bâcler

 

définitions

bâcler ​​​ verbe transitif

vieux Fermer au moyen d'une barre (➙ bâcle).
Expédier (un travail) sans soin. Ils ont bâclé ça en dix minutes. —  au participe passé C'est du travail bâclé.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bâcle

tu bâcles

il bâcle / elle bâcle

nous bâclons

vous bâclez

ils bâclent / elles bâclent

imparfait

je bâclais

tu bâclais

il bâclait / elle bâclait

nous bâclions

vous bâcliez

ils bâclaient / elles bâclaient

passé simple

je bâclai

tu bâclas

il bâcla / elle bâcla

nous bâclâmes

vous bâclâtes

ils bâclèrent / elles bâclèrent

futur simple

je bâclerai

tu bâcleras

il bâclera / elle bâclera

nous bâclerons

vous bâclerez

ils bâcleront / elles bâcleront

 

synonymes

bâclé, bâclée adjectif

expédié, hâtif, mal fini, ni fait ni à faire, précipité, cochonné (familier), torché (familier)

bâcler verbe transitif

gâcher, saboter, sabrer, saloper (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle retourna sur ses pas, se dit qu'elle allait bâcler le déjeuner, puis qu'elle trouverait un prétexte pour être libre le reste de la journée.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Mais faisons vite, s'il vous plaît, et tâchons de bâcler l'affaire ce matin.Edmond About (1828-1885)
Le temps de bâcler une chronique, de faire envoyer plusieurs échos, de téléphoner en divers endroits....Marcel Boulenger (1873-1932)
Je ne veux donc pas bâcler la clôture de ces programmes.Europarl
Une telle limite permettra aux fournisseurs et aux producteurs de bâcler leur travail et de faire preuve d'indifférence.Europarl
Ce qui dominait, c'était une perplexité générale, une confusion pleine d'ennui, un besoin de bâcler au plus vite l'élection.Émile Zola (1840-1902)
J'avais quelques affaires qu'il m'a fallu bâcler tant bien que mal, au moment de partir.Olga de Pitray (1835-1909)
Aussi, je voudrais que nous pussions bâcler notre marché ce soir, afin de n'avoir plus à garder ce trésor.George Sand (1804-1876)
Il ne soupçonna rien, d'ailleurs ; il crut que l'agent voyer était pressé de lui faire bâcler sa besogne pour l'emmener au café.Émile Zola (1840-1902)
Contrôler sans tenir compte d'erreurs constatées auparavant revient à bâcler le travail.Europarl
Quelques jours de hâtive improvisation lui suffirent à tout bâcler derrière ses volets clos, et brusquement, un matin, il ouvrit, certain du succès, fier d'avance du retour de la foule.Louis Mullem (1836-1908)
Ne devrait-on pas bâcler une petite loi qui, dans certain cas, interdirait aux avoués de surpasser en frais la somme qui fait l'objet du procès ?Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BACLER » v. act.

Fermer avec chaisnes, barres, bateaux, ou autres obstacles. Il s'est dit originairement des ports, & ensuitte de toutes sortes de passages & d'ouvertures, comme de portes, de boutiques, de fenestres. En temps de guerre on bacle les ports. en temps de peste on bacle les maisons & les boutiques où il y a eu de la contagion. on bacle les portes par derriere avec des barres & des chevilles. Nicod croit que ce mot vient de baculus, & de baculare.
 
On dit figurément & bassement, C'est une affaire baclée, c'est à dire, concluë & arrestée, on n'y peut plus revenir.
 
BACLÉ, ÉE. part. & adj.
Les mots de l’époque Féminicide Féminicide

Féminicide a été élu mot de l’année 2019 par les internautes, fidèles des Éditions Le Robert. Le mot n’était entré dans Le Petit Robert que quelques années auparavant, en 2015, et il témoigne d’une urgence de nommer des crimes jusque-là maintenus dans l’ombre. 

 

Aurore Vincenti 05/03/2020