vernis

 

définitions

vernis ​​​ nom masculin

Solution résineuse qui laisse une pellicule brillante et qui sert à décorer ou à protéger. ➙ enduit, laque. Le vernis d'un tableau. Vernis à ongles.
au figuré Apparence séduisante et superficielle. Elle a un vernis de culture.
Faux vernis du Japon : arbre ornemental d'origine asiatique. ➙ ailante.
 

synonymes

vernis nom masculin

enduit, émail, laque

apparence, brillant, croûte, dehors, éclat trompeur, écorce, façade, teinture

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais l'assistance m'avait semblé dès l'abord assez choisie ; on ne voyait partout que des chignons très soignés, luisants et comme vernis.Pierre Loti (1850-1923)
De temps en temps, pour voir le vernis de ses bottes, il levait un peu le bas de son pantalon.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Tout à coup, un élégant gentleman, col droit irréprochable, escarpins vernis, ruban violet à la boutonnière, entre dans la salle.Alphonse Allais (1854-1905)
L'humidité du brouillard se résout en gouttelettes, et met un léger vernis sur les choses.Henri Barbusse (1873-1935)
C'étaient encore les rayons de bois vernis remplis des livres de classe aux pages cornées.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
A voir le vernis écaillé qui la couvre, les amateurs de symboles y découvriraient peut-être un mythe de l'amour parisien qu'on guérit à quelques pas de là.Honoré de Balzac (1799-1850)
Une averse de soleil tombait sur tout ce monde, faisait étinceler le vernis des calèches, l'acier des harnais, les poignées des portières.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les deux squelettes, bien nettoyés, vernis, chevillés en argent, sont couchés sur un lit de fleurs artificielles, de mousses et de coquillages, dans une sorte de montre en glaces.Gérard de Nerval (1808-1855)
Les havanes, longs comme des torpilleurs, vernis et pleins comme des châtaignes, ceinturés d'or, l'éblouiraient.Michel Corday (1869-1937)
Il se dirigea lentement vers le râtelier et empoigna deux vieilles massues où quelques traces de vernis vert indiquaient encore la couleur de leur jeunesse.Fernand Vandérem (1864-1939)
Ses souliers sont vernis, son habit bleu est verni, son chapeau est verni, son nez écarlate et ses joues écarlates sont vernis.Théodore de Banville (1823-1891)
Les boutons sont durcis dans des étuves chauffées à cent cinquante degrés, puis vernis et séchés.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Il semble qu'un vernis d'or, pareil à ces tons fauves de harengs saurs qui font l'effet d'être glacés de bitume sur du paillon, ait légèrement enfumé ses toiles.Armand Dayot (1851-1934)
Ces souliers vernis, les chaussettes de soie à fleurs, le pantalon noir et le chapeau d'étoffe témoignaient que, sous la fourrure, ce personnage cachait une complète tenue de soirée.Paul Bourget (1852-1935)
Non triturée avec la brosse, son éclat emprisonné dans un liquide composé surtout de vernis copal, elle n'a subi aucune des réactions chimiques qui détruisent d'autres peintures.André Gouirand (1855-1918)
L'hydrogène est contenu dans le ballon intérieur formé de soie rendue imperméable par un vernis au caoutchouc.Gaston Tissandier (1843-1899)
Il en abuse parfois en petit comité, s'il ne sait pas toujours le dissimuler sous une couche suffisante de vernis.Aristide Filiatreault (1851-1913)
Mes peintures sur bois demandaient beaucoup de temps et ne faisaient pas tant d'effet que le moindre décalcage au vernis.George Sand (1804-1876)
Elle se haussa légèrement sur la pointe de ses souliers vernis ; une joie intense éclaira une seconde sa petite figure grave, puis elle reconquit son calme accoutumé.Roger Dombre (1859-1914)
Des tuniques bleu tendre sur lesquelles reluisent des cuirs fauves ou noirs vernis, suivent et pilotent les civils.Henri Barbusse (1873-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VERNIS » s. m.

est une liqueur espaisse & luisante dont on se sert pour mettre sur les cartes de Geographie, & sur les tableaux pour les rendre plus éclatans, ou empêcher qu'ils ne se gastent. On fait aussi du vernis propre à enduire & colorer des ouvrages de menuiserie. Il se fait avec de la gomme de genevre que les Mores & Arabes appellent sandarax ; & parce qu'elle vient au printemps, les Latins l'ont nommée vernix. Elle a aussi le même nom en Alleman. Le vernis d'Escrivain se fait avec cette sandaraque mise en poudre subtile, dont on frotte le papier avec un pied de liévre, & cela en boit l'encre, & empêche qu'il ne s'estende. Le liquide se fait en y adjoûtant de l'huile de lin. Le vernis de la Chine qu'on fait icy se fait avec fromage de gruyere delayé en sorte qu'il soit comme de la glu, sur lequel on jette un peu de chaux vive, qu'on colore avec du cinnabre, si on le veut rouge ; ou avec du noir de fumée, si on le veut noir.
 
Il y a plusieurs autres preparations des diverses sortes de vernis. Le vernis commun fondu avec huile de lin & aloés cicotrin, & mis sur des feuilles d'estain ou d'argent, est appellé vernis doré : c'est celuy dont on dore les cuirs & quelques bordures de tableaux. La maniere de preparer le vernis de la Chine se trouve dans le livre du Pere Kircher de China illustrata, avec le moyen de luy donner diverses couleurs, & de faire celle d'aventurine.
 
Il y a des vernis mols & durs dont se servent les Graveurs en eau forte, dont Bosse Graveur a fait un ample Traitté.
 
VERNIS, se dit aussi de l'enduit qu'on met sur de la poterie. Le vernis des pots de terre se fait avec du plomb fondu ; le vernis des plats de fayence avec de la potée, &c.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020