seiche

 

définitions

seiche ​​​ nom féminin

Mollusque marin (céphalopode) à coquille interne (os de seiche), qui projette pour se défendre un liquide noirâtre (➙ encre ; sépia).
La seiche La seiche - Crédits : iStockphoto/Rob Broek Crédits : iStockphoto/Rob Broek

seiche ​​​ nom féminin

Géographie Mouvement de hausse et de baisse de la surface de l'eau (d'un lac, d'une baie) sous l'influence de phénomènes météorologiques.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La seiche, avec l'air bizarre que le bec lui donne, n'en excite pas moins l'intérêt.Jules Michelet (1798-1874)
La seiche a le parfum exquis, l'ambre gris, qu'on ne trouve dans la baleine que comme résidu des seiches en nombre infini qu'elle absorbe.Jules Michelet (1798-1874)
Sa langue estoit grosse et seiche comme une langue de bœuf ; encore pouvoit elle passer pour fumée, car elle essuyoit tous les jours la vapeur de six pippes de tabac.Antoine Furetière (1619-1688)
En eux apparaît une idée, une ombre du futur appareil vertébral (l'os de seiche qu'on donne aux oiseaux).Jules Michelet (1798-1874)
Cette navigation fut marquée par la rencontre d'une immense troupe de calmars, curieux mollusques, très-voisins de la seiche.Jules Verne (1828-1905)
Il n'a pas, pour naviguer, la fermeté de la seiche, bâtie sur un os intérieur.Jules Michelet (1798-1874)
Votre plume sera un fanon de baleine, votre encre la liqueur sécrétée par la seiche ou l'encornet.Jules Verne (1828-1905)
Cette navigation fut marquée par la rencontre d'une immense troupe de calmars, curieux mollusques, très voisins de la seiche.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SECHE » subst. fem.

Poisson de mer long d'environ deux coudées, qu'on dit n'avoir point de sang, qui n'est pas trop bon à manger, mais dont les os sont excellents pour faire de petits moules ou creusets qui servent aux Orfevres & aux Chymistes. La seche est semblable au poulpe, excepté que les poulpes ont une infinité de pieds. Elle a un os sur le dos dur & lissé, & au dessous il y a une moëlle ou matiere spongieuse qui est rude à manier, & est rayée & compartie par veines. La seche amasse dans une vessie une liqueur noire qui luy sert à se cacher, & à se sauver des mains des Pescheurs, ou de la gueule des grands poissons qui la poursuivent. Elle est tellement noire, qu'une goutte suffit pour noircir un sceau d'eau, & la rendre opaque. Elle se mêle & se dissout en un instant ; & si on la met dans une lampe, elle fera paroistre noirs tous ceux de la compagnie. Les seches n'ont point de dents, mais ont un bec tout à fait semblable à celuy du perroquet. On l'appelle en Latin sepia, & dans la basse Latinité sicca.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020