sérénade

 

définitions

sérénade ​​​ nom féminin

Concert qui se donnait la nuit sous les fenêtres d'une femme courtisée (s'oppose à aubade). —  Composition musicale (surtout pour instruments à vent). Les sérénades de Mozart.
familier Tapage ; concert de cris ou de reproches.
 

synonymes

sérénade nom féminin

concert, chant, aubade

[familier] comédie, histoire, rengaine

[familier] engueulade (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je ne dis pas non, mais ces scènes ne nous donnèrent aucune sérénade à notre passage, et je le regrette.Jules Verne (1828-1905)
Je suis très-contente de votre sérénade, et je vous en tiendrai compte : mais, ajouta-t-elle, retirez-vous : on peut nous écouter ; une autre fois nous aurons un plus long entretien.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Je ne suis pas venu chanter la sérénade, tandis qu'avec vos dents vous battez la chamade.Romain Rolland (1866-1944)
Il s'arrêta pour les écouter : c'était une sérénade ; le cavalier qui la donnait était ivre et naturellement brutal.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Je ne dis pas non, mais ces sirènes ne nous donnèrent aucune sérénade à notre passage, et je le regrette.Jules Verne (1828-1905)
Trois jours après, au milieu de la nuit, trois violons, une flûte, une guitare et un hautbois donnèrent une seconde sérénade.Honoré de Balzac (1799-1850)
Des troupes de musiciens et de chanteurs feront retentir chaque soir la sérénade en une seule voix.Victor Fournel (1829-1894)
Des gens se mettaient aux fenêtres, pour regarder passer au-dessous d'eux la sérénade aux lanternes, et ils applaudissaient.Pierre Loti (1850-1923)
Elle s'entoura de monde, et le soir elle se fit suivre par plusieurs gondoles où se placèrent ses amis et des musiciens qui lui donnèrent la sérénade.George Sand (1804-1876)
Si une sérénade passe, ils se taisent tous pour écouter, et, quand elle est partie, ils recommencent leurs chants, et semblent jaloux de surpasser la mélodie qu'ils viennent d'entendre.George Sand (1804-1876)
Le printemps n'a qu'un rossignol : celui qui nous a surpris, un beau soir, de sa sérénade oubliée.Léon de Tinseau (1842-1921)
On les loue pour des neuvaines, ou une sérénade, chaque jour, autant que durent les fêtes.Alphonse Chabot (?-1921)
Elle fit quelques pas sur la rive, et vit à l'angle du canaletto les gondoles qui s'éloignaient emportant la sérénade.George Sand (1804-1876)
Soupirait-elle une sérénade sous les balcons de certain conseiller qui était justement dans son cabinet à cette heure ?Paul Féval (1816-1887)
Voyez arriver à leur secours deux cavaliers, dont l'un est le patron de la sérénade.Alain-René Le Sage (1668-1747)
Il avait l'air de s'ennuyer beaucoup ; mais il avait payé une sérénade dont j'avais beaucoup mieux profité que lui, et dont je lui sus le meilleur gré du monde.George Sand (1804-1876)
On alla le soir se promener sur l'eau ; une sérénade charmante se fit entendre du bosquet voisin.Adélaïde-Gillette Dufrénoy (1765-1825)
Je conviens toutefois que j'aurais tort de vous reprocher votre petite sérénade de la nuit dernière et l'insomnie qu'elle m'a procurée.Victor Cherbuliez (1829-1899)
La sérénade est, il n'en faut pas douter, un grand moyen de succès auprès des femmes d'un goût délicat.George Sand (1804-1876)
À un piano éloigné, quelqu'un, d'un doigt languide, frappa deux ou trois notes, et l'on commença une sérénade, interrompue aussitôt.René Boylesve (1867-1926)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SERENADE » s. f.

Concert que l'on donne la nuit sous les fenestres d'une maistresse. Les femmes sont fort aises qu'on leur donne des bals & des serenades.
Le mot du jour Tendresse Tendresse

Tendre renvoie, dès son apparition en français, à ce qui est jeune et plein de fraîcheur. Pensez à l’âge tendre ou au vert tendre des jeunes pousses à l’arrivée du printemps.

Aurore Vincenti 28/04/2020