supputer

 

définitions

supputer ​​​ verbe transitif

Évaluer indirectement (un nombre, une somme ; la valeur de qqch.), par un calcul. ➙ calculer.
Évaluer empiriquement, apprécier (les chances, la probabilité). Supputer ses chances de réussite.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je suppute

tu supputes

il suppute / elle suppute

nous supputons

vous supputez

ils supputent / elles supputent

imparfait

je supputais

tu supputais

il supputait / elle supputait

nous supputions

vous supputiez

ils supputaient / elles supputaient

passé simple

je supputai

tu supputas

il supputa / elle supputa

nous supputâmes

vous supputâtes

ils supputèrent / elles supputèrent

futur simple

je supputerai

tu supputeras

il supputera / elle supputera

nous supputerons

vous supputerez

ils supputeront / elles supputeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Personne ne peut même supputer quelle somme d'argent il eût fallu pour terminer ce lourd travail !Gustave Coquiot (1865-1926)
On s'y partageait les places ; on cherchait à supputer les jours.Ernest Renan (1823-1892)
Une fortune comme celle que je viens de vous supputer, est-ce un défaut ?Arthur de Gobineau (1816-1882)
Nous ne pouvons encore que supputer l'ampleur du problème.Europarl
Cette machine humaine était capable de supputer les profits et les pertes, et d'établir la balance au bas d'une feuille de papier.George Sand (1804-1876)
Inutile d'en supputer les chances, puisque le devoir est de l'accepter quelle qu'elle soit.George Sand (1804-1876)
Essayons de supputer quelles seraient cette diminution et cette augmentation, si l'on abaissait le tarif de 50 p. 0/0.Achille Piron (1798-1865)
Cependant, à supputer le temps écoulé depuis la veille, il semblait bien que le soleil dût être au-dessus de l'horizon.Jules Verne (1828-1905)
On n'a plus à supputer sur ses doigts ; les lents calculs de l'expérience deviennent inutiles à répéter.George Sand (1804-1876)
A supputer le bonheur de la jeune fille, il le goûtait aussi.Paul Adam (1862-1920)
Et quand l'homme revenait, rouge et suant, on se jetait sur lui pour le mesurer de droite et de gauche, de biais et d'équerre, et supputer l'équilibre de son ajustement.Louis Dumure (1860-1933)
Excellente occasion pour chacun de supputer les dépenses de la belle veuve, afin d'établir catégoriquement sa ruine !Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUPPUTER » v. act.

Calculer, examiner par les regles d'Arithmetique, en adjoustant, soustrayant, multipliant, ou divisant. On suppute, on compte sur ses doigts, avec les jettons, avec la plume. Les Chronologistes supputent les siecles & les années. Les Astronomes supputent les ecclypses, les mouvemens des Planetes exactement, jusqu'aux minutes & aux secondes. On ne sçauroit bien supputer à quoy reviennent les frais de la guerre, d'une armée navale.
 
SUPPUTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020