacable ; les grandes phrases vagues et sonores s'évanouissaient devant les faits comme des bulles de savon dans un vif coup d air.Daniel Lesueur (1854-1921)
Or, se laver les mains au savon et à l’eau peut réduire de 47% ce chiffre.Europarl
Ils lui envoyaient des paquets renfermant du savon et des chandelles de chez son père.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Les blanchisseuses étaient venues se plaindre à la convention de payer trente sous le savon, qu'elles ne payaient autrefois que quatorze.Adolphe Thiers (1797-1877)
Deux fois, il lui fit tomber des mains le bassin de savon, ce qui deux fois le mit en telle joie qu'il lui jeta quatre paras.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Il y a le phénomène d'un bonheur continu, d'une bulle de savon qui grandit toujours et qui ne crève jamais !Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
A l'économie succéda l'âpre lésine qui compte les grains de sel du pot-au-feu, qui pèse le savon du blanchissage, qui mesure la chandelle de la veillée.Émile Gaboriau (1832-1873)
Je crus qu'on me trompait, que c'était quelque créancier ; je grondai ma propriétaire, qui redescendit rendre à l'inconnue le savon que je venais de lui donner à elle-même.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SAVON » subst. masc.

Paste ou composition dont on se sert pour blanchir le linge, & à d'autres usages. Elle est faite de cendres de chesne, & de quelques autres vegetaux, & de chaux vive. On y mêle de l'huile, ou du marc d'olives, de la graisse, ou du suif, dont la differente quantité ou qualité fait la difference des savons de Castres, de Gennes, & autres ; du savon blanc, & du savon noir. Les Teinturiers ne peuvent employer autre savon que celuy de Gennes & d'Alican. Ce mot vient de sapo, vieux mot François. Les Anciens appelloient sapo Gallicus, le savon blanc. Quelques-uns le derivent de soavon, vieux mot Celtique & Bas-Breton qui signifie la même chose.
 
SAVON, signifie aussi l'action de savonner. Cette dentelle s'en est allée en deux savons, c'est à dire, en deux blanchissages.