bonnet

 

définitions

bonnet ​​​ nom masculin

Coiffure souple sans bord. Bonnet pointu. Bonnet de laine, de fourrure. Bonnet de bain, pour protéger les cheveux. Bonnet phrygien*. —  Bonnet d'âne : bonnet de papier dont on affublait les cancres. —  Bonnet de nuit, qu'on portait pour dormir. au figuré nom masculin et adjectif Personne triste, ennuyeuse. —  locution Avoir la tête près du bonnet, être colérique, prompt à s'emporter. —  Prendre qqch. sous son bonnet, faire qqch. de sa propre autorité, en prendre la responsabilité. —  C'est blanc bonnet et bonnet blanc, cela revient au même.
Un gros bonnet, un personnage éminent, influent. ➙ huile.
Chacune des deux poches d'un soutien-gorge.
Zoologie Second estomac d'un ruminant.
 

synonymes

bonnet nom masculin

coiffe, calot, toque, [d'ecclésiastique] barrette, bonichon (familier, vieilli), [anciens] bavolet, béguin, cabochon

gros bonnet

personnalité, pontife, bonze (familier), grosse légume (familier), (grand) ponte (familier), huile (familier)

bonnet de nuit

[péjoratif] rabat-joie, éteignoir, trouble-fête, pisse-froid (familier), pisse-vinaigre (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'achète un couteau pour deux sous, et je donne dix-huit sous à mon filleul pour un bonnet rouge.Albert Durer (1471-1528), traduction Charles Narrey (1825-1892)
Mais la sainte, alors, prend sa robe des dimanches avec son bonnet le plus blanc, pour s'en aller tendre la main chez les riches – et chaque fois l'on s'en tire !...Pierre Loti (1850-1923)
Des hommes qu'on peut reconnaître à leurs jambes nues, à leurs jupes courtes, à leurs plaids bariolés et à la plume qui décore leur bonnet pour des highlanders, veillent nonchalamment.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je crève de faim, moi, et je n'ai pas apporté mon bonnet de coton pour coucher ici !...Edmond About (1828-1885)
Après avoir revêtu la robe qu'elle s'était préparée et le bonnet, elle s'appuya du coude sur les oreillers et ne cessa jusqu'à son dernier soupir de parler au prêtre.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Rien que la vue de cette petite bonne, son bonnet blanc, était un rayon de jeunesse qui lui revenait.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Pougatcheff, que je rencontrai dans lantichambre, était vêtu dun habit de voyage, dune pelisse et dun bonnet kirghises.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Quand je pris congé de l'île j'emportai à bord, comme reliques, le grand bonnet de peau de chèvre que je m'étais fabriqué, mon parasol et un de mes perroquets.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Mais le capitaine ne faisait pas la moindre attention au gros garçon en bonnet de nuit pour lequel il venait de protester d'un si tendre intérêt.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Elle portait une espèce de tunique de drap d'or, au corsage semé de pierreries, recouvrant une longue robe d'étoffe turque, garnie de fourrure pareille à celle du bonnet.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'est comme le bonnet de nuit que ma bonne me mettait quand j'étais enfant : elle le retrouvait tantôt à mes pieds, tantôt par terre.George Sand (1804-1876)
Sil marrivait parfois de voir leur bonnet à poil, si jentendais leurs hurlements, crois bien, mon petit père, que mon cœur se resserrait à mourir.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Et quand elle sortira, qu'il l'accompagne à pied ou à cheval, tenant à la main son bonnet, et faisant la révérence avec le genou.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Devant eux se tenait le commandant, vieillard encore vert et de haute taille, en robe de chambre et en bonnet de coton.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
L'un avait mis un sac sous sa tête, l'autre son bonnet ; celui-ci s'appuyait sur le flanc de son camarade.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Là étaient ses instruments de pêche ; à ce clou pendait encore le bonnet de loutre qu'il y avait lui-même accroché.Jules Verne (1828-1905)
Il est si beau, tout en blanc, tablier blanc, bonnet blanc, avec des grands couteaux dans sa ceinture.Georges Darien (1862-1921)
Pourtant c'est une civilité que je refuse rarement à toute créature qui porte un bonnet.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Quant à la forme du phénomène, elle était encore plus répréhensible,– ce n'était guère qu'un gigantesque bonnet de fou tourné sens dessus dessous.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Pougatcheff se tenait assis sous les saintes images, en cafetan rouge et en haut bonnet, la main sur la hanche.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BONNET » s. m.

