trognon

définitions

trognon ​​​ nom masculin et adjectif

Ce qui reste quand on a enlevé la partie comestible (d'un fruit, d'un légume). Un trognon de pomme.
locution, familier Jusqu'au trognon : jusqu'au bout, complètement. Se faire avoir jusqu'au trognon (→ jusqu'à l'os).
familier Terme d'affection désignant un enfant. Quel petit trognon ! —  adjectif Mignon. Elles sont trognons. ➙ chou.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'idéal serait que vous parveniez à un accord avec nous sur le compromis alternatif symbolisé par le trognon de cette pomme.Europarl
Ils viennent de me jeter un trognon de chou.Victor Hugo (1802-1885)
Elle ne craint pas le froid ; mais ses rondes pommettes sont rouges comme apis, et son trognon de nez coule comme fontaine...Romain Rolland (1866-1944)
Si un géant vient à manquer par les jambes, le public n'en fait pas plus de cas que d'un trognon de chou.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Trognon regarda celle qui lui parlait, et lui demanda si la beauté était incompatible avec la sagesse.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Puis le bout de cette rue était bruyant, il y avait des cabarets, « des bouchons », comme on disait, avec un trognon d'arbre, un paquet de branches, pour servir d'enseigne.Jules Vallès (1832-1885)
En réalité, je ne suis pas plus un « trognon » que n'importe quelle autre jeune fille de dix sept ans.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROGNON » s. m.

Petit tronc, la partie qui reste des fruits ou des plantes, quand on en a osté le meilleur. Quand on a mangé le meilleur d'une pomme, on jette le trognon, l'endroit où sont les pepins. On le dit aussi de ce qui reste des choux, quand on les a couppez, & même de leur partie la plus solide, d'où partent les feuilles.
 
On dit proverbialement d'une chose qu'on méprise, J'en fais autant de cas que d'un trognon de chou. On dit au contraire à un enfant, ou à une petite fille par maniere de caresse, mon petit trognon.
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 8 : Prison, les mots font le mur

De plus en plus éloignées des centres-villes, les prisons échappent à nos regards, et à nos oreilles.

Laélia Véron 01/07/2021