Email catcher

toque toqué

Définition

Définition de toque ​​​ nom féminin

Coiffure cylindrique sans bords. Une toque de fourrure.
Casquette hémisphérique (de jockey).

Définition de toqué ​​​ , toquée ​​​ adjectif et nom

familier
Un peu fou, bizarre. ➙ cinglé, sonné, timbré. nom Une vieille toquée.
Toqué de : épris de (qqn, qqch.).

Synonymes

Synonymes de toque nom féminin

bonnet, coiffure

[Équitation] bombe

chef cuisinier

Synonymes de toqué, toquée adjectif et nom

[péjoratif] fou, jobastre (régional), à la masse (familier), allumé (familier), atteint (familier), azimuté (familier), barjo (familier), barré (familier), branque (familier), branquignol (familier), braque (familier), brindezingue (familier), cinglé (familier), cinoque (familier), cintré (familier), déjanté (familier), dérangé (familier), détraqué (familier), dingo (familier), dingue (familier), fada (familier), fêlé (familier), foldingue (familier), fondu (familier), frappadingue (familier), frappé (familier), givré (familier), jeté (familier), louf (familier), loufoque (familier), louftingue (familier), maboul (familier), marteau (familier), ouf (familier), piqué (familier), ravagé (familier), sinoque (familier), siphonné (familier), sonné (familier), tapé (familier), timbré (familier), toc-toc (familier), tordu (familier), zinzin (familier), chtarbé (argot)

Exemples

Phrases avec le mot toque

Le cuisinier fait partie du regroupement international des toques blanches qui compte 6 000 cuisiniers à travers le monde.Ouest-France, 23/06/2021
La chaîne sera longue, qui mène aux toques étoilées d'aujourd'hui.Critique, 2015, Michel Jeanneret (Cairn.info)
Revêtus de leurs toges, de leurs toques et de leurs hermines, ils constituaient une assemblée imposante, aux couleurs bigarrées.Revue française d'administration publique, 2005, Nicole Belloubet-Frier (Cairn.info)
Ne se coiffaient-ils pas de la toque féminine ornée de plumes et de pierreries...Albert Robida (1848-1926)
Il a suffi que l'un d'entre eux veuille bien enlever sa toque de docteur pour que l'autre le perçoive.Tumultes, 2001, Antonia Birnbaum (Cairn.info)
Après avoir coiffé la toque de chef cuisinier pendant de longues années, l'heure a sonné pour lui de lancer son projet.Ouest-France, Isabelle SIGOURA, 09/03/2021
On pouvait facilement le distinguer à sa toque, à son aigrette blanche et à son manteau flottant.Adrien Bourgogne (1785-1867)
Ça mijote dans les casseroles, ça fume sous les toques.Ouest-France, Paul CARCENAC, 27/03/2014
Elle y était, enchantée, applaudissant avec fair-play et retenue ses couleurs triomphantes : casaque écarlate, manches pourpres, toque noire.Ouest-France, François SIMON, 05/06/2014
Beaucoup d'hommes ont encore le large pantalon blanc, retenu par l'énorme ceinture de cuir, la toque en feutre et l'attila soutaché.Émile de Laveleye (1822-1892)
À sa toque étincelle une double aigrette de diamants.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
En ces temps d'isolement intense, nos toques locales proposent des recettes à mitonner avec les restes du frigo ou un produit du placard.Ouest-France, 07/05/2020
Le magistrat l'avait reçu debout, dans sa robe, hermine à l'épaule et toque en tête.Gustave Flaubert (1821-1880)
Quel professeur d'université aujourd'hui ose l'épitoge et la toque ?Medium, 2008, Régis Debray (Cairn.info)
A l'occasion, il arbore même deux toques de chef – une sur chaque oreille.Capital, 13/10/2010, « Les mascottes, leurs origines et ce qu’elles évoquent »
Ce samedi-là, près de 300 restaurateurs, certains coiffés de toques, manifestaient devant le parlement pour un assouplissement des mesures, qui les mettent en danger financièrement.Ouest-France, 14/11/2020
Elle ôta sa toque et se mit à la brosser tranquillement avec son gant pour y effacer quelques gouttes de pluie.Octave Feuillet (1821-1890)
Lulu, son jeune fiston qui a suivi la course, se précipite sur son père avec sa toque et sa casaque jaune à étoiles noires.Ouest-France, Philippe GILBERT, 04/10/2015
La magistrature vacille et la filmer de dos, au plus près des toques, accroît cette impression de fragilité soudaine.Les cahiers de la justice, 2019, Laurent Bihl (Cairn.info)
Aux commandes d'établissements réputés, les toques québécoises sont donc l'emblème de cette culture qu'hommes et femmes de toutes générations tendent à s'approprier.Le Temps des Médias, 2015, Priscilla Plamondon-Lalancette (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

