frisson

définitions

frisson ​​​ nom masculin

Tremblement irrégulier, dû à la fièvre, accompagné d'une sensation de froid. Être secoué de frissons.
Frémissement qui accompagne une émotion. Avoir un frisson de terreur, de plaisir. Donner le frisson : faire peur. —  familier Le grand frisson, l'orgasme.
Émotion intense ; courant d'émotion (collectif).
poétique Léger mouvement. —  Bruit léger. Le frisson des herbes agitées par le vent. ➙ friselis.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
À cette idée un frisson subit parcourait mon corps, et mes cheveux se dressaient sur ma tête.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Maxime, en lui révélant un frisson nouveau, compléta ses toilettes folles, son luxe prodigieux, sa vie à outrance.Émile Zola (1840-1902)
Il est vraiment plus inquiet qu'il ne daigne le dire et le regard des captives le trouble de plus d'un frisson.Remy de Gourmont (1858-1915)
Pas un frisson dans l'air ou sur l'eau ; et ce repos illimité de la mer et du ciel s'étendait aux âmes engourdies où pas un frisson non plus ne passait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Nous sommes confrontés à de nombreux défis et à des crises multiples, mais dans le même temps, un frisson de prise de conscience semble parcourir le monde.Europarl
Elle fut reprise du frisson dont cette lettre l'avait secouée, elle se voyait déshabillée par tous les hommes.Émile Zola (1840-1902)
Monck pâlit légèrement, et un imperceptible frisson rida sa peau et hérissa sa moustache grise.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La nature dite inanimée participe de la nature des êtres vivants, et, comme eux, frissonne d'un frisson surnaturel et galvanique.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Je m'élançai vivement, et, avec un profond frisson, je jetai l'horrible chose à la mer.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Elle ne souriait plus ; et, à mesure qu'elle descendait dans ce qu'elle venait d'apprendre, elle était prise d'un grand frisson.Émile Zola (1840-1902)
Il lui sembla qu'elles étaient différentes d'elle, qu'elles étaient froides et mornes, entre elle et lui opposaient une ombre qui lui donnait le frisson, qu'il avait peur de traverser.Hector Bernier (1886-1947)
C'était un malade que ses veines brûlaient, tandis que le frisson serpentait sous sa peau.Paul Féval (1816-1887)
Mais tout lac, en reflétant les objets, les décolore et leur imprime une sorte d'humide frisson conforme à son onde, au lieu de la chaleur naturelle et de la vie.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Un rapide frisson, le long de sa nuque, la prévint que la terreur allait s'emparer d'elle...Michel Zévaco (1860-1918)
Elle se souleva à demi, prête à accepter et n'osant le faire ; un léger frisson fit trembler ses épaules, qui, cette fois, n'étaient pas nues.Alfred de Musset (1810-1857)
Un frisson le secoua de la tête aux pieds en pensant que cette victime pouvait n'être pas la dernière qu'exigerait son salut.Hector Malot (1830-1907)
Moi, quand je suis encore sous le frisson du bonheur, j'aime à retenir dans mes bras longtemps, longtemps, le petit homme qui me l'a donné...Octave Mirbeau (1848-1917)
Il est dangereux de passer de l'autre côté, dangereux de rester en route, dangereux de regarder en arrière - frisson et arrêt dangereux.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Jusqu'ici, je n'avais jamais frémi d'arrêter mes regards sur un esprit, mauvais ou bon, – et voilà que je tremble et qu'un étrange frisson vient saisir mon cœur.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Un frisson m'a pris lorsque je vis nus les meilleurs d'entre eux : alors des ailes m'ont poussé pour planer ailleurs dans des avenirs lointains.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FRISSON » s. m.

Tremblement du corps provenant du froid. Il se dit premierement du froid qui precede un accés de fievre, & qui est le signe qu'elle doit venir bientost.
 
FRISSON, se dit aussi des tremblements que les passions inspirent, & sur tout de celles qui viennent d'une cause froide, comme la peur. Il y a eu de grands Capitaines qui n'ont jamais combattu sans avoir le frisson, la veuë des Archers donne le frisson aux scelerats.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020