rêveur

 

définitions

rêveur ​​​ , rêveuse ​​​ adjectif et nom

Qui se laisse aller à la rêverie. Un enfant rêveur. —  Un air rêveur. ➙ songeur.
nom C'est un rêveur, un utopiste.
locution Cela laisse rêveur, perplexe.
 

synonymes

rêveur, rêveuse adjectif et nom

distrait, absent, contemplateur (nom), contemplatif, méditatif, penseur, songeur, pensif, dans la lune (familier), dans les nuages (familier)

idéaliste, imaginatif, poète, romanesque, romantique, utopiste, songe-creux (péjoratif, vieilli)

laisser rêveur

laisser perplexe

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et, dans sa révolte de rêveur attendri, il avait déjà, à plus de dix reprises, adressé sa question désespérée aux personnes qui entraient.Émile Zola (1840-1902)
Ses yeux pâlirent, sa bouche exprima l'amer dédain du rêveur blessé dans sa passion des siècles disparus.Émile Zola (1840-1902)
Un jour, j'eus la curiosité d'aller regarder par le trou de la serrure ; je les vis qui causaient, mais d'une manière qui me rendit rêveur pour plus de huit jours.Anatole France (1844-1924)
Les jours suivants, il demeura rêveur, et il reparla plusieurs fois encore du plaisir qu'il aurait à faire pour moi quelque chose qui ne coûterait rien.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Il se parlait à lui-même en marchant d'un air rêveur, les mains croisées sur le dos.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Bonaparte les écouta, grave et rêveur ; il n'était plus séparé que par vingt-quatre heures du jour solennel qu'il préparait depuis un mois, qu'il rêvait depuis trois ans !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Lucile est une étrange fille, belle, pâle, avec « quelque chose de rêveur et de souffrant ».Jules Lemaître (1853-1914)
Renée roulait ses mains dedans avec un sourire rêveur et de doux gestes de caresse.Daniel Lesueur (1854-1921)
C'est un rêveur, et rien de plus : n'ayant pas de génie, il n'a pas les droits du génie.George Sand (1804-1876)
Il resta quelques instants rêveur au bord de la fenêtre, comme s'il voulait laisser au gouffre de flamme le temps de prendre un parti.Victor Hugo (1802-1885)
Un peu triste, un peu rêveur, imprégné d'une philosophie mélancolique, je n'aimais guère les cafés bruyants, les camarades braillards, ni les filles stupides.Guy de Maupassant (1850-1893)
Renaud, qui avait vu tant de spectacles par le monde, et qu'impressionnait toujours la physionomie des choses, demeura un instant rêveur.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ce petit cœur de dix-huit ans, rêveur, enthousiaste et tendre, portait avec soi son idéal, comme tant d'autres.Léon Séché (1848-1914)
Mais on reste rêveur en pensant à quel degré d'ignorance de la vérité la nation allemande est encore, pour avaler de telles bourdes.Jean Massart (1865-1925)
En voilà un grand enfant, un rêveur chimérique, dans la peau du plus terrible des sectaires !Émile Zola (1840-1902)
Solution vraiment originale mais si étonnante qu'elle ne peut manquer de laisser quelque peu sceptique et rêveur un vieux professeur de métaphysique !...Albert Farges (1848-1926)
Et c'était le vrai rêveur, celui qui, lorsqu'il vient à écrire, n'a même pas de vanité littéraire.Jules Lemaître (1853-1914)
Il revint à sa chambre à coucher et s'assit, rêveur, à sa table de travail, où le testament de son père était resté déplié.Albert Delpit (1849-1893)
Il y a de ces congélations subites dans l'état rêveur qu'un mot suffit à produire.Victor Hugo (1802-1885)
Le roi devint rêveur ; il ne refusa pas, mais dit qu'il fallait en parler à la reine.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RESVEUR, EUSE » adject.

Qui resve, qui dit ou fait des choses extravagantes. Il ne faut pas prendre garde à ce vieux resveur, il ne sçait ce qu'il dit. Celuy qui propose une telle entreprise est un resveur.
 
RESVEUR, se dit aussi d'un esprit distrait. Les humeurs melancholiques font les esprits resveurs & bourrus. Le mauvais état de ses affaires l'ont rendu resveur & pensif.
 
RESVEUR, se dit aussi d'un esprit appliqué à quelque meditation, qui tâche à découvrir quelque chose de nouveau dans les arts & les sciences. Il n'y a que les resveurs & les songes-creux qui reüssissent à l'invention des machines, à la resolution des problemes.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020