sursaut

 

définitions

sursaut ​​​ nom masculin

Mouvement involontaire qui fait qu'on se dresse brusquement. ➙ soubresaut.
Se réveiller en sursaut, brusquement.
Regain subit (d'un sentiment conduisant à une réaction vive). Un sursaut d'indignation ; d'énergie.
Astronomie Brève émission du rayonnement d'un astre.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le jeune marquis releva brusquement la tête, comme un homme qui se réveille en sursaut, et replia la lettre qu'il lisait.Lucien Biart (1828-1897)
Mais, durant la nuit, le baromètre eut un sursaut ; on se réveilla dans la tempête.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Cependant le roi véritable, qui ne dormoit jamais d'un profond sommeil, se leve en sursaut ; &, à peine vêtu, court vers l'endroit où il entendoit du bruit.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Mais toujours regardant, jamais agissant, voyeuse émasculée de la décadence, incapable d'un sursaut viril, dans son avachissement progressif.Georges Ohnet (1848-1918)
En tout état de cause, comme il ne le montre que sur un plan, il peut tordre ses lignes dans le sursaut des raccourcis.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Le qui-vive perpétuel surprend toujours mon cœur en sursaut, je n'ai point su fixer dans mon âme cette vigilance à l'oreille agile, à la parole mensongère, à l'œil de lynx.Honoré de Balzac (1799-1850)
Marroca, voyant mon sursaut, étouffait de gaîté, poussait des cris, toussait, les deux mains sur son ventre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Marroca, voyant mon sursaut, étouffait de gaieté, poussait des cris, toussait, les deux mains sur son ventre.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ils s'éveillèrent en sursaut à la voix de leur camarade, effrayé, qui les appelait, allant de l'un à l'autre.Eugène Sue (1804-1857)
On était au carnaval, et après ces soirées de débauche, les habitants dormaient si profondément, qu'ils furent pris et massacrés en sursaut.George Sand (1804-1876)
Cependant il fut réveillé en sursaut par le cri perçant d'un animal aux abois ; et ce cri fut suivi d'un autre brusquement étouffé.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Grantaire se dressa en sursaut, étendit les bras, se frotta les yeux, regarda, bâilla, et comprit.Victor Hugo (1802-1885)
Elle avait eu un léger sursaut, mais elle s'était domptée, et elle gardait un beau calme, les joues pâles.Émile Zola (1840-1902)
Que de fois je me suis réveillée la nuit en sursaut, les yeux remplis de larmes !Gabriel Sénac de Meilhan (1736-1803)
Mais il avait toujours l'air de revenir de très loin, dans un sursaut, lorsqu'on lui adressait la parole.Émile Zola (1840-1902)
Tout-à-coup, il se pencha par la portière ; je perdis son appui, et je m'éveillai en sursaut.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Elles naissaient dans la nuit avec un brusque sursaut, tout d'un coup, et restaient fixes, scintillantes comme des étoiles.Émile Zola (1840-1902)
Elle se réveilla en sursaut, m'aperçut, voulut crier, mais les mots s'étranglèrent dans sa gorge ; elle se dressa, battit l'air de ses mains et tomba évanouie.Arnould Galopin (1863-1934)
Les peuples vivent de vérités applicables, et les princes qui rêvent sont réveillés en sursaut par les catastrophes.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
J'ai remarqué que, durant le repas, chaque fois qu'on sonnait, elle avait un petit sursaut...Octave Mirbeau (1848-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SURSAUT »

Reveil prompt & arrivé par quelque surprise, ou violente émotion. Il ne se dit plus qu'adverbialement. Un songe affreux reveille les gens en sursaut. On a crié au feu, aux armes, je me suis reveillé en sursaut. Ce mot est un abregé de soubresaut.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020