songeur

 

définitions

songeur ​​​ , songeuse ​​​ adjectif

Perdu dans une rêverie empreinte de préoccupation. ➙ pensif. Cette nouvelle l'a laissée songeuse.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne posa plus de questions et demeura sombre, absorbé plutôt que songeur, gardant en lui une inquiétude nouvelle, encore indécise, le germe secret d'un nouveau mal.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je ne suis pas aussi seul, je sors un peu plus, enfin je suis plus actif et moins songeur.Émile Zola (1840-1902)
Il resta songeur, et ce fut à partir de ce moment qu'il étudia sa sœur avec plus d'attention.Émile Zola (1840-1902)
Lorsqu'il la quittait pour venir s'enfermer entre quatre murs, s'asseoir devant une table, se coucher dans un lit, il demeurait tout songeur.Émile Zola (1840-1902)
Le songeur n'aurait rien à gagner à se donner pour le poète, ni le poète pour le songeur.Charles Nodier (1780-1844)
Il restait tout songeur sous un arbre pendant des heures entières, oubliant souvent le moment de dîner, ne s'apercevant pas parfois de la pluie qui tombait.Augustine Fouillée (1833-1923)
Les habitudes négligées de sa personne et de son vêtement, son allure courbée, son regard vague, sa parole sourde et comme intérieure, tout en lui trahissait l'homme songeur et méditatif.Anatole France (1844-1924)
Le jeune homme avec eux se mit à badiner, eut conscience d'avoir été grotesque à force d'avoir été songeur et de ne pas avoir révélé pourquoi.Hector Bernier (1886-1947)
Gilbert, que la joie d'abord a transporté, devient plus songeur de minute en minute, et le poids de sa tristesse est lourd sur l'âme des jeunes filles.Hector Bernier (1886-1947)
Séduit par le triple éclat de la beauté, du malheur et de la noblesse, il demeura presque béant, songeur, admirant la vicomtesse, mais ne trouvant rien à lui dire.Honoré de Balzac (1799-1850)
À cause de cela, ce songeur si peu philosophe a quelquefois des vers profonds ; et ce poète, de beaucoup plus d'imagination que de tendresse, a des vers délicats et tendres.Jules Lemaître (1853-1914)
Mais, le fait de le lui dire attestait, si clairement, une diminution d'influence, que le jeune homme resta songeur.Georges Ohnet (1848-1918)
On y voit que c'est le songeur lui-même qui est le plus surpris quand son rêve devient réalité.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
L'enfant avait sept ans : il était resté songeur, sentant que c'était une injure qu'on avait adressée à son père, mais n'en comprenant pas la signification.Georges Ohnet (1848-1918)
Il fit quelques pas, les yeux voilés, songeur ; et il semblait avoir blêmi, effleuré d'un frisson.Émile Zola (1840-1902)
Il finit par déposer son livre et resta songeur pendant longtemps, comme absorbé dans la solution d'un problème difficile.Jules Verne (1828-1905)
Il marche, songeur, à la tête de son bataillon bruyant, perdu dans un rêve mathématique de victoire, chargé du poids invisible de son chagrin.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Buteau s'était levé, et il marchait d'un bout à l'autre de l'étable, la face dure, d'un pas inquiet et songeur.Émile Zola (1840-1902)
Il resta un instant songeur, puis, sans rien ajouter, il quitta la cabine pour entrer dans celle qui lui faisait face.Jules Verne (1828-1905)
Le songeur avait eu beaucoup d'affaires avec les idiots et il savait comment on les dompte.Léon Bloy (1846-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SONGEUR, EUSE »

s. Qui fait des songes. Les enfans de Jacob voyant arriver leur frere Joseph dirent, Voicy nostre songeur qui vient.
 
SONGEUR, se dit aussi de celuy qui est resveur, distrait & melancolique. Un homme qui fait des vers, ou qui est chagrin, est songeur & resveur.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est logé chez Guillot le Songeur, lors qu'il a quelque fascheuse affaire, & qu'il a sujet de resver profondément aux moyens d'en sortir. Ce proverbe vient par corruption de Guillan le Pensif Chevalier, dont il est parlé au premier livre d'Amadis.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020