sépulcre

 

définitions

sépulcre ​​​ nom masculin

littéraire Tombeau. Les sépulcres des pharaons. —  Le Saint-Sépulcre (ou Saint Sépulcre) : le tombeau du Christ, à Jérusalem.
 

synonymes

sépulcre nom masculin

monument funéraire, tombe, tombeau

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pour faire revivre l'un, on se trouvait forcé peut-être d'étouffer l'autre et de le clore définitivement au sépulcre.Jules Michelet (1798-1874)
Ce mouvement, c'est l'effort de la vie qui veut sortir du tombeau et briser la pierre du sépulcre, sauf à se briser elle-même avec les débris.George Sand (1804-1876)
J'étais comme un mourant de la fièvre lente dans notre maison naguère si joyeuse et maintenant plus triste qu'un sépulcre.Paul Féval (1816-1887)
Il restait les yeux fixés sur ces débris, lorsqu'il vit une figure sortir de dessous la voûte du sépulcre.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Tout cela avait l'air d'avoir vécu il y a longtemps, et de s'obstiner contre le sépulcre.Victor Hugo (1802-1885)
Des agents étaient installés dans la galerie que nous avons vue resplendissante de lumières, résonnant des échos de l'orchestre – et qui maintenant, morne et sombre, semblait un immense sépulcre.Jules Lermina (1839-1915)
La pièce à droite de celle-ci était la chambre à coucher du chartreux ; au fond était située l'alcôve, très-basse et dallée en dessus comme un sépulcre.George Sand (1804-1876)
Leurs dépouilles charnelles se désagrègent dans un même sépulcre, jusqu'au jour où, s'échappant de leurs cercueils tombés en poussière, leurs cendres se confondront.Marie Quinton (1854-1933)
Car il faut que vous sachiez que le sépulcre a son bon ou son mauvais ton.Jules Claretie (1840-1913)
La mer, la vaste mer bat bientôt ses flancs rapides, et les vents conduisent le sépulcre à travers les flots et les orages.Édouard Corbière (1793-1875)
M'abandonnait-il, lui aussi, oubliant, dans l'horreur que lui inspirait la vue de ce qu'il avait aimé, de refermer mon sépulcre ?George Sand (1804-1876)
Alors toutes ses victimes sortaient vivantes du sépulcre, et dansaient autour de lui avec des rires affreux.George Sand (1804-1876)
Au brusque mouvement qu'il fait pour se jeter en double dans cette espèce de sépulcre qu'éclaire un large fanal cadenassé, un vieux canonnier invalide se retourne et reconnaît notre ambassadeur.Édouard Corbière (1793-1875)
Tous deux ne songeaient qu'aux choses d'en haut, et leur plus chère occupation fut de se creuser dans le roc un sépulcre où ils devaient reposer l'un près de l'autre.Amédée Thierry (1797-1873)
En refermant le sépulcre, il avait arraché de la serrure la clef d'argent, et, se haussant sur la dernière marche du seuil, il l'avait jetée doucement dans l'intérieur du tombeau.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Du haut de la falaise, il jette sur la mer le même regard navré que sur un immense sépulcre.Ernest Dupuy (1849-1918)
Heureusement que le monde est un sépulcre, que les hommes et par conséquent les femmes sont des ombres, que l'amour est un sentiment dont vous faites fi !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Pour s'engager d'un degré de plus dans la perfection, il alla se cacher dans un sépulcre.Anatole France (1844-1924)
Des combattants invisibles retranchés à chaque coin de rue ; les embûches du sépulcre cachées dans les épaisseurs de la nuit.Victor Hugo (1802-1885)
Devant cette tête de brute, cette voix éraillée et ce ton goujateux, je résolus soudain de garder un silence de sépulcre.Alphonse Allais (1854-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SEPULCRE » s. m.

Tombeau, monument, lieu destine à enterrer les corps des deffunts. Les Pyramides étoient basties pour servir de sepulcres aux Rois d'Egypte. Les violateurs des sepulcres, ceux qui fouillent dans les sepulcres, ont été odieux chez toutes les nations. Le Sauveur sut enterré dans un sepulcre, dans un monument neuf, dont la pierre fut levée miraculeusement à sa resurrection. Les pelerinages d'Orient se font à dessein de visiter le St. Sepulcre.
 
SEPULCRE, se dit aussi de la mort & du lieu où on reste aprés sa mort. La mer sert de sepulcre aux Pilotes. Les monstres marins sont des sepulcres vivants. Ainsi le Psalmiste a dit, sepulcrum patens guttur eorum. Plusieurs Capitaines au milieu de leurs conquestes y ont trouvé leur sepulcre.
 
JESUS-CHRIST a appellé figurément les Pharisiens, des sepulcres blanchis, beaux au dehors, & pleins de pourriture au dedans, pour marquer leur hypocrisie.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020