tonique

 

définitions

tonique ​​​ adjectif et nom masculin

Qui reconstitue les forces, redonne du tonus. Médicament tonique, ou nom masculin un tonique. ➙ fortifiant, remontant.
Qui raffermit la peau. Lotion tonique. ➙ tonifiant.
au figuré Qui stimule, rend plus vif. —  Une idée tonique, réconfortante.
Qui porte le ton (➙ ton,II, 1). Voyelle, syllabe tonique. —  Formes toniques et atones des pronoms.
Qui marque le ton. Accent tonique (intensité et hauteur).

tonique ​​​ nom féminin

Musique Première note de la gamme (d'un ton donné), qui lui donne son nom (ex. do majeur). ➙ ton (II, 3); tonalité (I).
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On ne t'en donne point à croire, ô désabusée ; tu amortis, ô endormeuse, le choc des réalités brutales ; et, ô tonique, tu fortifies les caractères !...André Beaunier (1869-1925)
Vous savez que depuis long-temps les bains froids sont employés ici comme un tonique.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Le son qui avait figuré au commencement comme une sixte mineure devient donc successivement, la dernière fois, tonique majeure bémolisée, tonique mineure diésée, et enfin dominante.Hector Berlioz (1803-1869)
La boisson tonique acquiert ainsi des propriétés fébrifuges.Paul d'Ivoi (1856-1915)
Il se retrempa dans ce bain de l'habitude auquel d'artificiels regrets insinuaient une qualité plus roborative et plus tonique.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
Quelque chose comme la tonique, la tierce et la quinte.Jules Lermina (1839-1915)
Il en tomba une poudre abondante qui, remuée et mélangée avec l'eau, produisit une boisson rafraîchissante et tonique tout à la fois.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
La mer mouvante lui soufflait à la face un air tonique qu'il engorgeait à pleins poumons.Marc Elder (1884-1933)
C'est comme si vous chantiez une de ces phrases musicales qui laissent longuement désirer la tonique...Jules Verne (1828-1905)
L'usage de la solitude et une nourriture tonique augmentèrent sa force de réaction.Maurice Barrès (1862-1923)
C'est pourquoi j'appelerai désormais ce bain, un bain tonique.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Il a constaté qu'on n'est pas d'accord sur ce point ; il a affirmé que l'accent tonique existe, et comme exemples, il a cité les mots : arrive, département, nation.Johannès Weber (1818-1902)
Le café est devenu populaire : le matin comme aliment, et après dîner comme boisson exhilarante et tonique.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Si pour beaucoup d'hommes la misère est un tonique, il en est d'autres pour qui elle est un dissolvant, et le comte fut de ceux-ci.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le son qui avait figuré au commencement comme une sixte mineure, devient donc successivement, la dernière fois, tonique majeure bémolisée, tonique mineure dièzée, et enfin dominante.Hector Berlioz (1803-1869)
Il vaut comme stimulant et comme tonique moral.Romain Rolland (1866-1944)
Le climat est tonique et tempéré, la nature riante.Ernest Michel (1837-1896)
Mais la puissance tonique, la salubre tonicité qui rassure tout tissu vivant, elle est triplement dans la mer.Jules Michelet (1798-1874)
Beethoven a souvent passé avec le plus rare bonheur d'une tonique mineure à une autre placée sur le degré diatonique inférieur ; d'ut mineur à si bémol mineur, par exemple.Hector Berlioz (1803-1869)
L'expérience démontre donc que l'esprit d'analyse n'est par lui-même ni un poison ni un tonique de la volonté.Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TONIQUE » adj.

Terme de Medecine, qui se dit d'un troisiéme mouvement de muscles, lors que leurs fibres s'étendent, & demeurent tenduës, en telle sorte que la partie semble être immobile, quoy qu'elle se meuve effectivement, comme il arrive aux hommes qui sont debout, ou aux oiseaux qui planent. Ainsi Galien dit que les muscles agissent même en repos ; car lors qu'ils ont fait quelque contraction pour se tenir en un certain état, la conservation de cette contraction est ce qu'on appelle le mouvement tonique.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020