tournoiement

 

définitions

tournoiement ​​​ nom masculin

Le fait de tournoyer ; mouvement de ce qui tournoie. Un tournoiement de feuilles mortes.
 

synonymes

tournoiement nom masculin

tourbillonnement, tourbillon, [de l'eau] remous

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pour me dire ce bonjour, elle exécuta autour de moi, en me tenant la main, un tournoiement plein de grâce, dans le tourbillon duquel je me sentais emporté.Marcel Proust (1871-1922)
C'était comme une poussée de fleurs immenses, comme un tournoiement d'oiseaux féeriques...Octave Mirbeau (1848-1917)
Un tournoiement lui affadissait l'estomac, lui donnait mal au cœur, la faisait inerte et quasi-saoule.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Les plus faibles succombent dans ce tournoiement rapide, ce galop insensé.Alfred de Musset (1810-1857)
Et ce tournoiement triste autour de cette table fut recommencé tous les dimanches, sur la pointe de dix heures et demie, pendant au moins deux hivers...Pierre Loti (1850-1923)
Jé voulais plus donner à boire ; ils étaient tous en tournoiement.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Une promenade silencieuse qui fait crier le sable comme les voitures, les jours de pluie, un sempiternel tournoiement ressemblant au manège de la c... p...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
A peine, au milieu du tournoiement rapide, pouvait-on distinguer les traits de ces séduisantes personnes, qui se démenaient vaillamment aux sons primitifs du tambourin et de la flûte.Gérard de Nerval (1808-1855)
Le plus souvent, ce tournoiement d'air et d'eau est immense, dans un cercle de dix, vingt, trente lieues.Jules Michelet (1798-1874)
Son sourire âcre et équivoque faisait songer au tournoiement d'une meule à épigrammes.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Puis les rapières, toutes rouges, reprenaient leur tournoiement violent.Louis Dumure (1860-1933)
L'ivresse, le tournoiement de tête, la rage des sens qu'elle avait allumée en moi, toutes ces choses terribles n'étaient plus.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Alors, comme je l'ai dit, la musique s'arrêta ; le tournoiement des valseurs fut suspendu ; il se fit partout, comme naguère, une anxieuse immobilité.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Et toujours, depuis l'aurore jusqu'au crépuscule, le tournoiement de ces vols qui gazouillaient.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Ils arrêtèrent court leur tournoiement, pourtant sans brusquerie, auprès du salon de feuillages où trônaient les mères.Marcel Prévost (1862-1941)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOURNOYEMENT » s. m.

Action de ce qui tournoye. Le tournoyement des chemins les allonge beaucoup.
 
TOURNOYEMENT, signifie aussi, Vertige, maladie du cerveau qui fait croire que tout ce qu'on voit autour de soy tourne.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020