ras

 

définitions

ras ​​​ , rase adjectif, adverbe et nom masculin

Coupé tout contre la peau. Cheveux ras. —  Chien à poil ras, dont le poil est naturellement très court. —  (végétation) Qui s'élève peu au-dessus du sol. Herbe rase.
adverbe Très court. Pelouse tondue ras.
dans des locutions Plat et uni. En rase campagne : en terrain découvert. —  Faire table rase de : écarter, rejeter (tout ce qui était précédemment admis).
Rempli jusqu'au bord sans dépasser. Une cuillérée rase de sucre. —  locution À ras bord(s). Verre rempli à ras bord.
À ras de, au ras de locution prépositive : au plus près de la surface de, au même niveau. Au ras du sol. À ras de terre. —  locution, familier Au ras des pâquerettes : prosaïque, peu élevé.
À ras locution adverbiale Coupé à ras.
(vêtement) Ras du cou, ras de cou, dont l'encolure s'arrête juste à la naissance du cou. —  nom masculin invariable Un ras-du-cou (ou ras-de-cou).
locution adverbiale familier En avoir ras le bol, vulgaire ras le cul, en avoir assez (→ plein le dos, par-dessus la tête). —  nom masculin invariable Un ras-le-bol ​​​ | ​​​ général.

ras ​​​ nom masculin

Chef éthiopien.

RAS ​​​ interjection (sigle de rien à signaler)

familier Tout est normal, tout va bien. Ça va, RAS.
 

synonymes

ras, rase

adjectif

court, pelé, rasé, tondu

adverbe

au plus court, au plus près, rasibus (familier, vieilli)

ras-le-bol nom masculin invariable

dégoût, exaspération

en avoir ras le bol

en avoir marre (familier), en avoir (plus qu')assez (familier), en avoir ras la casquette (familier), en avoir jusque-là (familier), en avoir plein le dos (familier)

 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAS, ASE » adj. & quelquefois substantif.

Qui est uni de niveau, sans haut ni bas. Cette maison est bastie en rase campagne, Les meilleures fortifications sont celles qu'on fait en une plaine fort rase, où il n'y a point d'eminence qui y commande. En ce sens on dit mesure rase, par opposition à comble. Le bled se donne au Meusnier à mesure rase ; & il rend la farine à mesure comble. Ce mot vient du Latin rasus.
 
RAS, en Piedmont, est une mesure de longueurs qui est environ d'une demi-aune.
 
RAS, se dit aussi de ce qui a le poil court, ou à qui on l'a osté. Les chiens de Barbarie sont ras, & n'ont point de poil, ou l'ont fort court, & sont opposez aux épagneuls & aux barbets qui l'ont fort long. Les Moines sont bien ras & tonsurez.
 
RAS, se dit aussi des estoffes qui sont unies, dont le poil ne paroît point. Du ras de Chypre. Ras de Chalons est une serge croisée dont les poils sont catis, & ne paroissent point. Le velours ras est du velours dont les poils ne sont point couppés sur la petite regle sur laquelle il a esté travaillé. On le couppe aux autres velours.
 
RAS, en termes de Marine, se dit d'un vaisseau qui n'est point ponté, qui ne porte point de couverte, comme les chalouppes, les brigantins, &c. On dit aussi, qu'un bastiment est ras à l'eau, qui estant ponté est bas de bordage, dont le platbord est peu eslevé au dessus de l'eau, ou quand l'eau est proche du seuillet des sabords de la batterie basse.
 
On dit figurément de l'esprit d'un jeune homme, que c'est une table rase, capable de recevoir telle doctrine qu'on voudra, n'ayant receu d'ailleurs aucunes autres impressions.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020