substituer

 

définitions

substituer ​​​ verbe transitif

Mettre (qqch., qqn) à la place de qqch., qqn d'autre, pour faire jouer le même rôle. Substituer un mot à un autre. —  pronominal Se substituer à qqn.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je substitue

tu substitues

il substitue / elle substitue

nous substituons

vous substituez

ils substituent / elles substituent

imparfait

je substituais

tu substituais

il substituait / elle substituait

nous substituions

vous substituiez

ils substituaient / elles substituaient

passé simple

je substituai

tu substituas

il substitua / elle substitua

nous substituâmes

vous substituâtes

ils substituèrent / elles substituèrent

futur simple

je substituerai

tu substitueras

il substituera / elle substituera

nous substituerons

vous substituerez

ils substitueront / elles substitueront

 

synonymes

substituer verbe transitif

changer, remplacer par, mettre à la place de

se substituer à verbe pronominal

prendre la place de, remplacer, tenir lieu de, suppléer (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un drame de lui est toujours un événement, un sujet de discussions ; lui seul peut substituer les querelles littéraires aux querelles politiques.Théophile Gautier (1811-1872)
La rigueur des châtiments n'est qu'une vaine et coupable ressource, imaginée par des esprits étroits et de mauvais cœurs, pour substituer la terreur au respect qu'ils ne peuvent obtenir.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
L'objectif doit être la fin de l'utilisation des coccidiostatiques, mais il est impossible d'y parvenir immédiatement, les vaccins ne pouvant pas encore s'y substituer.Europarl
L'éducation financière est une chose importante, elle ne doit cependant pas se substituer à une protection des consommateurs véritable, introduite dans l'ensemble de nos législations.Europarl
Nous pouvons aider par des formations, mais nous ne pouvons pas endosser le rôle d'inspecteur et nous substituer aux autorités nationales.Europarl
Les socialistes considèrent que les accords volontaires ont un rôle complémentaire à jouer par rapport à la législation, sans devoir s'y substituer.Europarl
Quant aux traverses, on cherche de plus en plus à substituer la tôle au bois.Ernest Deharme (1838?-1916)
Ils doivent de toute évidence jouer un certain rôle, mais ils ne sauraient se substituer à la réglementation.Europarl
Des gens sans doute très compétents, mais peut-être trop sûrs d'eux mêmes, au point de se substituer aux responsables politiques et aux décisions qu'il leur revient de prendre.Europarl
Substituer un enfant qu'on se procurerait n'importe où, n'importe comment, à l'enfant de la duchesse.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il est clair que les prétendus instruments juridiques non contraignants ne peuvent se substituer aux actes et aux instruments juridiques, lesquels sont là pour assurer la continuité du processus législatif.Europarl
Mais jamais la tentative de se substituer aux puissants et aux riches ne se montre chez lui.Ernest Renan (1823-1892)
On se méprendrait toutefois en lui attribuant l'intention de livrer enfin à son allié une satisfaction immédiate, quoique restreinte, de substituer une réalité à des espérances.Albert Vandal (1853-1910)
Pourtant, nous autres, sociaux-démocrates, ne nous en réjouissons pas, car nous ne voulons ni ne pouvons nous substituer à l'opposition italienne intérieure.Europarl
Cependant, des changements d'ordre pratique imposés par en bas, par la société, ne peuvent se substituer aux solutions institutionnelles.Europarl
Il faudrait donc affirmer très clairement que l'assemblée consultative a pour but d'améliorer l'information, mais en aucun cas de se substituer, de quelque manière que ce soit, aux parlements nationaux.Europarl
Le processus et les instruments sont importants, mais ils sont au service de la substance et ne peuvent pas s'y substituer.Europarl
C'était substituer la faiblesse à la force, et ajouter des embarras de toute espèce à des difficultés déjà assez grandes.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
En aucun cas nous n'avons voulu nous substituer aux compétences nationales, en aucun cas nous n'avons voulu manquer au principe de subsidiarité.Europarl
Le pouvoir législatif n'établissant que la loi générale, dont la force dépend de l'exacte observation, si les magistrats pouvaient y substituer leur volonté propre, ils seraient législateurs.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUBSTITUER » v. act. & neut.

Mettre quelqu'un en sa place pour faire sa fonction en cas d'absence. Quand un Advocat chargé d'une cause est malade, on ordonne qu'il substituera quelqu'un de ses confreres pour plaider en sa place, qu'il se fera substituer par quelqu'un.
 
SUBSTITUER, signifie aussi, Subroger quelqu'un, le mettre en son lieu & place. Lors qu'on fait une cession & transport, on subroge & on substituë le cessionnaire en sa place. Celuy qui paye pour un autre, est substitué en tous ses noms, droits & actions.
 
SUBSTITUER, signifie encore simplement, Mettre une chose en la place où étoit une autre. Les chicaneurs ostent souvent les bonnes pieces d'un sac, & en substituent de fausses à leur place. Ce Fermier a vendu une partie des bestiaux de son maistre, on l'a condamné d'en substituer d'autres en leur place.
 
SUBSTITUER, se dit aussi en parlant des secondes institutions qu'on fait dans un testament, en cas que l'heritier institué repudie la succession, ou meure avant qu'elle soit ouverte, ou même pour transmettre les mêmes biens à d'autres personnes aprés sa mort. Les testateurs substituent plusieurs heritiers & legataires les uns aux autres. On substituë les petits enfants à leur pere, pour luy oster la faculté d'aliener le bien qu'on luy laisse.
 
SUBSTITUÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020