Partie de l'habillement qui sert à couvrir la teste, & qui en a à peu prés la figure. Bonnet d'enfant. bonnet à l'Angloise. on met les cheveux sous le bonnet pour les friser. Il y a des bonnets de plumes, des bonnets ronds, des bonnets de fer, ou salades. Menage derive ce mot de l'Anglois bonnet, ou de l'Allemand bonnit. Pasquier dit qu'il est venu par corruption de bourrelet, parce que les chapperons, qui étoient autrefois la couverture de la teste que les gens de robbe ont quitté les derniers, étoient environnez d'un bourrelet rond qui couvroit la teste, & le surplus pendoit d'un costé & d'autre ; & comme il étoit inutile, on l'a retranché pour en faire des bonnets ronds, que depuis on a changé en bonnets quarrez de l'invention d'un nommé Patrouillet. Ils furent aussi appellez bonnets à quatre brayettes. On a appellé aussi Bifurcati Canonici, les Chanoines qui portoient des bonnets quarrez. Il dit aussi, que quand on a donné le bonnet dans les Universités aux écoliers, c'étoit pour montrer qu'ils avoient acquis toute liberté, & n'étoient plus sujets à la verge des superieurs, à l'imitation des Romains, qui donnoient un bonnet à leurs esclaves, quand ils les vouloient affranchir. C'est aussi pour cela qu'on les appelle maistres.
 
BONNET, est quelquefois un ornement, ou une marque de quelque caractere. Un bonnet rouge est un chapeau de Cardinal. Un bonnet de Docteur est un bonnet qu'on donne à ceux qui reçoivent le Doctorat. Les Docteurs vont toûjours en robbe & en bonnet aux ceremonies.
 
BONNET QUARRÉ, est le bonnet que portent les gens d'Eglise, les gens de Justice, & les gens de College qui sont Philosophes, ou Graduez.
 
BONNET, est quelquefois une marque d'infamie. Le bonnet verd est la marque de ceux qui ont fait cession. Le bonnet jaune est la marque des Juifs en Italie : à Luques ils le portent orangé.
 
On dit figurément, qu'une question passe du bonnet, qu'on opine du bonnet, lors que tout le monde est de même advis, ou qu'on opine sans raisonner, & selon le sentiment de ceux qui ont dêja opiné.
 
BONNET À PRESTRE, en termes de Guerre, est un dehors ou piece detachée qui a deux angles rentrans, & trois saillans, qui est presque comme une double tenaille ; si ce n'est que ses côtez sont en queuë d'aronde, au lieu d'être paralleles, & occupent plus de terrain en dehors qu'en dedans.
 
BONNET, est aussi le nom du second ventricule du boeuf, & des autres animaux qui ruminent, qu'on appelle autrement reseau : c'est où les aliments tombent quand ils ont ruminé, pour y faire une seconde digestion, & de là tomber dans la caillete où se fait le chile. Il a été nommé bonnet, parce qu'il ressemble au bonnet de lacis, dans lequel les femmes autrefois enfermoient leurs cheveux.
 
On dit proverbialement, Triste comme un bonnet de nuit sans coëffe, à cause qu'un bonnet en cet estat est sans ornement & sans propreté. On dit, Mettre la main au bonnet, pour dire, Saluer quelqu'un, à cause que les enfans qui ont leur bonnet attaché saluënt ainsi. On dit aussi de trois personnes liées de grande amitié, & qui sont toûjours de même sentiment, que ce sont trois têtes en un bonnet. On dit aussi, que Janvier a trois bonnets, pour dire, qu'il se faut bien couvrir la tête durant le froid. On dit, qu'un homme a mis son bonnet de travers, pour dire, qu'il est chagrin, & qu'il querelle tout le monde. On dit encore, Bonnet blanc, ou blanc bonnet, pour dire, que deux choses sont égales, & qu'on peut prendre indifferemment l'une pour l'autre. On dit, qu'un homme a la tête prés du bonnet, pour dire, qu'il est aisé à mettre en colere, à s'emporter. On dit, J'y mettrois mon bonnet, pour dire, Je gagerois ce que j'ay de plus precieux, ce qui m'est le plus necessaire.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020