subalterne

 

définitions

subalterne ​​​ adjectif et nom

adjectif Qui occupe un rang inférieur, qui dépend d'un autre. Officier subalterne.
Un emploi subalterne. —  par extension Un rôle subalterne, secondaire.
nom Personne subalterne. ➙ subordonné.
 

synonymes

nom

subordonné, exécutant, inférieur, second, sous-ordre (péjoratif), sous-fifre (familier, péjoratif), sous-verge (vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle affola tous les hommes en se sauvant avec un jeune garçon sans le sou, un rien du tout, monsieur, subalterne dans un régiment d'infanterie ou quelque chose de semblable.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il n'y avait pas de cri populaire, pas de murmure subalterne qui parvint à son oreille quand il était en train de s'amuser, le bon prince !George Sand (1804-1876)
On eût dit un subalterne de la veille mal initié aux relations de l'égalité, s'exerçant timidement à l'insolence.Émile Gaboriau (1832-1873)
Nous ne pouvons oublier, nous puissants, que si nous sommes là pliés sur nos genoux devant ce subalterne, il est, lui, prosterné en esprit devant l'éclat de nos titres.George Sand (1804-1876)
Mais, pour un subalterne, j'ai cru qu'il suffisait de vous en parler au moment même où je m'y suis déterminé.Ernest Daudet (1837-1921)
Pour le présent, il était enchanté de cet emploi subalterne, qui lui assurait chaque mois cent soixante-quinze francs.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elles ont été, en général, conçues dans un esprit trop subalterne envers les théories mathématiques, et entreprises ordinairement pour les vérifier.Auguste Comte (1798-1857)
Mais comment se fait-il qu'avec votre valeur incontestable, vous occupiez auprès de lui, et depuis longtemps, une position aussi subalterne ?Eugène Sue (1804-1857)
Vous ne savez pas ce que c'est que le nom d'ami donné par un supérieur à son subalterne.Denis Diderot (1713-1784)
Nous sommes restés bons amis ; on me confie ses petites pensées, on suit quelquefois mes conseils ; et faute de mieux, j'ai accepté le rôle de subalterne auquel tu m'as réduit.Denis Diderot (1713-1784)
Par malheur, la situation est trop subalterne, et le costume ne porte plus assez de galons.Charles Turgeon (1855-1934)
Les conseillers-rapporteurs, hommes choisis dans l'ordre de la bourgeoisie, ou parmi les ecclésiastiques d'un rang subalterne, n'étoient entrés dans le parlement que pour préparer, instruire et rapporter les affaires.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Et alors, les bontés qu'elle a pour moi, je les obtiens à titre de confident subalterne !Stendhal (1783-1842)
Jamais il ne s'embrigada, non plus, comme un subalterne, dans le troupeau de ses pareils, sous les ordres d'un conducteur.Georges Eekhoud (1854-1927)
Je lui dis que je venais intercéder auprès de lui pour un jeune homme qui occupait un emploi subalterne dans l'administration de la ville.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Bien qu'elle montrât une navrante mortification d'en être réduite, elle, une lady, à vivre dans une position subalterne, en réalité, elle tenait à cette position qui n'était pas sans avantages.Hector Malot (1830-1907)
Ce fut le premier coup porté à ses adversaires ; il avait diminué leur pouvoir et les avait réduits à une position subalterne.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Et dans cette tentative subalterne, elle aurait perdu la gloire de la liberté qu'elle a respectée et de la générosité qu'elle a déployée envers ses ennemis.François Guizot (1787-1874)
Par ce motif, il n'est lui-même qu'une autorité subalterne, dont on ne peut user qu'avec défiance et précaution.Volney (1757-1820)
Quelques médailles méritées – sont données par je ne sais quel subalterne, qui écrit au peintre désigné de venir chercher sa médaille chez lui.Alphonse Karr (1808-1890)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUBALTERNE » adj. m. & f.

Qualité de l'Officier qui exerce sa charge sous le commandement, ou sous le ressort d'un autre. Un Juge, une Jurisdiction subalterne. On le dit quelquefois des Jurisdictions Royales, mais plus specifiquement des Juges & Jurisdictions, des Justices des Seigneurs. Ce mot est composé de sub, & alter. Nicod.
 
SUBALTERNE, se dit en termes de Guerre des Lieutenants, Sous-Lieutenants, Cornettes & Enseignes qui servent sous les Capitaines. Ceux qui sont encore au dessous s'appellent les bas Officiers.
 
Les petits Officiers de la Maison du Roy s'appellent aussi Subalternes.
 
SUBALTERNE, se dit aussi des sciences & des arts. La Grammaire est subalterne à la Rhetorique.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020