teinture

 

définitions

teinture ​​​ nom féminin

Action de teindre (qqch.) en fixant une matière colorante. La teinture du coton.
Matière colorante pour teindre. Teinture acajou pour les cheveux.
Pharmacie Solution dans l'alcool d'un ou plusieurs produits actifs. Teinture d'iode.
au figuré Connaissance superficielle. ➙ vernis.
 

synonymes

teinture nom féminin

coloration, couleur

[Pharmacie] alcoolé, élixir

apparence, dehors, faux-semblant, vernis

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Sa barbe, rouge à la racine, et noire ailleurs, laissait deviner l'usage de la teinture, et couvrait, comme d'un masque, son visage blême.Pamphile Le May (1837-1918)
Le bois de fustet est d'un jaune assez foncé, aussi est-il employé dans la teinture.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Nous ne citerons point ici les nombreux exemples connus de ces deux espèces de teinture ; nous nous 111 occuperons seulement de la composition qui produit le noir.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Il n'y aurait plus eu alors qu'à ajouter à ce mercure solide une nouvelle qualité, la couleur, au moyen d'une teinture convenable, pour en faire de l'or.Émile Bouant (1847-1926)
Brun encore, mais ceci grâce à ces innocentes « applications » de teinture qui sont de mode.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Un homme de quarante ans passés, car le noir des cheveux est dû à là teinture, nerveux, au masque volontaire, aux yeux froids et aigus, presque terribles.Georges Darien (1862-1921)
L'iode pur n'enivre pas les malades comme la teinture d'iode ; il ne dessèche pas la bouche comme l'éther iodhydrique ; il ne provoque pas la toux.Edmond About (1828-1885)
Ces sauvages conservent encore une teinture de leur origine et ornent leur langage de beautés primordiales, aussi âpres que le pays qui les produit.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Ceux d'entre eux qui, étant sortis de la première ignorance, n'ont pu arriver à l'autre, ont quelque teinture de cette science suffisante, font les entendus.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Elles sont enduites partout de cette teinture de garance foncée, que les livrets continuent à garantir vrai rouge antique.Gérard de Nerval (1808-1855)
Le premier venu ne pourrait donc exploiter les bois de teinture, et, pour former un établissement agricole, il faudrait, on le voit, des sommes importantes.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Le silence des statuts des merciers sur la teinture des soieries ne s'explique que si l'on admet que la soie n'était teinte qu'en écheveaux, jamais en étoffes.Gustave Fagniez (1842-1927)
L'oxigène ne jouerait-il pas ici le principal rôle, et la température de l'étuve ne favoriserait-elle pas sa combinaison avec les substances qui forment la teinture ?Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Avec un brevet sur la teinture beaucoup plus performant et avec une augmentation des mécanismes de gestion de la productivité, elle est devenue compétitive dans une « niche » très précise.Europarl
Il en fit une teinture qui me rendit, sauf la taille, entièrement semblable aux éléphants vulgaires.George Sand (1804-1876)
Nous allons maintenant faire connaître les procédés généralement suivis pour la teinture des chapeaux ; nous ajouterons ensuite les améliorations diverses qui ont été proposées.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Quant à l'effet de ces chapeaux à la teinture, il n'est pas 72 étonnant qu'ils n'aient pas pris un aussi beau noir.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
La teinture de curcuma n'est point épuisée après cette opération ; on en fait usage pour obtenir des couleurs jaunes plus faibles.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Pour obtenir cette souplesse étonnante, le procédé est bien simple, ces belles soies sont battues longtemps avec de lourds marteaux avant d'être envoyées à la teinture.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Ce soir-là, mon ami et sa jeune compagne rentrèrent de bonne heure (minuit et demi), non sans avoir fait l'emplette d'une bouteille de teinture d'iode.Alphonse Allais (1854-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TEINTURE » s. f.

Action par laquelle on teint. La teinture demande beaucoup d'experience. Cet homme est sçavant en l'art de la teinture. La perfection de la teinture consiste à donner le lustre à la soye, à la bien decreuser, degorger & aluner. La matiere avec laquelle on teint, c'est l'indigo, qui sert à la teinture bleuë, la cochenille à la teinture en escarlate, la noix de galle en noir. Les drogues qui croissent en France pour la teinture sont le pastel de l'Auragais, Albigeois & Languedoc, ou la voüede. La cochenille, le pastel d'escarlate, graine d'escarlate, le vermillon & la garence pour le rouge ; la gaude, la sarrette & la genestrolle pour le jaune ; la gale à l'espine, & d'Alep, la racine, escorce de noyer & coque de noix pour le fauve, autrement appellé couleur de racine ou noisette ; le rodoul, le fovic & la coupperose pour le noir. L'agaric, le sumach, l'arsenic, l'alun, la gravelée & le tartre servent pour les bouillons. On employe aussi la cendre cuite & la potasse, la cassenolle, la malherbe, le trentanel, la garouille. Les ingrediens faux qui peuvent servir au petit teint, sont bois d'Inde, bois de Bresil, bois de Campeche, bois jaune, fustel, tournesol, raucour, orseille, le safran bastard, & l'escorce d'aulne. Ces mots sont expliquez à leur ordre.
 
La teinture de ces estoffes de coton qu'on voit en Europe se tire d'une plante qui croist dans l'Inde, qu'on appelle chai, où elle est autant estimée, que la cochenille l'est en France.
 
Regnier a dit agreablement parlant de la nuit :
 
Il faisoit un noir-brun d'aussi bonne teinture,
 
Que jamais on en vit sortir des Gobelins.
 
On appelle en Chymie la grande teinture minerale, la Pierre Philosophale, parce qu'on croit qu'il ne s'agit que de donner au mercure fixé la couleur ou teinture de l'or.
 
TEINTURE, se dit aussi de l'extraction ou separation qu'on fait de la couleur d'un ou de plusieurs mixtes, & de l'impression qu'elle fait dans quelque liqueur ou menstruë propre, qui emporte une portion de leur plus pure substance ; car elle quitte son propre corps en se dissolvant, & s'unit aux menstruës pour leur communiquer sa couleur & ses vertus : & ainsi on fait dans la Pharmacie des teintures cephaliques, stomachiques, antiscorbutiques, &c. On tire des teintures de rose & de corail, &c. Dans les Memoires de l'Academie des Sciences il est fait mention de certaines liqueurs mixtes, par exemple, des sels qu'on tire du bled, qu'on dit estre tres-propres à tirer des teintures, même de quelques pierres precieuses, & qu'elles sont plus capables de produire cet effet, à proportion qu'elles rougissent davantage la solution du vitriol.
 
TEINTURE, se dit figurément en choses morales, des bonnes ou mauvaises impressions dont l'ame de l'homme est susceptible. On prend dans les Seminaires de si fortes teintures de pieté, qu'elles ne s'effacent jamais. On ne doit point parler de Physique, lors qu'on n'en a qu'une legere teinture, qu'on ne la sçait point à fonds.
Les mots du bitume Daron Daron

n. m. : père. Dérivé : n. f. daronne

Aurore Vincenti 15/04/2020