Phrases avec le mot toqué

Ils ont fait appel à des mairies, toqué aux portes d'un presbytère.Ouest-France, Christina BRUN, 14/08/2021
Comme si un démiurge toqué avait décidé de mettre à bas son œuvre, aussi facilement qu'on disloquerait à coups de marteau la mécanique d'une horlogerie.Z : Revue itinérante d'enquête et de critique sociale, 2016, Thomas Pérès, Frédéric Scheiber (Cairn.info)
Pour employer une locution de son monde, elle avait éprouvé « une toquade » des plus vives à l'exemple de la plupart des toquées de théâtre.Jules Verne (1828-1905)
Elle est, je crois, un peu toquée... mais charmante.Octave Mirbeau (1848-1917)
Et vous pouvez trouver raisonnable cette résolution d'épouser une pareille toquée ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Les deux toqués vous proposent œuf à la coque, jus d'orange, madeleine.Ouest-France, 27/09/2019
Il a raté son avion et ses six patients toqués l'attendent en improvisant une thérapie de groupe.Ouest-France, 06/03/2013
Chez les autres toqués passés professeurs, toutes les formules sont possibles.Capital, 10/10/2013, « Les cours de cuisine aux particuliers ne désemplissent pas »
L'homme blessé avait toqué à la porte de voisins, après minuit.Ouest-France, Angélique CLÉRET, 02/04/2021
Le don apparaît de plus en plus chassé, toqué par le contrat, passant d'une réciprocité diachronique à une réciprocité tentée par la synchronique (contractualisante).Revue du MAUSS, 2010, Laetitia Pihel (Cairn.info)
A l'aube, l'apparence regagne son pouvoir et, à l'exception d'un qui s'est toqué d'une jeune femme, tous sont contents.Les temps modernes, 2014, Micheline B. Servin (Cairn.info)
C'est donc à d'autres portes que l'association a toqué pour financer l'action.Ouest-France, Sylvie HROVATIN, 15/01/2020
Cela ne pourrait jamais intéresser qu'elle-même et de rares toqués de son espèce.Che vuoi ?, 2003, Mireille Faivre-Engelhardt, Daniel Weiss (Cairn.info)
Ils ont toqué à toutes les portes mais ils ont trouvé porte close.Ouest-France, Marylise KERJOUAN, 05/01/2021
Après avoir toqué à la porte en vain, les policiers ont tenté d'escalader la façade de la bâtisse, sans succès.Ouest-France, 29/07/2021
Quand elle fut partie, je la crus un peu toquée.Guy de Maupassant (1850-1893)
Pour les restaurants, la distinction recherchée est celle de chefs étoilés ou toqués.Histoire & Sociétés Rurales, 2019 (Cairn.info)
Les policiers le ménageaient et le tenaient pour un original, un toqué, un fou inoffensif.Georges Eekhoud (1854-1927)
Mais quant à être une bonne toquée, une folle, cela était hors de discussion, prouvé, éclatant.Émile Zola (1840-1902)
Et enfin toqué(e) adjectif du participe passé, est un mot familier utilisé pour dire un peu fou.La clinique lacanienne, 2002, Didier Lauru (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TOQUE s. f.

Bonnet d'homme de figure cylindrique, ou d'une forme de chapeau, qui n'a qu'un petit bord. Les Officiers de la Chambre des Comptes portent des toques de velours. Les Consuls, les Maistres & Gardes des Corps des Marchands en portent aussi. C'étoit autrefois la coëffure de tous les Officiers qui n'étoient point gradués. Encore aujourd'huy les pensionnaires des Colleges qui sont dans les Humanitez, portent des toques. Les Artiens portent des bonnets quarrez. Les cent Suisses de la Garde du Roy portent aussi des toques. Ce mot vient du Latin toga. Il est fort ancien en François, & signifioit un bonnet rond. On l'appelloit aussi torque : & toc en langage Celtique ou Bas-Breton signifioit chapeau.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine