flambeau

 

définitions

flambeau ​​​ nom masculin

Mèche enduite de cire, de résine pour éclairer. ➙ torche. À la lueur des flambeaux.
au figuré, littéraire Ce qui éclaire (intellectuellement ou moralement). ➙ lumière. Le flambeau de la liberté. —  locution Passer, transmettre le flambeau à qqn, lui laisser le soin de poursuivre une action déjà commencée.
Candélabre, chandelier.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un officier, portant un flambeau, devançait les chevaux, et donnait à chaque corps de garde l'ordre de laisser passer.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle leva le flambeau qu'elle tenait à la main, pour me toiser mieux à son aise.Paul Féval (1816-1887)
Il me donna le flambeau qu'il tenait et une clef en me montrant une porte.George Sand (1804-1876)
Et, élevant le flambeau au-dessus de sa tête, le vieillard montra un large trou pratiqué dans l'une des parois de la grotte et rempli de poudre grossière.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Ceux qui ne renoncent pas à donner à notre continent les conditions de sa stabilité doivent reprendre le flambeau.Europarl
Le talent dramatique est un flambeau ; il communique le feu à d'autres flambeaux à demi éteints, et fait revivre des génies qui vous ravissent par leur splendeur renouvelée.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Mais tout à coup le vent survint si violent que le flambeau s'éteignit, et que les trois voyageurs nocturnes se trouvèrent dans l'obscurité.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Je crois que nous devons être très clairs sur cette approche et il est dès lors également important que la présidence irlandaise prenne le flambeau.Europarl
Un flambeau qui brillait au loin à travers une longue suite d'arcades, servait seulement à rendre l'obscurité plus sensible.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
L'empereur était là, au fond de la pièce bourgeoise et froide, assis devant une petite table, sur laquelle son couvert était mis, éclairée à chaque bout d'un flambeau.Émile Zola (1840-1902)
Le flambeau de l'amour me l'éclairait pour les yeux de l'âme, et le plus sûr des sens confirmait mon bonheur.Dominique Vivant Denon (1747-1825)
Prenez ce flambeau et conduisez-nous jusqu'à la porte de l'orangerie qui donne sur le jardin.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Louise, pâle aussi, mais calme en apparence, prit un flambeau et se pencha vers sa sœur.George Sand (1804-1876)
Celui-ci le saisit d'une main tremblante, rapprocha violemment un flambeau et se mit à lire.Michel Zévaco (1860-1918)
Il faudra fuir résolument..... pour revenir, entends-moi bien, quand tu sentiras de nouveau le besoin de rallumer le flambeau de ta vie à la sienne.George Sand (1804-1876)
Elle prit un flambeau, et rentra bientôt après en me disant qu'on venait de le lui arracher des mains.Louise Fusil (1771?-1848)
Les plaisirs de la jeunesse reproduits par la mémoire sont des ruines vues au flambeau.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Là, une jeune femme attendait dans la demi-obscurité de la pièce où brûlait un seul flambeau.Michel Zévaco (1860-1918)
Mais nous savons aussi que le bilan européen de l'ancien chancelier a été assez remarquable et qu'il ne sera pas facile de reprendre le flambeau.Europarl
D'une main elle tenait un flambeau, de l'autre elle cherchait ce ressort mystérieux qu'avait pressé l'homme gris.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FLAMBEAU » subst. masc.

Assemblage de plusieurs grosses mesches entourées de beaucoup de cire, qui sert à esclairer la nuit dans les ruës & à la campagne, & on le nomme flambeau de poing, quand on le porte à la main. Un flambeau de chambre, est celuy qu'on met dans des chandeliers. On fait aussi des flambeaux de poix, ou de branches de pin ou autres bois resineux.
 
FLAMBEAU, se dit aussi d'un chandelier qui porte une grosse bougie ou chandelle. un flambeau d'argent, de filigrane. un flambeau d'estaim.
 
FLAMBEAU, se dit aussi de plusieurs lumieres qui esclairent en un lieu. Les Comedies sont plus belles quand on les jouë aux flambeaux. On fait aussi jouër des grottes aux flambeaux.
 
FLAMBEAU, se dit figurément des personnes qui ont brillé & éclaté dans l'Eglise par leur doctrine & par leur vertu : comme, St. Augustin estoit un des plus grands flambeaux qui ait esclairé l'Eglise Primitive. On dit aussi, le flambeau de la vertu.
 
On le dit aussi en mauvaise part. Ce seditieux a esté le flambeau de la guerre civile. Paris fut le flambeau fatal qui alluma la guerre de Troye. les Furies sont peintes avec un flambeau à la main.
 
On dit aussi, le flambeau de Cupidon, pour dire, les flammes de l'amour, de la concupiscence.
 
On dit aussi par reproche à un homme, qu'il a porté le flambeau, pour dire, qu'il a esté laquais ou valet qui a porté un flambeau devant son maistre.
 
On appelle aussi poëtiquement le soleil, le flambeau du jour : & du Bartas a ainsi appellé les estoiles, quand il a dit de Dieu,
 
Toy qui gardes le cours du ciel porte-flambeaux.
 
On appelle aussi les flambeaux de Sainte Reine, certains meteores qui s'enflamment la nuit sur les montagnes voisines de cette Eglise.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020