Email catcher

se sucrer sucrer

Définition

Définition de sucrer (se) ​​​ verbe pronominal

familier
Se servir en sucre (pour le café, le thé…).
Faire de gros bénéfices (au détriment des autres).

Définition de sucrer ​​​ verbe transitif

Additionner de sucre (ou d'une matière sucrante). locution, familier Sucrer les fraises*. locution (Canada) Se sucrer le bec, manger des sucreries.
sans complément Donner une saveur sucrée. La saccharine sucre plus que le sucre.
familier Supprimer, confisquer. Elle s'est fait sucrer son permis.

Conjugaison

Conjugaison du verbe sucrer

actif

indicatif
présent

je sucre

tu sucres

il sucre / elle sucre

nous sucrons

vous sucrez

ils sucrent / elles sucrent

imparfait

je sucrais

tu sucrais

il sucrait / elle sucrait

nous sucrions

vous sucriez

ils sucraient / elles sucraient

passé simple

je sucrai

tu sucras

il sucra / elle sucra

nous sucrâmes

vous sucrâtes

ils sucrèrent / elles sucrèrent

futur simple

je sucrerai

tu sucreras

il sucrera / elle sucrera

nous sucrerons

vous sucrerez

ils sucreront / elles sucreront

Synonymes

Synonymes de sucrer verbe transitif

adoucir, édulcorer, [du vin] chaptaliser

Synonymes de se sucrer verbe pronominal

[familier] se servir, faire de gros bénéfices, s'en mettre plein les poches, les fouilles (familier)

Exemples

Phrases avec le mot sucrer

Clara restera près du malade pour sucrer ses tisanes et faire la causette.Alphonse Daudet (1840-1897)
Un autre problème est que les députés sont mal placés pour sucrer ces avantages.Capital, 28/04/2008, « Retraites : les privilèges qui survivront (discrètement) aux régimes spéciaux »
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SUCRER v. act.

Assaisonner avec du sucre. Les confitures trop sucrées sont fades : celles qui sont à demi-sucre sont meilleures. Il faut sucrer les poires de beurré : celles de Messire Jean portent leur sucre. On sucre le lait, la pâtisserie qu'on presente au dessert.
 
SUCRER, se dit figurément en Morale pour signifier, Adoucir l'amertume de quelque chose, la faire avaler ou digerer plus facilement. Les flatteurs ne parlent qu'avec des paroles sucrées & emmiellées, ils sucrent & dorent la pillule, quand ils disent quelque chose de fâcheux.
 
SUCRÉ, ÉE. part. pass. & adj. On appelle des pois sucrés, toutes sortes de dragées faites de pur sucre, ou de fruit enfermé entierement dans le sucre. On dit aussi, qu'une femme fait la sucrée, lors qu'elle est dissimulée, qu'elle fait la prude, qu'elle affecte des manieres douces & honnêtes pour couvrir ses coquetteries secrettes.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.