torche

 

définitions

torche ​​​ nom féminin

Flambeau grossier (bâton de bois résineux). Des porteurs de torches.
Torche électrique, lampe torche : lampe électrique de poche, de forme cylindrique.
Parachute en torche, non déployé, en forme de torsade en raison d'une mauvaise ouverture.

torché ​​​ , torchée ​​​ adjectif

familier
Réussi, bien fait. Ça, c'est torché !
Expédié, fait trop vite. ➙ bâclé. C'est du travail torché.
 

synonymes

torche nom féminin

flambeau, torchère

[Technique] tortillon, torque

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « torche »

Le boiteux lança sa torche sur eux, grimpa tout à loisir vers le plafond, et disparut à travers le châssis.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Nulle réponse n'étant faite à sa question, un des agents, sur son ordre, alluma une torche de résine.Jules Verne (1828-1905)
Il réfléchit un instant, coupa un arbre résineux, alla l'allumer au feu encore fumant où les contrebandiers avaient fait cuire leur déjeuner, et revint avec cette torche.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans la lumière fumeuse d'une torche, au bas d'un escalier tournant, il y avait un homme, sorte de gnome court sur pattes, à tête énorme, aux bras nus musculeux.Michel Zévaco (1860-1918)
Le brûlage à la torche pourrait peut-être donner des taux élevés d'élimination de méthane mais tous les autres moyens, à leur avis, ne pourraient dépasser environ 70 %.Europarl
Hadaly, à cette parole, élevant sa torche au-dessus de sa tête voilée, se tint debout, à côté du sombre tiroir, comme une statue auprès d'un sépulcre.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Le docteur sécha l'encre des signatures au feu de la torche, plia le parchemin à plis plus étroits que le diamètre du goulot, et l'introduisit dans la gourde.Victor Hugo (1802-1885)
Le vent, qui à ce moment soufflait par les profondes cavités des murailles, augmenta la flamme de la torche.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Arrivé dans la cour, le moine lui donna sa bénédiction, et, après un regard de pitié, prit le chemin du portail avec un homme qui tenait une torche.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Seulement, il le prit par un bras, l'aida à se soulever, le remit debout, et tous deux se dirigèrent vers l'escalier aux dernières lueurs de la torche mourante.Michel Zévaco (1860-1918)
Il se radoucit néanmoins à la vue d'une pièce blanche, et voulut bien, moyennant quatre réaux, et s'éclairant d'une torche, nous remettre dans le bon chemin.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Une troisième torche allumée, tenue par un personnage lisant dans un livre, qui devait être un chapelain, fermait le cortège.Victor Hugo (1802-1885)
Ils étaient dans une grotte naturelle ; cette grotte s'ouvrait au fond d'un couloir assez tortueux pour que la lueur de la torche ne fût pas aperçue du dehors.Gustave Aimard (1818-1883)
Il semblait une épée dont la pointe était une torche, avec des langues de fumée.Romain Rolland (1866-1944)
J'apperçois enfin la lumière qui m'a guidé : c'est une torche.... elle est enfoncée dans la terre....François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Cependant, à moins que mes yeux ne faiblissent, il m'a semblé aussi apercevoir un homme qui portait la torche.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Cette clarté était celle d'une lanterne, évidemment, car elle ne vacillait pas comme celle d'une torche, et, d'ailleurs, quelle torche aurait résisté à ce vent furieux !Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il tient la coupe de sa main gauche, et de son autre bras lève la torche pour mieux l'éclairer.Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle répéta faiblement sa question ; mais l'homme secouant la torche passa outre sans lui répondre.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
De temps en temps le chef prenait une torche, la promenait sur les chiffres d'étiage peints à l'avant du navire, et regardait où en était le naufrage.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire

Exemples de « torché »

Il y avait des hommes si ambitieux qu'ils auraient torché les chefs, pour les entendre seulement dire merci.Émile Zola (1840-1902)
On avait torché les jattes des crèmes, balayé les miettes du gâteau monté.Émile Zola (1840-1902)
Mais elle trouva le poêlon torché, elle fit cuire une poignée de vermicelle, qu'elle tenait en réserve depuis trois jours.Émile Zola (1840-1902)
À peine le bec torché chez l'un, il courait s'attabler chez l'autre.Eugène Chavette (1827-1902)
Si tu n'étais pas toujours pendue à lui, il ne courrait pas après ton derrière mal torché de gamine.Émile Zola (1840-1902)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TORCHE » s. f.

Baston de sapin, ou d'autre bois resineux, entouré de cire & de mesche, qui étant allumée, sert à éclairer, ou qui est portée par honneur en quelque ceremonie. On porte des torches aux Processions du Saint Sacrement. On en portoit aux enterrements : maintenant on se sert de flambeaux. Dans l'amende honorable le criminel doit avoir une torche ardente à la main du poids de deux livres. Les torches de deux livres doivent avoir cinq pieds de long : celles d'une livre & demie quatre pieds & demi : celles d'une livre quatre pieds, suivant les statuts des Espiciers. Ce mot vient à torquendo, seu torsione. On appelle encore tortis, de la petite bougie tortillée. Nicod.
 
TORCHE, est aussi un nom qu'on donne à la graisse, ou à la resine qui sort du pin, du garipot, & de la melese, dont on fait la poix. Le pin se convertit en torche, quand il se pourrit.
 
TORCHES, ou FENONS. Terme de Chirurgie, sont des bastons de grosseur d'un doigt, lesquels on enveloppe de paille, puis d'un demi-linceul, & sont appropriez aux jambes & aux cuisses rompuës.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020