mignon

 

définitions

mignon ​​​ , mignonne ​​​ adjectif et nom

adjectif
(personnes jeunes, objets sans grande valeur) Qui a de la grâce et de la délicatesse. ➙ charmant, gracieux, joli.
Aimable, gentil. Sois mignonne, aide-moi à mettre le couvert.
Filet mignon : morceau coupé dans la pointe du filet.
nom
Personne mignonne. —  appellatif Mon mignon.
nom masculin Histoire Les mignons d'Henri III, les favoris homosexuels de ce roi.
 

synonymes

mignon, mignonne adjectif

joli, beau, charmant, délicat, gentil, gracieux, craquant (familier), à croquer (familier), choupinet (familier), croquignolet (familier), mignard (familier), mimi (familier), joliet (vieux ou région.)

adorable, gentil, chic (familier), chou (familier), trognon (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais chaque fois que je retrouvais au penchant de la côte voisine le mignon castel aperçu, choisi par mon premier regard, je m'y arrêtais complaisamment.Honoré de Balzac (1799-1850)
Et, regardant autour d'elle, la dame vit à terre un morceau de papier que de son pied mignon elle poussa dans le foyer.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Mignon assurait qu'on n'avait pas besoin de se presser ; il fallait vingt minutes pour poser le décor du troisième acte.Émile Zola (1840-1902)
Adieu, mon petit mignon ; embrasse ton père pour moi ; dis à ton oncle de ménager un peu sa cervelle.George Sand (1804-1876)
Ce qui, aussi, lui était resté, c'était sa grâce d'enfance, on ne sait quoi de tout mignon, de plus jeune qu'elle-même.Jean Aicard (1848-1921)
Elle aimait bien ce tabouret, dit-elle, elle aurait toujours voulu y être assise sur ce petit tabouret mignon qu'elle préférait à tout autre siège.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Chaillot (1803-1892)
Sous des latitudes plus méridionales, ce sont des colibris, des oiseaux-mouches, tout ce qu'il y a de plus vif, de plus mignon et de plus sémillant au monde.Édouard Corbière (1793-1875)
Le mignon morceau qui précède était adressé au plus vénéré des hommes par la plus respectée des femmes.Paul Féval (1816-1887)
Allons, mignon, ne faites plus la moue ; soufflez le feu, je vous conterai encore une histoire.Pétrus Borel (1809-1859)
Puis, les ailes frémissantes du nez mignon vous attiraient, les yeux pétillants de franchise pure éblouissaient, les cheveux d'or vous donnaient l'envie folle de les lui ravir.Hector Bernier (1886-1947)
À propos de mouchoirs et de dames, c'est votre chère mère qui doit être bien heureuse de vous avoir, mon mignon ; j'en mettrais bien ma main au feu, n'importe laquelle !Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il était fort mignon, de taille bien prise, quoique petite ; les dames se le disputaient pour l'attirer de velours et de dentelle.Émile Zola (1840-1902)
Bonsoir donc, cher mignon ; je me replonge dans les paperasses et t'embrasse de toute mon âme.George Sand (1804-1876)
L'extérieur de ces cages à jolis oiseaux pouvait être blâmé par un goût sévère ; mais il était mignon, coquet, élégant.Paul Féval (1816-1887)
L'une des pistes trahissait un pied mignon, coquet, étroit, emprisonné dans d'élégantes bottines, hautes de talon, fines de semelles, cambrées outre mesure.Émile Gaboriau (1832-1873)
Toutes ces parties réunies ensemble, & chacune exactement en sa place, composoient ce mignon de finance.Louis-Charles Fougeret de Monbron (1706-1761)
Vraiment oui, il le faut, quand ce ne serait que pour rendre justice à ce mignon, car c'est un vrai mignon que le docteur !Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Certes, il est le plus mignon de tous, si charnu, si rosé, mais aussi le plus pauvre d'entre ces pauvres !Georges Eekhoud (1854-1927)
Adieu, mignon ; je t'embrasse cent mille fois sur ton gros pif et sur tes joues roses.George Sand (1804-1876)
C'était le plus mignon des palais, à moins que ce ne fût le plus colossal des écrins.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MIGNON, ONNE » adj. & subst.

Beau, delicat, doux, qui a plusieurs petits agréements. Une taille mignonne, un visage mignon, une bouche mignonne. Une beauté mignonne est opposée à une beauté grande, pleine, majestueuse.
 
MIGNON, signifie aussi, Favory, soit en matiere d'amitié, soit d'amour. La plus-part des Princes ont des mignons, des favoris qui les gouvernent. Beaucoup de Dames ont des mignons de couchette. Un enfant appelle sa propre mere, sa maman mignonne, à la difference de sa grand'-mere & de sa nourrice. On appelle aussi les enfans mon mignon, ma petite mignonne. On dit d'un homme qui entretient une femme, que c'est sa mignonne. En ce sens on le dit odieusement d'une Courtisanne. Moliere fait dire à sa coquette dans le Misantrope ;
 
Et vous me traitez là de gentille mignonne.
 
Ce mot vient de mignoun Bas-Breton, qui signifie ami ; ou de nino Espagnol, qui signifie petit enfant & caressé, comme qui diroit, mi nino, mon petit garçon. Menage.
 
MIGNON, se dit aussi des ouvrages de l'art. Voilà un Bastiment fort mignon, fort joly, fort delicat. Voilà des souliers bien mignons. Il a fait un sonnet fort mignon. La langue Italienne est fort mignonne.
 
On appelle proverbialement de l'argent mignon, l'abondance de l'argent comptant & superflu qu'on employe à des curiositez, ou des vanitez qui ne sont point necessaires à la vie.
Le mot du jour Soignant(s) Soignant(s)

Ainsi nommés, les infirmières et les infirmiers, les médecins – généralistes, urgentistes, réanimateurs… –, les personnels hospitaliers, les aides-soignants… sont représentés dans l’exercice de leur mission, salvatrice. Sur eux reposent la guérison, le rétablissement de la santé, la préservation de la vie.

Émilie Née 12/11/2020