gentil

 

définitions

gentil ​​​ nom masculin

Nom que les juifs et les premiers chrétiens donnaient aux personnes étrangères à leur religion. ➙ infidèle.

gentil ​​​ , gentille ​​​ adjectif

Qui plaît par sa grâce. ➙ agréable, aimable, mignon. —  (choses) ➙ charmant. Une gentille petite robe.
Qui plaît par sa délicatesse morale, sa douceur. ➙ délicat, généreux, obligeant. Une très gentille lettre. Vous êtes trop gentil.
(enfants) Sage. ➙ tranquille. Tu as été gentil ?
Une gentille somme d'argent, d'une certaine importance. ➙ coquet, rondelet.
 

synonymes

gentil nom masculin

infidèle, mécréant, païen

gentil, gentille adjectif

aimable, affable, attentionné, complaisant, délicat, empressé, fin (Québec), généreux, obligeant, prévenant, sympathique, chic (familier), sympa (familier)

doux, tendre

obéissant, mignon, sage, tranquille

joli, agréable, aimable, beau, charmant, coquet, gracieux, mignon, plaisant, gentillet (souvent péjoratif)

[familier, somme] important, coquet (familier), joli (familier), rondelet (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En arrivant, la première impression est bonne : il est gentil, le logis, ce soir ; il a un vrai mystère, à cause de ce silence et de cette heure tardive.Pierre Loti (1850-1923)
Mais elle se défendait encore, elle le savait si peu sérieux, et puis il fallait auparavant qu'il se montrât gentil.Émile Zola (1840-1902)
Et ceux qui oseraient dire que je ne suis pas le plus gentil des garçons, je leur rentrerais vivement leur mauvaise opinion dans la gorge à coups de pied...Albert Robida (1848-1926)
Elle a trouvé mon petit manoir gentil, à ce qu'il paraît, car elle a fait venir son président, et ils sont restés chez moi six semaines.Paul Féval (1816-1887)
Je suis certain que le président en exercice est un homme très bien et qu'il est très gentil avec sa femme, ses enfants et son chien.Europarl
Je le trouvais gentil, moi, ce petit homme, avec ses cheveux blonds et ses joues roses.Paul Féval (1816-1887)
Certainement, puisque c'était pour te rendre plus gentil ; et il y est arrivé, tout de même.Comtesse de Ségur (1799-1874)
C'est très gentil, une tortue, et il n'y a pas de danger qu'elle se sauve.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Comme il est gentil et comme je m'amuserais à jouer avec lui, à le mener promener, à le soigner.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il est si gentil, il nous fait tant de plaisir, quand il descend ici, à chacun de ses voyages !...Émile Zola (1840-1902)
C'est même le côté assez gentil qu'il y a chez lui, par contraste avec le côté mondain.Marcel Proust (1871-1922)
Hors de la maison, il était fort gentil ; mais là, il tyrannisait ceux qui l'aimaient le plus.Zulma Carraud (1796-1889)
N'est-ce pas, ce serait gentil de donner ainsi une portraiture de l'humanité de ce temps ?...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ce fut très gentil, cette goutte, dans le petit froid du matin, au moment de marcher à l'ennemi.Émile Zola (1840-1902)
Vous n'avez pas d'idée comme il est gentil à cheval avec son petit habit de hussard !Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Tout de suite, elle voulut commencer, en levant sa main droite en l'air, dans un geste gentil qui commandait l'attention.Émile Zola (1840-1902)
Et puis j'ai encore une recommandation à vous faire, c'est de ne pas vous négliger sous le rapport de la toilette, c'est si gentil un homme bien mis !Eugène-François Vidocq (1775-1857)
J'aime bien mieux faire trois ou quatre étapes en tête à tête avec un aussi gentil compagnon de route.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Oui, c'est très gentil ces articles, c'est d'une littérature aimable et parfaitement ingénieuse, et puis voilà tout.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Fallait bien me montrer gentille avec lui, puisqu'il était gentil pour moi, et la main large, vous savez... vingt-cinq louis.Albert Cim (1845-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GENTIL, ILLE » adj.

Beau, joli, mignon. Il se dit non seulement des personnes, mais aussi des animaux & des choses. Gentil enfant. Gentil cheval. maison gentille. un gentil ouvrage.
 
GENTIL, se dit aussi de ce qu'on veut loüer, mais non dans l'excés. C'est un gentil esprit, un fort gentil Cavalier. cette Comedie est fort gentille ; & en ce cas il est opposé à grand, à excellent, à parfait.
 
GENTIL, se prend quelquefois en mauvaise part avec certains mots, comme, Vous estes un gentil compagnon. Vous joüez un gentil personnage, pour dire, Vous faites un vilain mestier.
 
Vrayment vous me traittez de gentille mignonne, dit Moliere.
 
Faucon gentil. Voyez Faucon.

Définition de « GENTIL » s. m.

Payen. C'est ainsi que les Juifs appelloient tous ceux qui n'estoient pas de leur Religion. Il ne faut pas craindre les signes du ciel que craignent les Gentils, J. C. en St. Matthieu. St. Paul est appellé l'Apostre des Gentils. Les Romains ont aussi appellé Gentils, les estrangers qui de leur bon gré se venoient donner à eux, comme on voit dans le Code Theodosien.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020