Email catcher

bâcler

définitions

bâcler ​​​ verbe transitif

vieux Fermer au moyen d'une barre (➙ bâcle).
Expédier (un travail) sans soin. Ils ont bâclé ça en dix minutes. au participe passé C'est du travail bâclé.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je bâcle

tu bâcles

il bâcle / elle bâcle

nous bâclons

vous bâclez

ils bâclent / elles bâclent

imparfait

je bâclais

tu bâclais

il bâclait / elle bâclait

nous bâclions

vous bâcliez

ils bâclaient / elles bâclaient

passé simple

je bâclai

tu bâclas

il bâcla / elle bâcla

nous bâclâmes

vous bâclâtes

ils bâclèrent / elles bâclèrent

futur simple

je bâclerai

tu bâcleras

il bâclera / elle bâclera

nous bâclerons

vous bâclerez

ils bâcleront / elles bâcleront

synonymes

bâclé, bâclée adjectif

expédié, hâtif, mal fini, ni fait ni à faire, précipité, cochonné (familier), torché (familier)

bâcler verbe transitif

gâcher, saboter, sabrer, saloper (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette mise en place de la problématique n'est donc pas à ignorer ou à bâcler.Documentaliste-Sciences de l'information, 2001, Christine Pellat (Cairn.info)
Je ne veux donc pas bâcler la clôture de ces programmes.Europarl
Et en profitaient pour bâcler et surfacturer certaines de leurs prestations.Ouest-France, Yvan DUVIVIER, 10/04/2014
Avec un risque : que les lycéens ne profitent de l'aubaine pour ne pas réviser et bâcler leurs copies.Ouest-France, 16/01/2020
Si vous étiez un peu adroite, vous devriez bâcler cette affaire-là.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Une telle limite permettra aux fournisseurs et aux producteurs de bâcler leur travail et de faire preuve d'indifférence.Europarl
Cela crée forcément de l'insatisfaction : l'un peut alors accuser l'autre de bâcler le travail.Gestion, 2021, Jean Poitras, Emmanuelle Gril (Cairn.info)
Il ne soupçonna rien, d'ailleurs ; il crut que l'agent voyer était pressé de lui faire bâcler sa besogne pour l'emmener au café.Émile Zola (1840-1902)
Je répète que mes collaborateurs et moi-même ne bâclerons pas cette période de certification ; le cas échéant, je n'hésiterai pas à prendre les mesures nécessaires.Europarl
Elle retourna sur ses pas, se dit qu'elle allait bâcler le déjeuner, puis qu'elle trouverait un prétexte pour être libre le reste de la journée.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Là, c'est bâcler le championnat pour avoir des droits télé.Ouest-France, David GUÉZENNEC, 14/04/2020
Et pas question de la bâcler pour ne s'en servir que de support à la garniture.Ouest-France, Olivier CLÉRO, 21/01/2020
Mal faire son travail, être amené à le bâcler pour gagner en productivité, nie l'humanité même du travail, le lien qu'il entretient entre les hommes.Esprit, 2006 (Cairn.info)
Veillez surtout à ne pas la bâcler : elle vous offre l'occasion de briller une dernière fois et de con­vain­cre définitivement votre assistance que vous êtes vraiment un orateur hors pair.Capital, 02/09/2014, « Donnez du punch à vos présentations »
Cette contrainte obligeait aussi les journalistes à bâcler leur travail pour ne pas arriver en retard chez le censeur.Politique africaine, 2005, Thomas Atenga (Cairn.info)
Idem avec ses rendez-vous, qu'elle préfère faire attendre un quart d'heure plutôt que de bâcler l'entretien en cours.Capital, 04/05/2010, « Six patrons qui ne perdent jamais une seconde »
Passer pour des glandeurs sans que ça fasse bâcler est une tâche plus difficile qu'il n'y paraît.Ouest-France, 11/03/2016
S'il était ici, nous bâclerions le scénario entre la poire et le fromage.Charles de Bernard (1804-1850)
Contrôler sans tenir compte d'erreurs constatées auparavant revient à bâcler le travail.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BACLER » v. act.

Fermer avec chaisnes, barres, bateaux, ou autres obstacles. Il s'est dit originairement des ports, & ensuitte de toutes sortes de passages & d'ouvertures, comme de portes, de boutiques, de fenestres. En temps de guerre on bacle les ports. en temps de peste on bacle les maisons & les boutiques où il y a eu de la contagion. on bacle les portes par derriere avec des barres & des chevilles. Nicod croit que ce mot vient de baculus, & de baculare.
 
On dit figurément & bassement, C'est une affaire baclée, c'est à dire, concluë & arrestée, on n'y peut plus revenir.
 
BACLÉ, ÉE. part. & adj.
Drôles d'expressions le camoufleur Carpe Diem

Ces mots latins parmi les plus célèbres reposent sur un double malentendu.

Maxime Rovere 17/06/2022