tondu

 

définitions

tondu ​​​ , tondue ​​​ adjectif et nom

Coupé à ras. Des cheveux tondus. ➙ ras.
nom, locution Quatre pelés et un tondu. ➙ pelé.
 

synonymes

tondu, tondue adjectif

ras, rasé

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Gervaise aurait bazardé la maison ; elle était prise de la rage du clou, elle se serait tondu la tête, si on avait voulu lui prêter sur ses cheveux.Émile Zola (1840-1902)
Avec cela on est tondu, et moi qui avais de beaux cheveux châtains !...Victor Hugo (1802-1885)
Le pré est tondu par le mouton, le mouton est tondu par le berger.Victor Hugo (1802-1885)
Il eût été sauvé dans un monastère, déposé et tondu.Jules Michelet (1798-1874)
Au milieu de ce gazon tondu à ras, un mince jet d'eau retombait, avec un bruit monotone, dans un bassin où languissaient de maigres poissons rouges.André Theuriet (1833-1907)
Regardez s'il est tondu en brosse, à l'ordonnance ?Émile Gaboriau (1832-1873)
Quand elle le vit ainsi tondu, elle se mit à rire aux éclats, et s'écria qu'il était encore plus laid à la titus qu'autrement.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Mais, chemin faisant, j'ai réveillé mille peines qui dormaient, mille chagrins à demi oubliés, si bien que j'ai à présent l'âme à vif, comme la peau d'un mouton mal tondu.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Pour une troisième catégorie, il s'agissait de s'emparer du roi et de le déposer après l'avoir préalablement tondu.Michel Zévaco (1860-1918)
La glace avait tondu, le temps était tiède.Émile Zola (1840-1902)
Mais il n'est pas bête du tout, le petit tondu !Émile Zola (1840-1902)
Il ne faut point, comme on dit, réveiller le chat qui dort, et tel souvent va chercher de la laine qui revient tondu.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Tel un jeune homme glabre et tondu de près qui, pendant deux ans, vint tous les mardis et ne prononça jamais une syllabe.Adolphe Retté (1863-1930)
Nos mulets ont tondu une herbe courte et touffue, où se repose avec plaisir l'œil ébloui par l'éclat de la neige.Joseph Vilbort (1829-1911)
C'étaient des bœufs, des moutons, des lapins et un beau cheval brabançon, bien tondu, bien pansé, tout prêt à être attelé au carrosse d'un bourgmestre.Anatole France (1844-1924)
Allons, tondons le comte... le seigneur frank sera tondu...Eugène Sue (1804-1857)
Tu seras tondu ras avec une casaque rouge et des sabots.Victor Hugo (1802-1885)
Un feutre ras, d'un ton mousse tirant sur le jaune, étendait par terre une sorte de pelouse unie, – le gazon fraîchement tondu d'un parc britannique.Marcel Prévost (1862-1941)
Le reste de sa barbe était tondu ras, et ses joues colorées avaient gardé un velouté frais, comme celui des fruits que personne n'a touchés.Pierre Loti (1850-1923)
Sans foin ni avoine, depuis l'avant-veille, elles avaient tondu l'herbe rare, entamé les haies, rongé l'écorce des arbres.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020